La théorie des dominos – Alex SCARROW

  

Décembre 1999, Andy Sutherland remet un rapport qui lui a été commandé à trois inconnus dans une chambre volontairement plongée dans l’obscurité.

Ce rapport porte sur la probabilité de l’arrêt brutal et à long terme des livraisons de pétroles dans le monde et sur les conséquences de cet arrêt.

De nos jours, Andy se trouve en mission en tant qu’ingénieur civil en Irak. Depuis dix ans, il n’a cessé de penser à son rapport, celui-ci a tourné à l’obsession et a provoqué de graves conséquences au niveau de son couple qui se retrouve au bord du divorce. Andy est devenu paranoïaque, imaginant que ses conversations téléphoniques sont espionnées et que sa famille est surveillée.

Soudainement, la situation internationale commence à dégénérer très rapidement. Des émeutes commencées à la Mecque dégénèrent en affrontements dans tous les pays arabes. Au même moment, plusieurs raffineries et nœuds de distribution de pétrole à travers le monde font l’objet d’attaques terroristes.

Le pétrole se tarit très vite dans les pays occidentaux comme l’Angleterre où la loi martiale est décrétée.

Les troupes alliées sont rappelées brutalement dans leur pays respectifs. .Andy se retrouve avec un groupe de soldats britanniques, isolés loin des bases alliées. Poursuivis par les irakiens de tous bords, la petite troupe parviendra à gagner une base alliée en Turquie. De là, il cherchera à se faire rapatrier en Angleterre pour retrouver sa femme et ses enfants.

Pendant ce temps, nous découvrons que les craintes d’Andy étaient fondées, sa famille est bien en danger, menacée par l’organisation mystérieuse qui avait commanditée le rapport et qui semble utiliser le rapport pour saboter la production et la distribution de pétrole à l’échelle mondiale.

Après avoir lu successivement deux romans sur une patrouille temporelle, voilà que j’ai lu coup sur coup deux romans « catastrophistes ». Genre que je n’avais plus abordé depuis quelques années.

Alex Scarrow nous présente un roman efficace et convaincant au moins sur le fonds. Si le côté romancé est, comme dans « une seconde après (de William Forstchen), un peu faible, la description des conséquences de l’interruption de pétrole m’a, par contre parue particulièrement convaincante et effrayante.

Ma note personnelle : 15/20

La théorie des dominos
Alex Scarrow
Le Livre de Poche
570 pages

Voir aussi la suite: L’effet domino

Publicités

The URI to TrackBack this entry is: https://daidin.wordpress.com/2012/03/13/la-theorie-des-dominos-alex-scarrow/trackback/

RSS feed for comments on this post.

18 commentairesLaisser un commentaire

  1. Je l’ai lu il y a quelques mois, mais il est un brin trop catastrophique par rapport à ce que j’ai en cas de telle crise (du moins sur les conséquences à court terme).

    La  »civilisation » ne s’écroulerait pas aussi rapidement; il existe des plans d’urgence.

    On à bien vu au Japon ou malgré la catastrophe d’il y un an et l’arrêt du parc nucléaire, la consommation électrique réduite de 20 % à, suite au civisme du peuple japonais, n’a pas entrainé un trop fort désastre économique.

    Concernant ce roman, je n’ai toujours pas comprit qu’elle était le but de ce groupe de  »nihilistes ». Le monde est parti en sucette mais cela ne leur à rien rapporté.

    • Je ne pense pas que cela soit comparable Frédéric, au Japon, tu as une catastrophe naturelle ponctuelle où le monde entier peut venir en aide.

      Dans le roman de Scarrow, tu as une situation qui découle d’une série d’attaques terroristes à l’échelle mondiale , doublée d’un crise politique majeure découlant des conflits entre musulmans (l’Islam étant la 1ère religion au monde en nombre de croyants). Qui plus est, la crise est aggravée par les mesures prises par les comploteurs (en Angleterre notamment). Personne ne peut donc venir au secours de personnes et le transport des marchandises est quasi totalement interrompu (ce qui implique nourriture, médicaments…)

    • Pour ce qui est du groupe de nihiliste comme tu dis, la seule hypothèse que j’imagine, c’est qu’ils se posent en gardiens du monde et ne voient comme seule solution aux problèmes de pollutions et de’épuisement des ressources (comme expliqué dans l’exposition qui était présentée à Bruxelles il y a quelques années: plus de cobalt en 2021…) une diminution drastique de la population mondiale afin de préserver la planète.

      • Pour le cobalt, on parle plutôt d’une dispartion dans un siècle :

        http://www.consoglobe.com/la-disparition-previsible-du-cobalt-cg

        Mais il est certain que l’age de l’abondance touche à sa fin :

        http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/08/02/une-penurie-de-produits-de-base-mine-l-industrie_1394800_3234.html

        Parmi 41 minéraux et métaux examinés, 14 matières premières ont été retenues comme d’une « importance critique pour l’Union européenne ». Il s’agit de l’antimoine, du béryllium, du cobalt, du spath fluor, du gallium, du germanium, du graphite, de l’indium, du magnésium, du niobium, des métaux du groupe du platine, des terres rares, du tantale et du tungstène.

        Les risques ne tiennent pas ici à une pénurie physique mais au fait que la production mondiale est entre les mains d’un cercle restreint de pays, à savoir la Chine (antimoine, germanium, magnésium…), la République démocratique du Congo (cobalt, tantale) et le Brésil (niobium et tantale).

        • C’est possible, je ne me rappelle plus les chiffres de l’expo, mais ce qui était frappant, c’était de voir que l’une après l’autre, plusieurs matières premières venaient à manquer, et cela avec 7 milliards d’être humains, que dire alors de 9,12 ou 15?

          Qui peut se livrer à des calculs alors que l’on ignore si cette courbe de croissance va se poursuivre.

  2. Si on compare à « Panne sèche » d’Eschbach (même sujet mais traitement différent), c’est mieux ? moins bien ? totalement différent et pas comparable ?

    • Je n’ai pas lu le roman d’Eschbach, j’ai donc été voir un résumé sur Internet.

      La théorie des dominos est plutôt un roman d’action, il n’y a pas vraiment d’aspect didactique. En plus, on est confronté à un complot international et à des attaques terroristes concertées. Le côté Thriller est très présent avec les tentatives d’aassinat sur la famille du héros.

      Apparemment, le roman d’Eschbach parle apparemment plutôt d’un tarissement naturel?

      Je pense donc que le seul point commun, c’est le tarissement de l’approvisionnement en pétrole et ses conséquences. Dans le roman de Scarrow, c’est un tarissement brutal et aggravé par les attaques coordonnées.

      • Le roman d’Eschbach a un aspect géopolitique non négligeable puisque l’Arabie saoudite dissimule l’épuisement de ses ressources.

        • Si je trouve le temps et l’argent, j’essaierai d’y jeter un coup d’oeil pour pouvoir mieux comparer.

  3. Au fait, quelqu’un avait remarqué qu’il y a une suite parue en 2010 et bien sûr pas encore parue ?
    C’est Afterlight, qui pour le coup s’engage plus franchement dans l’anticipation en décrivant une société de « survivants »

    • pardon je voulais dire pas encore traduite…

      • Je n’avais pas remarqué la suite. J’espère que l’on y apprend un peu plus sur ceux qui ont provoqué la catastrophe et sur leurs buts.

        Quels avantages ont ils retiré de l’effondrement de la civilisation telle que nous la connaissons.

  4. Pour info: http://wagoo.free.fr/spip.php?breve36
    ça vient de paraître en grand format au Cherche-Midi.

    • Le texte à l’air plus  »intimiste », et ressemble plus à un scénario de thriller noir que d’un techno-thriller

      • Ce n’est pas un techno-thriller, je confirme. Contrairement au roman de Forstchen où la catastrophe est due à l’utilisation d’une arme électromagnétique, ici c’est « simplement » la privation de pétrole à longue durée qui provoque l’effondrement de la civilisation.

    • Ah j’attendrai ma parution en poche (question finances mais surtout problème de place).

  5. […] recouvre les E.U., nous place, comme dans « Une seconde après » de William R. Forstchen et dans « La théorie des dominos » d’Alex Scarrow, devant la fragilité de notre économie face à une catastrophe. Lorsque la catastrophe arrive, […]

  6. […] Jacob et Leona ont survécu à l’effondrement de la civilisation survenu dans la "théorie des dominos". Jenny, après avoir quitté Londres a trouvé refuge auprès d’une communauté mais […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :