Kirov II – Cauldron of Fire – John SCHETTLER

Kirov II

Le Kirov après avoir lancé un missile nucléaire en 1941, s’est retrouvé plongé dans un monde dévasté où même la plus petite île semble avoir été dévastée. Alors qu’il explore ces territoires post-apocalyptiques au large de l’Italie, il se retrouve à nouveau transporté en dans le temps.

Repéré très vite par un chasseur Beaufighter, le vaisseau est mitraillé alors que ses instruments sont encore perturbés par le saut temporel et l’amiral Volsky est blessé pendant l’attaque.

Le capitaine Fedorov (qui a été nomme pour remplacer le capitaine Karpov suite à la tentative de ce dernier d’éliminer Roosevelt et Churchill -voir Kirov I) parvient à déterminer que le vaisseau a été transporté cette fois-ci en août 1942.

Si l’équipage pensait être mal tombé en 1941, ce n’était rien comparé à la situation dans laquelle ils se retrouvent: il se retrouve au début de l’opération Pedestal, une opération des plus cruciales puisqu’il s’agissait de l’escorte d’un convoi vers Malte qui était à ce moment-là à bout de ressources (pour plus de renseignements sur l’opération Pedestal: http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Pedestal ).

On retrouve donc d’un côté, un convoi de navire marchands escortés par les cuirassés Rodney et Nelson (équipés de canons de 16 pouces soit 406mm), cinq porte-avions, plusieurs croiseurs et destroyers ainsi que l’aviation embarquée ou basée à Malte et Gibraltar et de l’autre côté deux cuirassés, plusieurs croiseurs lourds et légers, des destroyers, des vedettes lance-torpilles Italiens, des sous-marins italiens et allemands ainsi que plusieurs centaines d’avions italiens et allemands basés en Italie et en Sicile.

Et au milieu de tout cela: le Kirov.

Pour éviter la flotte britannique, Fedorov dirige le vaisseau vers le Nord, se rapprochant ainsi des côtes italiennes. Sur les conseils de l’amiral, le capitaine Karpov qui semble avoir compris que le missile nucléaire lancé en 1941 avait eu de grave conséquences, est nommé premier officier afin de pouvoir apporter ses conseils stratégiques au capitaine Fedorov.

Pris à partie par la marine Italienne qui le prend pour un croiseur de bataille anglais, le Kirov parvient à désemparer les cuirassés Littorio et Vittorio Venetto ainsi qu’à endommager gravement plusieurs croiseurs et destroyers italiens. Ils doivent également repousser plusieurs attaques aériennes.

Les anglais de leur côté, décident de retirer leurs cuirassés et leurs porte-avions de l’escorte du convoi plus tôt que prévu et de les renvoyer à Gibraltar pour protéger cette base navale capitale. Ils décident également, après avoir identifié le mystérieux navire comme étant un navire identique à celui de 1941, de rameuter la Homme Fleet en renfort, envoyant ainsi 4 cuirassés, deux porte-avions et leur escorte rejoindre les défenseurs de Gibraltar.

Inconscients du fait que l’escorte a déjà fait demi-tour, Fedorov et Karpov décident de tenter de prendre les britanniques de vitesses et de franchir le détroit de Gibraltar pour disparaître dans l’Atlantique Sud.

Ce deuxième opus de la série Kirov est d’un abord assez surprenant: A priori, la première intervention du Kirov ne semble avoir rien modifié à l’ordre des choses, l’opération Pedestal se déroule comme dans la réalité historique et tous les acteurs semblent bien être là où ils devraient être; on pourrait penser que le Kirov a été renvoyé dans un passé où il n’est jamais apparu en 1941.

Ce n’est que petit à petit que l’on s’aperçoit des modifications engendrées par la première apparition du Kirov: certains navires ne sont pas être là où ils devraient être comme les deux cuirassés italiens, le Prince of Wales n’est pas parti dans le pacifique et n’a donc pas été coulé par les Japonais, il fait toujours partie de la Home Fleet…

L’histoire reste intéressante dans ce deuxième tome, La position de l’équipage du Kirov, toujours très attaché à la mère patrie, est très bien expliquée. Si dans le premier tome, la plupart des officiers pensaient influencer le résultat de la guerre en cherchant à renforcer la position de la Russie (ils ne pensent pas en termes d’URSS, n’ayant plus grand chose à voir avec les soviétiques), l’amiral Volsky et ses officiers ont bien compris qu’il ne devaient pas faire n’importe quoi puisqu’ils ont vu dans le futur, les résultats de leur première intervention.

Ils ne peuvent donc pas utiliser leurs armes nucléaires restantes à moins d’y être contraints et ne veulent pas que leur vaisseau tombent aux mains de l’un des belligérants, même les russes parce que s’ils livrent leur vaisseau aux communistes, cela pourrait permettre à ceux-ci de maintenir ce régime bien après l’effondrement de celui-ci dans notre réalité.

J’ai quand même quelques regrets: alors que le début du roman s’ouvre sur la rencontre entre Roosevelt et Churchill en août 1941 et que Roosevelt affirme que les États-Unis vont entrer immédiatement en Guerre avec tous leurs moyens, il n’y a trace d’aucun navire ou avion américain en méditerranée ou dans l’Atlantique alors que Roosevelt a promis que l’effort de guerre porterait principalement sur l’Allemagne. De plus, nous ne savons pas comment la Guerre a évolué dans le Pacifique: les Japonais ont-ils déclaré la Guerre?

A noter que la série Kirov en est au 18ème volume (Mai 2015).

 Ce roman est disponible sur Amazon à l’adresse suivante :

http://www.amazon.fr/Kirov-II-Cauldron-John-Schettler-ebook/dp/B00AH5UF8K/ref=sr_1_1?s=digital-text&ie=UTF8&qid=1403880085&sr=1-1&keywords=kirov+II

 Un site web est aussi consacré à la série :

 http://thewritingshop.blogspot.fr/

ainsi qu’un blog: http://kirovseries.wordpress.com/2013/03/16/the-kirov-series-by-john-schettler/

Ma note personnelle : 14/20
Kirov II – Cauldron of Fire – John SCHETTLER
Edition Kindle

Voir mon article sur le tome I: https://daidin.wordpress.com/2013/10/21/kirov-john-schettler/

Le tome III: https://daidin.wordpress.com/2014/11/14/kirov-iii-pacific-storm-de-john-schettler/

Le tome IV: https://daidin.wordpress.com/2015/05/14/kirov-iv-men-of-war/

Et le tome V: https://daidin.wordpress.com/2016/12/09/kirov-v-9-days-falling/

Publicités

The URI to TrackBack this entry is: https://daidin.wordpress.com/2014/06/29/kirov-ii-cauldron-of-fire-john-schettler/trackback/

RSS feed for comments on this post.

12 commentairesLaisser un commentaire

  1. Cela n’est peut être pas étrange de ne pas voir l’USN en Méditerranée a cette date. Dans les premiers mois du conflit, elle se concentre surtout a la protection des convois en Atlantique et ne fait pas d’apparition majeure dans la Mare Nostrum avant le déclenchement de l’opération Torch.

    • Effectivement mais vu la décision de Roosevelt de s’engager à fond sur le front européen, faisant d’un futur front japonais un théâtre d’opération secondaire et vu l’implication des USA dès le mois d’août, je m’attendais à une présence plus active (tenant compte aussi du fait que les alliés ont pris le Kirov pour un navire allemand et pensent donc que les allemands ont des armes nouvelles terrifiantes et surtout l’arme atomique).

  2. Avoir eu une flotte coulée par l’attaque nucléaire a peut-être refroidi les ardeurs de l’USN ?

    Bon, comme l’auteur en est déjà a une douzaine de romans, il faudrait lire le synopsis de ceux ci pour savoir si le scénario est cohérent.

    • D’après le début du roman, Roosevelt semblait plutôt près à mettre les bouchées doubles et on n’entend parler de l’USN à aucun moment.

      Peut-être aura-t’on des précisions dans le tome 3 qui se déroule dans le Pacifique? Il semble qu’à la fin du tome 3, le Kirov retourne à son port d’attache (il faut dire qu’au rythme où il utilise ses missiles, il sera vite à court dans le tome 3). Le tome 4 semble commencer une nouvelle histoire puisque les officiers du Kirov semblent décider à repartir dans le passé à la recherche d’Orlov, l’officier qui a fait défection dans le tome 2 en rejoignant la côte espagnole.

      • Bizarre, il retourne dans son port d’attache dans une Histoire qui n’a pas changé ? Alors, ces incursions dans le temps ont créer des univers parallèles ?

        • Apparemment la réalité de 2023 a un peu changé (mais cette fois-ci, ils retrouvent leur port et le monde n’est pas totalement dévasté) mais je ne pourrai te donner des détails qu’après avoir lu le tome 4.

          • Un mot en trop signalé au 2e paragraphe : Repéré très vite par un  »les » chasseur…

            • Corrigé merci Frédéric


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :