In Her Name – First Contact – Michael R. HICKS

In her Name_First contact

Comme son nom l’indique, ce premier tome de la trilogie « Last War »raconte l’Histoire d’un premier contact entre les humains et une race extra-terrestre, en l’occurrence ici, les Kreelans. Le commandant Owen Mc Claren à bord de l’Aurora (un vaisseau d’exploration un peu dans le style de l’entreprise de Star Trek) arrive dans un système stellaire encore inconnu et les détecteurs du vaisseau repèrent plusieurs mondes habités ainsi que 4 énormes vaisseaux qui se dirigent aussitôt vers l’Aurora.

Alors qu’il tente d’entrer en contact avec les vaisseaux inconnus, l’Aurora est soudainement privé d’énergie et se retrouve abordé par les extra-terrestres. Ceux-ci, les Kreelans, font partie d’une race de guerriers (où plutôt de guerrières) qui honorent leur impératrice en combattant pour elle. Elles ne laisseront qu’un seul survivant, le messager chargé d’annoncer la venue des Kreelans aux humains et de leur laisser le temps de se préparer. Ce messager a reçu un artefact qui représente le monde qui sera attaqué et cet artefact se noircit petit-à-petit permettant de calculer à quel moment il sera complètement noir (moment de l’attaque)

Les Kreelans étendent leur domination sur plus de dix milles mondes. Fruit d’une longue évolution, elles ont des connaissances technologiques en avance de plusieurs millénaires sur les humains et  pourraient les écraser très facilement (comme elles ont éliminés toutes les autres races rencontrées jusqu’ici) s’il n’y avait la prophétie…

Si la série de Michaels R. Hicks n’est sans doute pas la série du siècle, il a cependant trouvé un bon moyen de créer une série à longue durée avec des combats équilibrés.

La chanson du sang est présente en permanence dans la vie des Kreelans. C’est une forme de lien qui permet aux Kreelans de communiquer dans un mélange de télépathie et d’empathie. Les pouvoirs psychiques des Kreelans ne s’arrêtent pas là puisque certaines d’entre-elles sont capables de transformer une matière brute pour en faire à peu près n’importe quoi et les plus puissantes peuvent se transporter d’un bout de l’Empire à un autre.

Mais la première impératrice a maudit la race des Kreelans, les femelles de l’espèce ne peuvent plus se reproduire qu’à intervalle régulier mais espacé. De plus de génération en génération, il y a de moins en moins de mâles (ceux-ci sont réduits au rôle de reproducteurs écervelés et meurent après l’accouplement) qui naissent et de plus en plus de femelles qui naissent stériles.

La race est condamnée à moins que ne s’accomplisse la prophétie. Celle-ci prédit que la malédiction sera retrouvée si les Kreelans parviennent à retrouver le tombeau de la première impératrice et si elles parviennent à trouver une autre race qui pourra chanter la chanson du sang. Comme les guerrières perçoivent la chanson du sang avec beaucoup plus de force pendant les combats au corps à corps (un peu comme un pic d’adrénaline), les Kreelans espèrent qu’en poussant les humains au maximum de leur possibilité, elles déclencheront chez un membre de cette race la chanson du sang et qu’elles pourront alors vaincre la prophétie.

Il ne faut pas chercher une pensée philosophique profonde dans ce bouquin, on sent le prétexte à écrire une série où cela va tirer dans tous les sens mais c’est un dans le genre, c’est un roman de bonne facture et qui pourrait certainement servir de base à une campagne de jeu de rôle (du moins pour un JDR style militaire comme Warhammer 40.000). Et puis cerise sur le gâteau, ce premier tome est GRATUIT.

Ma note personnelle : 15/20
First Contact – In Her Name – Michael R. Hicks
Kindle Edition

Publicités

The URI to TrackBack this entry is: https://daidin.wordpress.com/2014/02/12/in-her-name-first-contact-michael-r-hicks/trackback/

RSS feed for comments on this post.

2 commentairesLaisser un commentaire

  1. Bonsoir. Juste deux petites question, les Terriens en débarquant dans ce système savent ils qu’il est habité ? Et l’unique survivant retourne comment sur Terre ?

    • Bonjour Frédéric, les Terriens sont en voyage d’exploration dans un système inconnu, ils ne s’aperçoivent qu’il est habité qu’au moment où ils y débarquent.

      Sato, le messager est renvoyé par les Kreelans qui ont entièrement réparé le vaisseau (notamment en refaisant des pièces neuves mais à l’identique( jusqu’aux numéros d’identification unique des pièces et à leurs plus petits défauts de fabrication) et l’ont reprogrammé pour qu’il arrive directement sur terre (en fait juste à proximité de la station spatiale qui gère le trafic en approche) avec une précision impossible avec les technologies terriennes. Les Kreelans ont effectué une sorte de scan du vaisseau à un niveau extrême du vaisseau terrien avant de l’attaquer ce qui leur a permis de recréer toutes les pièces avec le niveau de précision décrit plus haut.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :