Kirov – John SCHETTLER

Kirov

Le Kirov, un croiseur de bataille qui a été créé à partir de l’ossature des 4 croiseurs de batailles de l’ancienne classe du même nom, est le navire le plus moderne de la flotte russe en cette année 2021. C’est que la Russie n’a plus les moyens financiers de lancer de nouvelles coques, c’est pourquoi elle a utilisé les ressources à sa disposition et a créé un vaisseau particulièrement puissant, équipé de près de 40 missiles de croisières, 64 missiles antiaériens à longue portée et 128 à moyenne portée, 4 systèmes antiaériens de type Gatlings pour la défense antiaérienne de proximité, 1 canon de 100 mm et trois de 152 mm, 3 hélicoptères dont deux pour la lutte anti-sous-marine et pour couronner le tout, il emporte 3 ogives nucléaires…

Engagé dans des manœuvres de tir sur cibles mouvantes tractées par le croiseur Slava et en coordination avec le sous-marin Orel (L’Amiral Volsky dirige l’ensemble de la manœuvre depuis le Kirov qui est lui commandé par le capitaine Karpov), le Kirov est victime d’une étrange explosion sous-marine. Suite à l’explosion, les instruments de bord semblent perturbés et ne détectent plus ni le Slava, ni les cibles qui celui-ci tractait, ni l’Orel.

Immédiatement, le capitaine Karpov est persuadé qu’il s’agit d’’une attaque de l’Otan et que le Kirov a été la cible d’une torpille équipée de tête nucléaire. L’Amiral Volsky est cependant troublé par plusieurs éléments : d’une part, l’attaque n’est pas poursuivie, cette explosion reste unique et aucune autre attaque n’est lancée sur le Kirov alors qu’il s’agissait de la cible la plus puissante et donc celle à éliminer en premier, d’autre part on ne trouve aucune trace des autres navires, pas même d’épave sur le lieu de leur dernière localisation ; enfin, le Kirov ne parvient pas à joindre sa base navale de Severomorsk.

Lorsque l’opérateur radio rapporte que toutes les émissions qu’il parvient à capter semble être de vieilles retransmissions historique, le capitaine Karpov pense qu’il s’agit d’un montage psychologique de l’Otan pour les désorienter. Il faudra une vérification sur un îlot où est basée une station météo norvégienne et le survol du Kirov par un Fulmar pour que les officiers acceptent la réalité : le Kirov a été ramené en 1941…

N’ayant aucun moyen de revenir à leur époque, les officiers russes sont tous d’accord pour utiliser la puissance à leur disposition afin de changer les événements de la seconde guerre mondiale. En appliquant des changements ici et là, ils pensent pouvoir amener l’Union soviétique en meilleure position à la fin de la guerre (peut-être même en annexant toute l’Allemagne et pas seulement la partie orientale).

S’ils semblent d’accords sur les objectifs, les officiers russes n’ont pas tous la même idée sur ce qu’il convient de faire et le capitaine Karpov a notamment quelques idées personnelles sur ce qu’il convient de faire. Après tout si l’Amiral Volsky venait à être indisponible, ce serait lui Karpov qui devrait prendre des décisions et quand  Karpov apprend qu’une réunion entre Roosevelt et Churchill doit avoir lieu au milieu de l’Atlantique, il décide de s’y faire inviter. Cependant pour que Karpov puisse apparaître à la table de négociation avec une garde d’honneur, il faut qu’il impressionne ses interlocuteurs en leur prouvant qu’il dispose d’une grande puissance à sa disposition. Une démonstration des effets d’un missile nucléaire s’impose donc dans son esprit…

——————————————————————————————————————————————–

Après une flotte alliée dans la série Axis of Time de John Birmingham et un navire allemand dans Wolf Hunt de Sebastian P. Breit, c’est au tour d’un navire russe de se retrouver plongé en pleine seconde guerre mondiale.

L’idée commune aux trois auteurs de prendre un ou plusieurs navire(s) des années 2020, est sans doute mue par la facilité, la période future à imaginer n’est pas trop longue et on peut facilement combler ces quelques années. De plus, il suffit d’améliorer légèrement des navires existant. On n’a pas à inventer de nouvelles technologies.

Si le changement de point de vue peut être intéressant,  je ferais cependant les mêmes reproches à ce roman que celui que j’avais fait à Wolf Hunt : les intéressés ne semblent pas ressentir de remords et justifient un peu facilement leurs actes. De plus, en soutenant leur pays à l’époque, ils risquent de maintenir en place des régimes dictatoriaux qui sont à l’opposé de leurs convictions. Dans Wolf Hunt, les « héros » voulaient éliminer Hitler pour éviter à l’Allemagne d’être complètement détruite par les alliés. Dans Kirov, les marins russes projettent de placer la Russie soviétique en meilleure position à la fin de la seconde guerre mondiale, au risque de prolonger l’expérience communiste.

La fin de ce 1er tome semble cependant nous montrer qu’on ne joue pas à l’apprenti sorcier impunément et le Kirov, après une nouvelle tempête temporelle (ce n’est pas décrit comme cela dans le roman mais je trouve que cela correspond assez bien à  ce qu’ils vivent) se retrouvé à nouveau déplacé dans le temps et découvre des rivages américains apparemment dévastés par des explosions nucléaires…

A noter que la série Kirov en est au 18ème volume. (14 Mai 2015)

Ce roman est disponible sur Amazon à l’adresse suivante :

http://www.amazon.fr/Kirov-ebook/dp/B007JKPEW8/ref=sr_1_1?s=digital-text&ie=UTF8&qid=1380383153&sr=1-1&keywords=kirov

Un site web est aussi consacré à la série :  http://writingshop.ws/

ainsi qu’un blog: http://kirovseries.wordpress.com/2013/03/16/the-kirov-series-by-john-schettler/

Ma note personnelle : 15/20
Kirov – John Schettler
Edition Kindle

Voir aussi le tome II: https://daidin.wordpress.com/2014/06/29/kirov-ii-cauldron-of-fire-john-schettler/

Le tome III: https://daidin.wordpress.com/2014/11/14/kirov-iii-pacific-storm-de-john-schettler/

Le tome IV: https://daidin.wordpress.com/2015/05/14/kirov-iv-men-of-war/

Et le tome V: https://daidin.wordpress.com/2016/12/09/kirov-v-9-days-falling/

Publicités

The URI to TrackBack this entry is: https://daidin.wordpress.com/2013/10/21/kirov-john-schettler/trackback/

RSS feed for comments on this post.

11 commentairesLaisser un commentaire

  1. De l’auto publication ? Sur Amazon, on trouve beaucoup de récits uchronique en anglais paru cette année. Même si mon anglais est nul, j’arrive tout de même a comprendre les résumés 😉

    Par exemple, sur le site américain Alternate History, il y un fil nommé World War III in May 1946 commencé en 2010 dont le premier tome est disponible depuis quelques mois.

    Sur internet, les commentaires sont bon, mais sur papier, elles sont moyennes.

    Le thème est classique mais part d’une idée originale. Les SR soviet parviennent en 1946 a identifier l’ensemble des techniciens chargé d’assemblé les 4 bombes A alors disponibles et en tuent l’immense majorité alors que profitant des célébrations de l’anniversaire de la défaite nazi qui voient d’énormes rassemblement de troupes en Allemagne de l’est de déclenche une vaste offensive ou 7000 avions russes pulvérise les faibles forces occidentales en cour de démobilisation en Europe. Les soviétiques refoulent les occidentaux jusqu’en Espagne tandis que se met en place une course a l’armement entre USA et URSS pour développer missiles, avions a réaction et hélicoptères.

    • Oui le plus grand mérite de ces auto-publications, c’est sans doute de proposer des idées originales.

  2. A noter que le navire s’appelle depuis 1992 « amiral Ouchakov » 🙂

    J’ai mis le livre dans l’article concernant le Kirov du Wikipedia.

    Les travaux de modernisation ont commencé cette année pour une livraison en 2018, l’article ci joint indique les systèmes qu’il pourrait emporter :

    http://www.rusnavyintelligence.com/article-les-travaux-de-modernisation-du-croiseur-amiral-nakhimov-ont-debute-a-severodvinsk-119352291.html

    • Quand j’écris que le travail de nuit démolit les neurones, c’est hélas vrai.. 😦

      J’ai confondu, en me basant aussi le wiki anglais ou l’erreur est présente depuis des années, deux navires de la même classe.

      C’est l’Amiral Nakhimov qui est modernisé, soit l’ex Kalinin, 3e de la classe.

      L’ex Kirov, renommé Amiral Ouchakov, tête de série à retiré du service en 2003/2004 et ferraillé.

      Dans le roman, on parle « du » Kirov ou « d’un » Kirov ?

      Bon, cela n’est pas grave, je transfère les infos sur le roman et la modernisation du Nakhimov sur l’article du wikipedia concernant la classe Kirov :

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Classe_Kirov

      • Comme précisé dans mon résumé, le Kirov dont il est question dans le roman a été bâti en grande partie avec les morceaux des quatre navires de la classe dont tu parles Frederic

  3. Dans l’article concernant le tome 2, il est révélé qu’une arme nucléaire est effectivement lancé. Quel est sa cible, et qui est témoin de l’explosion ? Cela a pu mener une course a l’armement entre tout les belligérants conduisant a la terre désolé décrite en début d’article.

    • Dans le tome 1, le capitaine Karpov pensait éliminer Roosevelt et Churchill lors de leur rencontre dans l’Atlantique en leur balançant un missile nucléaire. Repéré par les alliés, le Kirov a lancé ce missile sur la flotte qui s’approchait de lui, détruisant une petite flotte américaine (avec au moins un cuirassé et plusieurs destroyers, je ne me souviens plus du détail des navires détruits). L’Amiral Volsky a neutralisé le capitaine Karpov juste après le lancement du premier missile et puis le Kirov s’est apparemment retrouvé dans le futur. Les destructions que l’équipage du Kirov aperçoit dans ce futur désolé sont effectivement attribuées par les officiers du Kirov à leur intervention dans le passé qui aurait menée à une escalade atomique.

  4. […] Voir mon article sur le tome I: https://daidin.wordpress.com/2013/10/21/kirov-john-schettler/ […]

  5. […] Voir mon article sur le tome I: https://daidin.wordpress.com/2013/10/21/kirov-john-schettler/ […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :