Le formidable événement – Maurice LEBLANC

Le formidable événement_0001   Le formidable événement_0002

Depuis quelques temps, des navires disparaissent dans la Manche. S’agit-il d’attaques de pirates ou de monstres marins ? Non apparemment ces navires se retrouvent soulevés par des colonnes d’air sous pression. Après avoir été soulevés et démantibulés par la pression, ils retombent dans l’eau où ils coulent.

Simon Dubosc souhaite épouser Isabel, la fille de Lord Bakefield mais celui-ci refuse cette mésalliance et Isabel ne veut pas se marier sans le consentement de son père. Simon demande à Lord Bakefield de lui accorder la main de sa fille s’il parvient en 2O jours à devenir l’égal de Guillaume le Conquérant. Lord Bakefield accepte plus ou moins, peu convaincu que Simon puisse réussir ce genre d’exploit.

Alors que Simon a enlevé Isabel et retourne en France avec elle, leur navire est à son tour victime du phénomène mystérieux. Simon et Isabel parviennent à regagner les côtes françaises mais il y a de nombreuses victimes dans ce naufrage.

La nuit qui suit ce drame, de terribles tremblements de Terre secouent la côte française et survient le « formidable événement ». Un soulèvement de Terre entre la France et l’Angleterre qui relie soudain ces deux pays encore séparés la veille par la manche.

Simon sera le premier à s’engager sur ce qui au début n’est qu’une bande de terre mais qui s’agrandira encore suite à de nouvelles convulsions de l’écorce terrestre.

Que dire de ce roman ? Nous partons sur une uchronie qui pourrait se révéler passionnante et puis, l’auteur ne développe pas vraiment, nous restons sur notre faim. Après le point de départ qui nous laissait penser que nous nous engagions dans un roman de science-fiction (avec qui sait une attaque des navires par des extra-terrestres ?), nous partons plutôt sur un roman d’aventure.

Les réactions des personnages sont parfois étranges. Il est aussi un peu difficile de comprendre, à la lecture de cet ouvrage, le statut accordé à Simon suite à ces aventures. Cela semble parfois un peu démesuré par rapport à ce qu’il accomplit vraiment. Ces deux points sont peut-être dus à l’époque où cela a été écrit. Peut-être que les réactions des individus étaient normales en 1921..

Au final, une œuvre qui a vieilli et qui tient beaucoup plus du roman d’aventure. Nous nous retrouvons dans le même schéma que dans les romans d’ Edgard R. Burroughs où le héro part à la rescousse de la belle enlevée par les méchants.

Ma note personnelle : 12/20

Le formidable événement
Folio SF 441
260 pages

The URI to TrackBack this entry is: https://daidin.wordpress.com/2013/03/29/le-formidable-evenement-maurice-leblanc/trackback/

RSS feed for comments on this post.

8 commentairesLaisser un commentaire

  1. Je l’ai lu il y a longtemps. Je l’ai trouvé amusant avec en autre ses chasses au trésor anciennement englouti😉

    • Moi j’ai été un peu déçu comme dans « Nimitz retour vers l’enfer », on ne saisit pas l’occasion d’examiner cette uchronie. Quel développement aurait on pu obtenir si les deux pays s’étaient retrouvés reliés? A qui auraient appartenu ces territoires, y aurait on construit quelque chose?…

      • Il me semble qu’à la fin du livre, la frontière est au milieu de la manche – sans doute sur la délimitation des eaux territoriales -, ce qui fait un ou deux nouveaux départements pour la France.

        • Effectivement, mais pourquoi en confier l’administration à Dubosc? Qu’a-t il fait pour mériter une telle nomination dans le roman?

          Et pourquoi les autorités françaises et anglaises ont-elles tant tardé à réagir?

  2. Côté délai de réponse de la part des gouvernements, on peut se dire que la priorité a était l’organisation des secours dans les zones habitées touché par le séisme. Si un tel événement avait lieu dans la réalité, les dégâts seraient vraiment considérable. Penser qu’aujourd’hui, le Japon ne fait que commencer a nettoyer les villes touchées par le tsunami.

    Sinon, l’auteur ne va pas laisser un bureaucrate anonyme recueillir les lauriers de la gloire a la place du héros🙂

    • Je pense néanmoins Frederic que deux puissances telles que la France et l’Angleterre de l’époque pouvaient sans doute faire les deux en même temps. L’occupation de ce territoire était sans doute une priorité stratégique.

      Et je pense toujours que la récompense du héros est démesurée par rapport à ses actes. Peut-être Maurice Leblanc aurait-il dû lui faire accomplir quelque exploit qui l’aurait vraiment distingué.

  3. Bah, il ne s’agit que d’un roman😉 Et je le trouve typique de l’époque. Le héros rafle la fiancée, le trésor et les honneurs🙂

    Côté « anciens » romans d’aventure voir de science-fiction, je conseille ceux de Paul d’Ivoi qui a écrit 21 volumes entre 1898 et 1914 regroupé dans les « voyage excentriques » que « j’ai lu » a édité il y à plus de 30 ans. Je n’en ai que 8 acheté durant mon enfance. Très « nationaliste », les héros vengent Fachoda dans plusieurs de ceux ci en mettant a mal la Royal Navy a l’aide de sous-marins corsaires (la « jeune école » navale l’a visiblement inspiré) ou fomente une révolution en Égypte en coupant purement et simplement le Nil (barrage d’Assouan avant l’heure) pour chassé les anglais. D’autres voit le radium devenir la pierre philosophale ou un paquebot congelé par un « Lex Luthor ». Les méchants perdent a la fin de façon humiliantes et les héros ( et heroines qui ont souvent un rôle actif, ce qui est rare pour l’epoque) loué pour leurs exploits et voyant se déroulé le tapis rouge.

    • Je me souviens de la couverture de ces romans de Paul d’Ivoi, avec un côté un peu vieillotte qui était originale par rapport aux couvertures classiques des « J’ai Lu ».

      Ceci dit, je n’en ai lu aucun.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :