After America – John BIRMINGHAM

 Dans cette suite de Without Warning, nous suivons les personnages du 1er tome dans leurs nouvelles aventures alors que le mystérieux phénomène qui a entraîné la disparition de la plupart des habitants de l’Amérique du Nord a enfin disparu.

Le président Kipper essaie de reconstruire ce qu’il peut de son pays en ruine et en proie au pillage des pirates venus du monde entier. Il doit aussi faire face au gouverneur du Texas, l’ex-général Blackstone. Cette reconstruction se fait à partir de Kansas City mais aussi des 2 côtes des Etats-Unis et Kipper est conscient qu’elle ne pourra se faire que grâce aux immigrants.

Le général Blackstone a été forcé à la démission par le président Kipper et s’est présenté aux élections de Gouverneur de l’Etat du Texas où il a été élu. Depuis son état, il mine la position du président en accueillant une partie des représentations diplomatiques (notamment celle d’Israël qui trouve Blackstone plus proche de ses positions). De plus, il laisse sévir au Nord du Texas, des bandes de brigands qui chassent les immigrants venus s’installer là et récupère ensuite les fermes dévastées, étendant petit à petit son état.

Miguel Pierado s’est justement installé dans le Nord du Texas. Sa ferme est attaquée par des bandits qui travaillent, si pas sous les ordres de Blackstone, en tout cas au mieux de ses intérêts. Seul Miguel et sa fille Sofia s’en sortiront vivants. Après le massacre de sa famille, Miguel décide de mettre sa fille Sofia à l’abri avant d’entreprendre sa vengeance contre les assassins. Il entreprend un périple à travers des territoires infestés de bandits.

Jules et le Rhino ont été chargés par un homme d’affaires de retrouver des documents précieux dans un coffre fort de son appartement à New-York. Or New York est un vrai champ de bataille où les troupes du gouvernement fédéral doivent affronter des hordes de pirates sud-américains, africains, nord-africain, Russes, Tchétchènes, Serbes…

Al Banna, évadé de la prison où les Français l’avaient enfermé a décidé de régler ses comptes. Il envoie des tueurs pour régler son compte à la famille de Caitlin et enlever celle-ci. De plus, il a comme ambition de s’emparer des territoires vides des Etats-Unis pour y installer les musulmans chassés de leurs terres par l’attaque nucléaire israélienne. Une féroce bataille va donc s’ensuivre pour le contrôle de New York.

Caitlin pensait être tranquille, elle s’est établie dans une ferme en Angleterre avec son mari Bret, le reporter de guerre qu’elle a rencontré à Paris. Ils ont eut une fille ensemble que Caitlin a décidé d’appeler Monique. Après la tentative d’assassinat sur Bret et Monique, Caitlin se lance à la poursuite d’Al Banna, d’abord en Allemagne et puis à New York.

Ce deuxième volume m’a laissé un peu sur ma faim, on sent qu’il s’agit d’un tome de transition. Les personnages  convergent les uns vers les autres et le troisième tome amènera sans doute une réunion générale ?

Il ya un élément qui m’a particulièrement gêné dans ce tome : personne ne cherche à savoir exactement ce qui a déclenché le phénomène qui a fait disparaître quelques centaines de millions de Nord-américains et on a l’impression que personne n’y pense puisque des milliers de personnes s’installent dans les territoires touchés.

Passe encore pour les pillards qui viennent emporter tout ce qu’ils peuvent emmener et rentrent chez eux mais pour ceux qui veulent s’installer définitivement, rien ne leur garantit que le phénomène ne va pas se reproduire.

Enfin, certains passages, notamment ceux qui concernent le voyage de Miguel Pierado, m’ont paru un peu longs.

Ma note personnelle : 14/20
After America – John Birmingham
Edition Kindle

Publicités

The URI to TrackBack this entry is: https://daidin.wordpress.com/2012/11/16/afteramerica/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :