La couronne des esclaves – David WEBER & Eric FLINT

La Couronne des esclaves-1_0001   La Couronne des esclaves-1_0002

La couronne des esclaves-2_0001   La couronne des esclaves-2_0002

Lorsque la reine  Elisabeth demande à Anton Zilwicki d’escorter sa Nièce en Erewhon, il est d’abord surpris. Pourquoi lui qui est plutôt un agent de terrain alors que la reine peut mettre sa nièce sous la protection d’une escorte du célèbre « Régiment de la reine », le régiment affecté à la protection de la famille royale. Si les services d’Anton sont requis, c’est que Ruth Winton a décidé de faire carrière dans le renseignement et quel meilleur professeur que le maître espion Anton Zilwicki.

La situation n’est pas simple pour Zilwicki mais elle va encore se compliquer parce qu’il y a sur Erewhon un groupe de fondamentalistes masadiens qui se souviennent très bien que la Ruth Winton est la fille d’une masadienne et qui ont fait le projet de l’enlever pour punir cette hérétique.

Tout cela ne serait rien si Victor Cachat, le meilleur espion de la république de Havre ne décidait de s’en mêler, profitant de la tentative d’enlèvement pour créer une révolution sur une planète colonisée par des entreprises mésanes qui y exploitent des milliers d’esclaves génétiques.

Ce roman de la série « L’univers d’Honor Harrington » m’a semblé nettement meilleur que « l’ennemi dans l’ombre ». Nous y suivons les événements qui ont abouti à la libération de la planète qui deviendra connue sous le nom de « Torche » et qui ont présidé au choix de Berry Zilwicki comme reine de Torche.

Les auteurs y développent quelques personnages esquissés dans la série principale. Ces personnages sont parmi les plus intéressants de la série à ce jour (comme Victor Cachat, Anton Zilwicki, les représentants du secteur de Maya ou les dirigeants d’Erewhon).

Même si ce tome est moins riche en combats spatiaux, il n’en est pas moins riche en action et nous permet de découvrir de nouveaux secteurs de la galaxie (comme le secteur de Maya) où il se passe beaucoup de choses qui auront certainement une influence dans la lutte entamée entre la Ligue Solarienne et l’empire stellaire de Manticore.

Ma note personnelle : 16/20
La couronne des esclaves
Editeur : L’atalante (2 tomes soit environ 700 pages).

Publicités

The URI to TrackBack this entry is: https://daidin.wordpress.com/2013/03/21/la-couronne-des-esclaves-david-weber-eric-flint/trackback/

RSS feed for comments on this post.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :