L’option Excalibur – David WEBER

  

Lorsque la flottille qui transporte Sir Georges Wincaster, sa famille et ses troupes en France pour rejoindre l’armée d’Edouard III est surprise par une terrible tempête, tous à bord pensent leur dernière heure venue. C’est alors qu’un gigantesque vaisseau spatial surgit et sauve les navires en les tractant à son bord grâce à un mystérieux rayon.

Les Anglais se pensaient sauvés mais ils vont vite déchanter. Leurs sauveteurs, d’étranges créatures extra-terrestres entendent se servir d’eux comme d’esclaves qui devront combattre à leur service pour asservir d’autres peuplades primitives. Après une démonstration assez brutale de la puissance des extraterrestres, les anglais se soumettent de peur de voir leurs familles exécutées (celles-ci ayant accompagnés leurs époux ou pères à la guerre, comme c’était souvent le cas pour les nobles de l’époque).

Nous sommes dès lors entraînés dans une série de batailles où les Anglais, dont l’armement a été amélioré au maximum par les extra-terrestres, font merveille grâce à leur discipline et leur expérience tactique.

Autant le dire tout de suite, ce roman n’est pas un grand Weber. S’il reste agréable à lire, c’est avant tout parce que l’auteur sait écrire, on se laisse entraîner dans le récit.

Parmi les problèmes que j’ai relevé : on peut quand même se demander pourquoi il faut attendre une centaine de pages avant que les Anglais ne se demandent pourquoi on les fait combattre avec leur équipement « primitif » au lieu d’utiliser les armes de technologie avancée dont disposent les extra-terrestres ( la plupart des lecteurs auront sans doute deviné bien avant l’explication officielle dans le bouquin).

Si les batailles médiévales sont bien décrites, l’absence de but rend vite les conflits lassant. Le meilleur chapitre est à mon humble avis le dernier, celui dans lequel Weber retrouve une partie où il est beaucoup plus à l’aise : les combats spatiaux de masse.

En conclusion, il vaut mieux lire dans le même genre d’histoire : « les croisés du Cosmos » de Poul ANDERSON, beaucoup plus réussi et plus humoristique.

Ma note personnelle : 14/20

L’Option Excalibur
L’Atalante
380 pages

Voir aussi l’article sur Wagoo:

http://wagoo.free.fr/spip.php?article1611

Publicités

The URI to TrackBack this entry is: https://daidin.wordpress.com/2012/01/02/loption-excalibur-david-weber/trackback/

RSS feed for comments on this post.

3 commentairesLaisser un commentaire

  1. Pour ma part, ce livre m’a laissé sur ma fin. Il aurait put décrire un peu plus comment quelques centaines d’humains et ex esclaves à pu se développer pour devenir un empire sans qu’aucune puissance Aliens ne devine sa présence.

    • Oui j’ai l’impression qu’il avait matière à écrire un bouquin deux à trois fois plus épais et qu’il a raccourci la fin peut-être pour des raisons éditoriales…

  2. Oui j’ai le même sentiment.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :