Kane (l’intégrale Tome 1) – Karl Edward WAGNER

Kane_0001   Kane_0002

Kane est un barbare, un géant roux maniant une arme dans chaque main. Mais Kane n’est pas qu’un barbare. Rendu immortel par la malédiction d’un dieu, il est vieux de plusieurs siècles, ce qui lui a permis d’acquérir de nombreuses connaissances ésotériques ou littéraires. Il est également versé dans la connaissance des poisons. S’il ne peut mourir de vieillesse ou de maladie, il pourrait cependant être tué de manière violente mais Kane est un combattant d’exception.

Ayant à peu près tout vécu, Kane s’ennuie parmi les mortels.

Lorsque le premier des deux récits de ce recueil « la pierre de sang » commence, Kane fait partie d’une bande de brigands qui est sur le point de se répartir le butin de leur dernière attaque. Repérant une curieuse bague surmontée d’une pierre de sang, Kane la réclame comme sa part de butin. Il pense avoir reconnu un artefact qui lui permettrait d’après un ouvrage antique, de prendre le contrôle d’une ville quasi oubliée : Arellarti dans le marais de Kranor-Rill. S’ensuit une lutte courte et violente où Kane tue tous ceux qui veulent l’empêcher de s’emparer de la bague.

Kane a enfin trouvé un but car prendre le contrôle d’Arellarti lui permettrait de contrôler le monde. Enfin un défi qui mettrait fin à son ennui….

Dans le deuxième récit : « La croisade des ténèbres », Kane se trouve confronté à Ortède, un ancien brigand devenu prophète. Croyant d’abord se trouver confronté à un habile faussaire, Kane est bien vite obligé de se rendre à l’évidence, Ortède dispose bien de pouvoirs magiques. Il contrôle les ombres (ce qui lui permet de procéder à des assassinats à distance) et il semble immortel (Ayant pris une flèche en pleine poitrine, il guérit de la blessure en quelques secondes).

Kane, après avoir servi dans l’armée d’Ortède puis s’étant rebellé contre lui sera obligé de voyager entre les plans pour tenter de tuer le Dieu qui habite Ortède, car celui-ci est possédé par Sataki, un dieu maléfique qui entend bien revenir sur le monde des hommes pour y asseoir sa domination. Ortède doit préparer ce retour.

Ne vous y trompez pas. Kane n’est pas Conan, s’il peut se montrer sympathique avec certaines personnes, il n’hésitera cependant pas à les trahir si cela sert ses intérêts. Contrairement à Elric de Melnibonée, il ne peut pas non plus invoquer comme excuse d’être possédé par son épée démoniaque. Kane est mauvais. C’est sans doute aussi ce qui démarque ce roman de la plupart des romans de Fantasy classique. Nous ne suivons pas un héro voire même un anti-héro. Non, nous suivons quelqu’un qui ne vise que ses propres intérêts.

Dans le premier des deux textes, on pourrait distinguer les influences de Robert E. Howard (pour les combats) et d’Abraham Merritt (pour le côté civilisation disparue). Le deuxième pourrait être un mélange de Howard et de Moorcock voire de Zelazny. Le tout à la sauce de Karl Edward Wagner (une sauce au sang évidemment).

Somme toute un excellent divertissement.

Ma note personnelle : 16/20

Kane – L’intégrale tome 1
Folio SF
732 pages

Pour un autre avis, voyez la chronique d’Apophis

Publicités
Published in: on 26 mars 2013 at 8 h 52 min  Comments (1)  
Tags: , , ,

The URI to TrackBack this entry is: https://daidin.wordpress.com/2013/03/26/kane-lintegrale-tome-1-karl-edward-wagner/trackback/

RSS feed for comments on this post.

One CommentLaisser un commentaire

  1. […] Si vous souhaitez avoir un deuxième avis sur ce livre, je vous conseille la lecture des critiques suivantes : celle de Daidin, […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :