Deadhouse Gates(Les portes de la maison des morts) – Steven ERIKSON

Ce deuxième tome nous  emmène sur le continent des sept cités où la révolte contre l’envahisseur malazéen gronde.

La prophétesse Sha’ik et ses fidèles préparent le Tourbillon, la guerre sainte contre l’occupant avec l’aide d’anciens « bruleurs de ponts » .

Le général Coltaine entreprend d’évacuer la ville de Hissar avant que les rebelles ne la détruisent et ne massacrent sa population. Nous suivons alors l’exode de toute une ville, escortée par les troupes de Coltaine sur des centaines de kilomètres et celà alors qu’ils sont harcelés par plusieurs armées rebelles.

Pendant ce temps Kalam a entrepris une mission toute simples: assassiner l’impératrice Laseen, ce qui l’amènera a affronter ses collègues de la « Griffe ».

Un déroulement parallèle nous fait également suivre les mésaventures de Feliseen, la soeur du Capitaine Paran. D’abord fragile, elle survivra à son séjour comme esclave dans les mines d’Ottataral pour en ressortir plus forte.

Dans ce deuxième tome, Erikson nous entraîne encore une fois dans une aventure épique. Difficile de dire lequel des deux est le meilleur parce que l’histoire de ce tome est totalement différente du premier. On en ressort à nouveau bluffé et certaines scènes resteront gravées dans vos mémoires.

Ma note personnelle: 19/20

The URI to TrackBack this entry is: https://daidin.wordpress.com/2010/12/19/deadhouse-gatesles-portes-de-la-maison-des-morts-steven-erikson/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :