Hitler’s War – Harry TURTLEDOVE

  

Septembre 1938, pendant la conférence de Munich, un des leaders des Sudètes, Konrad Henlein, est assassiné par un Tchèque. C’est le point de départ de l’Uchronie à laquelle nous convie Harry Turtledove.

Sautant sur l’Occasion, Hitler déclare la guerre à la Tchécoslovaquie. Mis devant leurs responsabilités, la France, l’Angleterre et l’Union soviétique déclarent la guerre à l’Allemagne. Pendant que les Allemands envahissent la Tchécoslovaquie, la France envahit le territoire allemand (sur quelques centaines de mètres seulement). Les Russes envoient des bombardiers en Tchécoslovaquie pour aider les Tchèques mais ne peuvent empêcher les Allemands de s’emparer de toute la Tchécoslovaquie après de violents combats.

Pendant ce temps, les Français et les Anglais ont envoyé du matériel aux républicains espagnols, ce qui permet à ceux-ci de poursuivre la lutte.

Après la conquête de la Tchécoslovaquie, les Allemands rassemblent leurs troupes sur le front ouest et déclenchent une offensive en attaquant les Pays-Bas, le Luxembourg, la Belgique et la France. Le Luxembourg capitule en 1 jour, les Pays-Bas après 5 jours et la Belgique après 21. Les allemands s’enfoncent en France mais, ne disposant pour leur offensive que de Pz I (équipé de mitrailleuses), Pz II (équipés de canons de 20mm) et de rares Pz III (équipés de canons de 50mm). Dès lors, l’offensive est plus lente que celle de 1940 parce que n’ayant pas le même punch.

Ne pouvant bombarder l’Allemagne efficacement, car trop loin, l’Union soviétique déclare la guerre à la Pologne qui reçoit aussitôt le support de l’Allemagne. Les nationalistes espagnols décident eux d’attaquer Gibraltar avec le soutien des allemands de la légion Condor.

Pendant ce temps, les Japonais, profitant du fait que les russes sont occupés par leur attaque en Pologne, préparent une offensive qui a pour but d’isoler Vladivostok avant de s’en emparer.

Ce premier volume se termine alors que Gibraltar est tombé mais que l’offensive allemande a été stoppée dans les faubourgs de Paris (Une contre-offensive alliée a même réussi à repousser les allemands de quelques kilomètres. L’offensive Japonaise a débuté tandis que les Russes sont toujours en train de se battre en Pologne.

Voici une Uchronie très intéressante par son thème : que se serait-il passé si Chamberlain et Daladier avaient pris leurs responsabilités et déclaré la guerre à l’Allemagne en 1938. L’analyse de l’auteur semble assez juste au niveau de la Tchécoslovaquie, de l’assaut à l’ouest comme de la prolongation de la guerre d’Espagne. Je suis aussi d’accord sur le fait que les allemands n’avaient pas assez de puissance de pénétration en 1938 pour pouvoir réaliser la même percée qu’en 1940, leur avantage technologique est moindre que dans la réalité puisqu’ils ne disposent pas encore d’autant de matériel neuf.

J’ai plus de mal avec la prise de Gibraltar où personnellement, je pense que les canons des navires britanniques auraient à eux seuls pu repousser l’assaut.

Pour les combats en Pologne ou l’Offensive Japonaise, il faudra attendre de voir ce que l’auteur va en faire dans les tomes suivants.

En ce qui concerne le roman, on a un peu de mal à rentrer dedans parce que l’on passe souvent d’un personnage à un autre et il y en a beaucoup (C’est une méthode qui est déjà utilisée par l’auteur dans d’autres romans) :

Un fantassin français
Un fantassin tchèque
Un groupe de fantassins allemands
L’équipage d’un char allemand
Un commandant de sous-marin allemand
Un équipage de Stuka,
Une touriste américaine
Une famille de Juifs coincés en Allemagne
Un fantassin anglais
Un membre des brigades internationales
Un fantassin nationaliste espagnol
L’équipage d’un bombardier russe
Un fantassin Japonais
Un Marine américain de l’ambassade de Shanghai

Il faut par exemple attendre plus de 50 pages pour apprendre le sort de Gibraltar.

Dans l’ensemble, une Uchronie originale mais qui souffre d’un découpage très complexe et d’un manque de datation. Les dates mentionnées sont très rares et cela rajoute à l’impression de confusion générale.

Ma note personnelle : 14/20
Hitler’s War – Harry Turtledove

 

L’avis d’Eumène de Cardie

Le site web de Harry Turledove

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :