Cal de Ter – L’intégrale Tome 1 – P.-J. HERAULT

  

Ce tome 1 de l’intégrale reprend les trois premiers romans de la série :

Le rescapé de la Terre

Lorsque Cal se réveille, il est à bord d’une capsule spatiale, son ami Giuse ayant profité de la confusion qui régnait sur Terre pour déposer le corps en hibernation de Cal à bord d’une fusée. Cal se souvient que son corps avait été mis en hibernation suite à une opération chirurgicale. Giuse lui a laissé un enregistrement où il explique à Cal ce qui s’est passé sur Terre pendant les derniers jours, comment la situation politique entre la Terre et Mars a dégénéré au point qu’un politicien terrien a décidé de lancer une attaque contre Mars et comment Mars a décidé de répliquer ce qui entrainera l’annihilation mutuelle et la destruction de l’espèce humaine.

La capsule spatiale dans laquelle Giuse a introduit son ami est une capsule destinée à envoyer des criminels en exil dans l’espace. Elle est sensée se poser sur une planète où les conditions propres à la vie humaine seraient réunies et redécoller dès que le passager aura débarqué et vidé le contenu de la capsule. Giuse a réussi à rajouter quelques caisses à la dotation normale d’un condamné.

Après quelques jours d’exploration, Cal rencontre un humanoïde amical, il découvre que cette planète est habité par plusieurs peuplades humaines dont celle qu’il vient de rencontrer, qu’il appelle : « Vahussi ».

Cal apprécie directement les Vahussis, un peuple fier et courageux. Bien sur, les mœurs des Vahussi sont assez différents, ils sont très individualistes et n’ont pas vraiment de structure sociale fixe, les Vahussis ne connaissent pas le mariage, ils vivent avec ceux avec qui ils s’entendent bien. Quand ils ne s’entendent plus, l’un des deux déménage.

Adopté par les Vahussis, Cal leur apprendra notamment le football afin de leur apprendre que former une équipe peut aussi avoir ses avantages, le tir à l’arc pour leur permettre de se défendre contre les peuples plus agressifs et la navigation à la voile pour leur permettre de commercer et de se déplacer plus facilement.

Cependant, Cal reste rongé par la destruction de la Terre. Il voudrait bien sauver les Vahussis de l’extinction. C’est alors qu’il découvre une base spatiale appartenant à une race éteinte, les Loys. Après avoir réussi à prendre le contrôle de l’ordinateur principal de la base, il se trouve désormais en mesure de réaliser son rêve.

Les loys possèdent, entre autres des techniques d’hibernation. En se mettant en hibernation, il pourra intervenir à des moments clés avant de se remettre en hibernation à nouveau.

Cal demande à l’ordinateur principal de la base de lancer la production de robots humanoïdes à l’image des Vahussis afin de l’aider dans la mission qu’il s’est assigné.

Les bâtisseurs du monde

L’ordinateur de la base Loys a réveillé Cal, les Vahussis sont en train d’être assimilés par une autre peuplade : les Porsages. Les Porsages se sont d’abord installés pacifiquement parmi les Loys, ils leur ont appris de nouvelles techniques et se sont petit à petit imposés. Ils ont non seulement imposé leurs techniques mais aussi et surtout leur religion. Tout le monde doit obéir à Frahal et ceux qui désobéissent sont sacrifiés à Frahal.

Cal parviendra, avec l’aide de ses robots à rendre leur liberté aux Vahussis. Il créera aussi l’ordre des « bâtisseurs de Monde », un ordre secret dont les membres doivent œuvrer au progrès des hommes.

La planète folle

Cal est à nouveau réveillé par l’ordinateur de la base. Trois vaisseaux robots Loys se dirigent vers la planète et d’après l’ordinateur, leur programmation devrait les amener à détruire la planète.

Cal parviendra à sauver la planète avec l’aide des robots qu’il avait fait construire.

Après cette première attaque, Cal devra carrément faire dévier une planète folle de sa route (route qui l’amène droit sur la planète Vaha) mais cette fois Cal pourra compter sur l’aide de son ami Giuse dont la capsule a fini par le rejoindre. Ensemble, ils affronteront les obstacles et les conséquences de l’approche de la planète folle sur le climat de Vaha.

Cette première trilogie de la série Cal de Terre a beaucoup vielli, sans doute assez typique des romans du fleuve noir à l’époque de leur parution, elle semble maintenant assez désuète (voyage spatiaux simplifiés notamment). Qualifié de « classique du Space Opera » par l’éditeur (sur la 4ème de couv.), il faut quand même signaler que 95% de l’action se déroule sur la planète Vaha.

A 10 euros pour 594 pages, on ne peut pas parler de vol mais si ces romans se laissent lire facilement, on a pu lire plus original depuis.

Si vous aimez l’action sur des planètes exotiques, je vous recommande plutôt les bouquins de Jack Vance et si vous désirez lire de meilleurs ouvrages de P.J. Herault, dirigez vous plutôt vers la série Millecrabe.

Ma note personnelle : 13/20
Cal de Ter – L’intégrale tome 1
Editions Bragelonne
594 pages

Publicités
Published in: on 23 septembre 2012 at 19 h 11 min  Comments (1)  
Tags: , , , , , ,

The URI to TrackBack this entry is: https://daidin.wordpress.com/2012/09/23/cal-de-ter-lintegrale-tome-1/trackback/

RSS feed for comments on this post.

One CommentLaisser un commentaire

  1. J’ai pris l’intégrale en 3 tomes l’année dernière. Cela se laisse lire en général de manière plaisante mais le dernier inédit écrit pour l’occasion est vraiment en dessous de la moyenne. Monsieur Hérault s’est mélangé les pinceaux entre les années lumières, les calculs de temps et d’espace et a oublié les caractéristiques de la planète qu’il a imaginé. Vraiment très déçu, alors que le scénario de départ était correct, par l’écriture de ce dernier roman.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :