Le Grand Bluff (Millecrabe Tome 3) – P.J. HERAULT

Millecrabe Tome 3 Grand bluff   Millecrabe Tome 3 Le grand bluff

Dans ce troisième tome, nous continuons à suivre la guerre entre la Chine et l’Europe au travers des yeux de Mykola, Antoine, Piotr et les autres membres de la famille Clermont.

Alors qu’une offensive chinoise de grande envergure se développe sur le front Nord. Moscou et Kiev se retrouvent menacées. Une contre-offensive européenne sur le front Sud ne parvient pas à ralentir l’offensive chinoise au Nord.
Qui des chinois ou des européens gagnera la course? Les européens parviendront-ils en Chine avant que le gigantesque IVème groupe d’armées chinois ne perce leur front?

On retrouve ici les mêmes recettes que dans les tomes précédents, le récit est émaillés de nombreux combats terrestres et aériens, l’auteur y rajoute les fusées européennes dont les premiers modèles bombardent la Chine. Les scènes sont toujours séparées et la ligne de temps est toujours aussi floue. On passe d’un champ de bataille à l’autre et on apprend au cours du récit ce qui s’est passé sur les autres champs de bataille (sans grande précision toutefois).

J’ai un peu moins aimé ce tome même s’il reste de bonne facture. Peut-être la lassitude après 1400 pages ou l’excès de détail des batailles aériennes (l’auteur est certainement un spécialiste mais je dois avouer que parfois la précision dans la description des manœuvres était un peu lourde pour moi) qui a fait que finalement, je préférais sa description des batailles terrestres.

La guerre se termine une centaine de pages avant la fin du roman, ce qui est un peu déroutant et laisse peut-être un trop long épilogue.

A noter un passage très réussi et émouvant sur la souffrance des soldats après la guerre et leurs difficultés de réinsertion dans la vie civile.

Ma note personnelle : 16/20

Pour le tome 1: Millecrabe

Pour le tome 2: Le Terrible Hiver 1947

Publicités

Les exploits du Colonel Clay – Grant ALLEN

  

Les exploits du Colonel Clay nous font suivre la lutte entre le Colonel Clay et le millionnaire Sir Charles Vandrift au travers d’une série de courtes histoires ayant chacune pour thème une tentative d’escroquerie ou une supposée tentative d’escroquerie.

Après avoir été roulé à plusieurs reprises par cet escroc aux talents de déguisement sans pareils, le millionnaire en question finit par voir le Colonel Clay un peu partout ce qui entraîne quelques quiproquos avec des personnes injustement accusées d’être le Colonel Clay.

Même si ce livre n’est pas à mon sens un chef d’œuvre, il constitue quand même une lecture agréable.
Il nous permet de partager la vie des membres de la haute société de la fin du XIXème siècle. Certains passages m’ont fait penser à Agatha Christie ou à Stanislas André Steeman.

Il ne faut pas oublier la touche humoristique. Les récits nous sont faits par le secrétaire du millionnaire. On s’aperçoit cependant rapidement que ce secrétaire est avare, peu scrupuleux vis-à-vis de son employeur et pas toujours très malin.

La fin est sans doute dictée par la morale de l’époque, je suppose que le méchant ne pouvait pas triompher dans les romans de la fin du XIXème.

Attention aussi à ne pas vous laisser prendre, malgré la couverture et la première phrase de la 4ème de couverture : « Arrêter le Colonel Clay ? Mais Monsieur, nous ne sommes que de simples mortels », il n’y a pas la moindre once de fantastique dans ce bouquin

Le seul bémol que je ferai, c’est que ce petit jeu entre l’escroc et le millionnaire finit par être un peu répétitif.

Ma note personnelle: 15/20
Les exploits du Colonel Clay [An African Millionaire] – Grant ALLEN
Editions Rivières Blanches
Collection Baskerville N°2
Traduit par Jean-Daniel Brèque

On peut également acheter ce roman au format epub à l’adresse suivante pour la modique somme de 4,99€ : http://www.moutons-electriques.fr/livre-211 ou sur Kobobooks ou sur le site de la Fnac 

ou au format Kindle sur Amazon

 

Ou en version papier chez Rivière Blanche Mise-à-jour du 05/05/2015: la collection Baskerville dispose maintenant de son propre Blog

House of Chains – Steven ERIKSON

  

Ce quatrième tome commence par nous raconter les aventures de Karsa Orlong, le garde du corps de Shaik. Nous suivons Karsa, jeune guerrier assoiffé de gloire qui se lance dans un raid barbare pour atteindre la gloire. Karsa est sans doute le personnage qui subira l’évolution la plus radicale dans ce volume.

Nous sommes ensuite amenés à suivre l’arrivée d’une nouvelle armée malazéenne dans le territoire des sept cités. Cette armée de bleus est envoyée pour affronter l’armée de vétérans du désert de Shaïk. L’armée malazéenne est largement surclassée, non seulement parce que l’armée de Shaïk est plus nombreuse mais aussi parce que Shaïk dispose du pouvoir du tourbillon et de l’aide de plusieurs archimages et prêtres.

Alors que l’armée malazéenne commandée par Tavore s’enfonce dans le désert de Raraku, de nombreuses puissances convergent vers cet endroit pour profiter du chaos engendrés par les combats. Le combat apparaît déséquilibré mais l’armée de Shaïk est minée par les ambitions des nombreux mages et chefs de guerre.

Comme d’habitude, on retrouve de nombreux personnages déjà rencontrés dans les tomes précédents, on approfondit certains personnages et on en découvre de nouveaux.

Si ce tome ne contient pas de scènes aussi fortes que celles que l’on peut retrouver dans les tomes 2 et 3, il reste cependant de très bonne facture. On ne peut que rester en admiration devant la maîtrise dont l’auteur fait preuve devant l’ampleur de l’univers qu’il a imaginé. Cette décalogie, par sa complexité, n’est pas à la portée de tout le monde.

Ma note personnelle: 18/20

%d blogueurs aiment cette page :