Lord Stranleigh Millionnaire – Robert BARR

lord-stranleigh-millionaire-amazon

Et voici le retour du dandy millionnaire, Lord Stranleigh est vraiment l’image du noblion qui ne s’intéresse qu’à son image et qui ne sait rien faire dans la société à part profiter des bienfaits que lui apporte sa fortune. Et cependant, sous ces airs nonchalants se cache une intelligence affutée. Car il ne suffit pas d’être riche pour triompher de ses ennemis, certains adversaires ne peuvent être abattus par l’argent seul et même quand on a de l’argent, il faut savoir quoi en faire pour atteindre ses buts.

Et parfois, même quand on a de l’argent et des principes altruistes, on se retrouve avec des obstacles imprévus et apparemment infranchissables. C’est que dans cette Angleterre de la fin du XIXème siècle, vouloir faire le bien des ouvriers qui travaillent sur ses propres terres pourrait donner des idées à d’autres. Où irions-nous si chaque paysan voulait sa propre maison salubre (alors qu’ils peuvent très bien se contenter de cabane dont le sol est en terre battue) ou demandait sa propre salle de bain dans sa maison. Ce genre d’idée révolutionnaire ne plaît pas à tout le monde. C’est ce que Lord Stranleigh va apprendre à ses dépens mais il n’est pas homme à se laisser arrêter par des esprits étroits.

——————————————————————————————————————————————————————-

Ce recueil de nouvelles nous permet encore une fois d’apprécier le style de Robert Barr, on se délecte à suivre les aventures de Lord Stranleigh et on se demande comment l’astucieux dandy va se débrouiller pour arriver à résoudre (toujours dans son style bien à lui, sans avoir l’air d’y toucher) les problèmes qui lui sont présentés. On découvre aussi dans ce tome le côté altruiste de Lord Stranleigh, d’autant plus altruiste qu’il préfère faire ses bonnes actions incognito et les bienfaits sont parfois récompensés. Ainsi quand Lord Stranleigh dépense une fortune pour acheter les actions d’une société ferroviaire, c’est au début pour aider son ami mais lorsque cet achat massif parvient à remettre les mouvements boursiers à la hausse, ces actions prennent une grosse plus-value et Lord Stranleigh se retrouve encore plus riche.

Ma note personnelle: 18/20
Lord Stranleigh Millionaire – Robert BARR
Edition Kindle

Ce recueil se compose des nouvelles suivantes:

L’ascension des Magasins Bendale – « The Rise of the Bendale Stores »
L’affaire Sarsfield-Mitcham –  » The Sarsfield-Mitcham Affair »
Dans le respect de la loi –  » Respect The Law »
L’enlèvement inaperçu – « The Unrecorded Abduction »
Sa seigneurie s’amuse – « The Earl at Play »
Toute une ville en gage – « A Town in Paw »

Ce roman peut être acheté sur Amazon  

On peut également acheter cette œuvre au format epub chez les moutons électriques , chez Kobo books ou encore sur le site de la Fnac ou sous format papier chez « Rivière Blanche.

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

Les autres aventures de Lord Stranleigh:

Tome 1: Lord Stranleigh
Tome 3: Lord Stranleigh Philantrope
Tome 4: Lord Stranleigh en Amérique

Publicités

Armageddon’s Song Volume 2 – Advance To Contact – Andy FARMAN

Armagedon2

Alors que les russes envoient leurs sous-marins intercepter le premier convois de renforts américains pour l’Europe, les américains décident de faire exploser 6 bombes nucléaires sous l’eau  ce qui provoque l’évaporation de millions de litres d’eau et la destruction des deux groupes de sous-marins russes qui attendaient le convoi américain.

Pendant ce temps-là, les troupes biélorusses qui espéraient une contre-attaque polonaise sont prises à revers lorsque le gouvernement polonais dont tous les membres ont été forcés (par un chantage sur la vie de leurs familles) à se rallier aux russes, décide de laisser passer les troupes russes avant de se joindre à elles.

Les américains lancent plusieurs opérations visant d’une part à éliminer le premier ministre russe au moyen d’une bombe nucléaire (que Svetlana Vorsoff est chargée d’aller poser près du bunker du premier ministre russe dès qu’elle aura déterminé dans lequel il se cache), d’autre part à neutraliser l’arsenal nucléaire chinois (en détruisant les lanceurs au sol mais aussi, le sous-marin Xia, seul sous-marin chinois  lanceur de missiles balistiques).

Furieux suite à la destruction de ses sous-marins dans l’Atlantique, le premier ministre russe demande à ses amiraux et généraux d’envoyer de nouveaux bâtiments pour arrêter le deuxième convoi de troupes américaines.

La première ligne de défense de l’Otan parvient à détruire le plus gros des vaisseaux soviétiques et à causer de lourdes pertes en avions également (non sans perdre au passage un porte-hélicoptère et plusieurs navires français, polonais ou danois) mais laisse quand même passer plus de vingt sous-marins russes. La deuxième ligne de défense, composée de quelques sous-marins anglais et américains ainsi que d’un groupe anti sous-marins anglais parvient à détruire encore plusieurs sous-marins mais au prix fort puisque tous les vaisseaux de l’Otan sont détruits (le groupe anglais notamment à coup d’armes atomiques). Lorsque les derniers sous-marins parviennent enfin à attaquer le convoi américain, ils lancent de nouvelles armes atomiques, sans s’apercevoir qu’il n’y a aucun vaisseau marchand avec les navires de guerre qu’ils attaquent, l’Amiral américain ayant décider de les faire passer plus au sud avec une escorte minimum.

Pendant ce temps-là, en Allemagne, les troupes de l’Otan ont du décrocher, elles se battent sur l’Elbe où elles s’accrochent comme elles-peuvent, infligeant des pertes sévères aux troupes hongroises. Le général canadien Allain a décidé de faire le meilleur usage possible de son artillerie et n’hésite pas à bombarder largement les troupes russes sans compter les munitions. C’est un pari risqué parce que si les renforts n’arrivent pas, les alliés seront dépourvus de munitions.

Un deuxième assaut aéroporté russe derrière les lignes de l’Otan rencontre bien moins de succès que le premier, les avions de transport russes étant attaqué en cours de route et les parachutistes atterrissent en pleine tempête hivernale (ce temps exceptionnel pour un mois d’avril semble être la conséquence des explosions nucléaires dans l’Atlantique et des millions de litres d’eau vaporisés par les Américains). Les parachutistes russes subissent de lourdes pertes et ne peuvent être secourus parce que les troupes blindées russes n’arrivent pas à percer les lignes de l’Otan à temps. Le général Alontov est tué dans les combats et on saisit sur lui des documents et un CD-Rom contenant apparemment une liste de noms de personnalités avec leur nom de code ainsi qu’un texte en chinois.

Dans le pacifique, la flotte sino-russe avec ses deux porte-avions s’approche de l’Australie sans être détectée. Elle s’apprête à débarquer des troupes qui devraient pouvoir battre les troupes australiennes, ignorant que les américains ont déjà débarqué des renforts.

————————————————————————————————————————————————————

Comme on peut le voir, ce tome deux continue sur le même rythme, les attaques nucléaires ou chimiques ponctuelles continuent, les russes et les chinois continuent à pousser et l’Otan monte en puissance.

Je reste toujours aussi sceptique sur l’usage d’arme nucléaire et/ou tactique pour faire basculer la situation sur un des théâtres de combat, le risque d’escalade me semble bien trop élevé.

Sinon, l’auteur fait disparaître dans ce tome 2 plusieurs personnages dont on pouvait penser dans le 1er tome qu’ils nous accompagneraient jusqu’à la fin du récit comme le général Alontov ou Constantine, on est déjà au 3ème premier ministre anglais et au 2ème chancelier allemand, l’Otan va-t’il s’effondrer politiquement avant d’être battu militairement ?

Les renforts américains et canadiens suffiront-ils à repousser l’armada russe en Europe, c’est ce que nous apprendrons dans les tomes suivants (la série en comporte 5).

Ma note personnelle: 16/20
Armageddon’s Song: Advance To Contact – Andy FARMAN
Edition Kindle

Pour le volume 1: Armageddon’s Song: Stand To
Pour le volume 3: Armageddon’s Song: Fight Trough

Pour le volume 4: Armageddon’s Song: The Longest Night
Pour le volume 5: Armageddon’s Song: Crossing The Rubicon

Le site web de la série: http://andyfarmansnovels.blogspot.fr/

Le vecteur Moscou – Robert LUDLUM

Vecteur Moscou1   Vecteur Moscou 2

 

Le lieutenant-colonel Jonathan Smith médecin de l’armée américaine participe à un congrès d’épidémiologie à Prague. Lorsqu’un de ses collègues russes le convie à un rendez-vous sur le pont Charles, Jon Smith pense d’abord que le savant russe veut échapper à une conférence ennuyeuse en évoquant les bons moments du passé. Cependant, le docteur Petrenko a donné rendez-vous à Jon pour lui parler d’une mystérieuse maladie qui a tué 4 personnes sans aucun liens apparents, d’âges et de sexes différents et les autorités russes, après avoir laissé les médecins russes tenter d’enrayer cette maladie, a fini par mettre un terme aux recherches et à étouffer l’affaire.

La première pensée de Jon est que le gouvernement russe a cherché à étouffer un scandale mais pendant leur conversation, Jon et le docteur Pedrenko sont attaqués par trois individus qui semblent connaître le docteur. Pendant l’attaque, Pedrenko est tué alors que Jon ne doit la vie qu’à un plongeon dans la Vltava.

Alors que Jon tente d’échapper à ses assaillants, d’autres personnes commencent à succomber à la maladie: des responsables militaires et civils d’anciennes républiques socialistes soviétique comme l’Ukraine, l’Azerbaïdjan, la Géorgie et plusieurs autres ainsi que des spécialistes occidentaux de l’analyse politique soviétique dans les divers services de renseignement américains, britannique, allemands…

De plus, le président russe Viktor Dudarev, un ancien du KGB nostalgique de la puissance soviétique (Si cela fait immanquablement penser à un certain V. Poutine, ce n’est sans doute pas par hasard), manœuvre ses troupes dans le plus grand secret afin de les rapprocher des frontières des anciennes républiques soviétiques afin de les ramener dans le giron de la mère patrie.

Si les russes pensaient pouvoir rapidement éliminer Jon Smith, ils ignoraient que celui-ci était membre d’une organisation ultrasecrète américaine: le réseau bouclier/

Jon Smith est renvoyé à Moscou pour essayer de découvrir pourquoi les russes ont essayé de le tuer tandis que l’enquête menée par le réseau bouclier et la CIA semble indiquer que la personne derrière tous ces décès serait un savant est-allemand qui aurait bénéficié de protections après la réunification de l’Allemagne. Ce savant, le docteur Wulf Renke n’hésitait pas à tester ses expériences sur des sujets humains afin de vérifier l’exactitude de ses découvertes.

Jon Smith et le réseau bouclier parviendront-ils à empêcher une guerre?

—————————————————————————————————————————————————————————-

Sur une trame relativement classique, de menace de guerre que nos héros sont les seuls à pouvoir empêcher, Robert Ludlum et Patrick Larkin nous ont construit un roman relativement crédible avec des personnages réalistes.

Ce qui m’empêche de donner une note plus élevée, c’est que je trouve quand même bizarre que les russes puissent identifier autant de cibles avec une telle précision (aucun de ces noms n’étant repris dans un annuaire avec la mention: spécialiste des affaires russes) et les éliminer sans qu’une seule des tentatives soit empêchée voir repérée.

Ma note personnelle: 15/20
Le Vecteur Moscou – Robert LUDLUM
Le livre de Poche
570 pages

Etait-ce par hasard? – une enquête de Judith Lee par Richard MARSH

Judith Lee - Moutons

Une nouvelle fois, Judith Lee intercepte une conversation bizarre entre une jeune fille et un jeune homme, de cette conversation, elle déduit que le jeune homme devra faire certaines choses s’il repère un signal que la jeune fille laissera en modifiant la position du store d’une fenêtre.

Lorsqu’elle croise le jeune homme dans une rue de Londres en train de regarder le store d’une certaine fenêtre cela ne lui en apprend pas beaucoup plus et même lorsqu’elle apprend qu’un certain George Ryder a été assassiné dans cette même rue, elle n’a aucune certitude et même aucune preuve de quoi que ce soit.

Deux ans plus tard, Judith Lee surprend une autre conversation où elle apprend que la veuve de Georges Ryder n’a plus aucun revenu. Georges Ryder devait toucher l’héritage d’une tante mais celle-ci avait mentionné que si Georges décédait avant elle, l’héritage irait à un autre neveu. Cet autre neveu a touché l’héritage et a refusé d’en donner une partie à la veuve de Georges. De plus, comme le meurtrier de Georges n’a pas été retrouvé, personne ne veut engager sa veuve, celle-ci apparaissant aux yeux de l’opinion comme la principale suspecte!

Comme vous vous en doutez, Judith Lee ne laissera pas une telle injustice impunie!

Heureusement, il y a le hasard mais à ce point est-ce encore un hasard (on pourrait également voir dans cette interrogation de l’auteur une façon habile de déjouer les critiques sur les coïncidences improbables)?

A suivre…

Ma note personnelle:15/20
Etait-ce par hasard? in « les enquêtes de Judith Lee » de Richard MARSH
Collection Baskerville
Edition Kindle

Disponible sur Amazon ou en version epub chez les moutons électriques ou en version papier chez Rivière Blanche.

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

Night of Knives – Ian C. ESSLEMONT

K,ight Of Knives1   K,ight Of Knives2

Night Of Knives nous entraîne sur l’île de Malaz, île qui a donné son nom a l’empire Malazéen mais qui depuis a décliné. au point de ne plus abriter qu’une petite garnison sous le commandement d’un officier de second rang. Seule la position de l’île attire encore des navires qui se rendent vers d’autres destinations.

Aussi lorsque un vaisseau de guerre de l’empire arrive au port de Malaz, c’est déjà un événement en soi mais lorsqu’il apparaît qu’un officiel de l’empire a débarqué du navire, certaines personnes cherchent à en savoir plus.

Au fur et à mesure que la journée avance, nous apprenons que nous nous rapprochons d’une nuit très particulière: la nuit de « la lune d’ombre » (Shadow Moon). Il est dit que lors de cette nuit qui ne se produit que très rarement, les barrières entre les royaumes s’affaiblissent et les créatures peuvent passer d’un « Warren » dans la réalité de Malaz.

Certains pensent aussi que c’est lors de cette nuit que l’empereur Kellanved et son fidèle compagnon « Dancer » reviendront pour reprendre le trône de l’empire. Si les fidèles de l’empereur sont prêts à l’aider à récupérer son trône, Surly la régente actuelle (anciennement maîtresse des assassins de l’empereur) ne tient pas à céder celui-ci.

Alors que Surly a débarqué en force à Malaz accompagnée de nombreux membres de son organisation de tueurs « la Griffe », les fidèles de l’empereur sont prêt à aider celui-ci à atteindre son but avec l’aide des membres du culte de l’ombre qui regroupe aussi de nombreux assassins formés par Dancer dans l’organisation des « Serres » qui a précédé l’organisation de Surly.

D’autres individus vont se retrouver mêlés à ces règlements de comptes tel Temper, un des gardes du corps de Dassem Ultor, champion et porteur du titre de première épée « First Sword » de l’empire. Dassem Ultor avait affronté et tué les champions des sept cités, l’un après l’autre. Temper et Ferrule, les deux derniers gardes du corps de Dassem Ultor avaient empêché l’assassinat de ce dernier par les membres de la « Griffe ». Dassem Ultor, Temper et Ferrule avaient alors disparu de la circulation. Autant dire que Temper n’est pas ravi de voir Surly et ses séides débarquer sur lîle de Malaz.

Alors que de vieux comptes vont se régler, d’autres personnages vont s’inviter à la fête et des alliances de circonstances vont devoir se nouer afin d’empêcher certains d’entre eux de profiter de l’occasion pour arriver à leurs fins.

 ———————————————————————————————————————————————————————————–

J’étais curieux de voir comment Ian C. ESSLEMONT(co-créateur de l’univers de jeu dont se sont inspiré Steven Erikson et Ian C. ESSLEMONT pour écrire le cycle malazéen) s’en sortirait avec son premier roman dans l’univers malazéen alors que Steven Erikson nous avait déjà pondu cinq romans de haut niveau et je dois dire qu’il s’en sort très bien.

Comme les autres romans situés dans cet univers, Knight of Knives nous fait découvrir de nouveaux personnages et des organisations comme Temper et les membres de l’épée. Il nous entraîne aussi à travers plusieurs intrigues dont les fils se nouent pour arriver à une conflagration finale. En ce sens on peut dire que tous les romans de la série se ressemblent, on amène le lecteur vers cette scène finale. La difficulté étant de nous offrir une scène réussie, en partie au moins inattendue et si possible émotionnellement forte.

Dans les romans de Steven Erikson, les scènes finales étaient, à mon humble avis, particulièrement réussies, l’auteur gardant souvent un détail caché telle que l’identité réelle d’un personnage apparemment farfelu (la dimension humoristique étant particulièrement nécessaire pour contrebalancer la noirceur de certaines scènes).
Je n’ai pas eu la même impression dans le final de ce roman. certes la scène finale est épique mais, il n’y a pas ce petit plus qui apparaît dans les scènes finales des romans d’Erikson. ceci étant dit, j’ai été pris par le déroulement des événements.

Le roman nous raconte en près de 500 pages ce qui se produit au cours d’un jour et une nuit (certes avec des flashbacks) et précède les « Jardins de la lune ». Il nous fait découvrir les événements qui ont mené à l’ascension de Kellanved comme roi de la Maison des Ombres et de Dancer comme assassin de la même Maison.

Bref, un roman indispensable à la bonne compréhension de cette saga, difficile à écrire sans doute en gardant un certain suspens parce qu’il nous raconte des événements dont on sait qu’ils se sont produits puisque dans « Les jardins de la lune », l’ascension de Kellanved et Dancer était déjà commentée.

Il vaut sans doute mieux respecter l’ordre de lecture par ordre de parution tel que proposé par le site elbakin.net (http://www.elbakin.net/fantasy/news/Comment-lire-le-cycle-malazeen),à savoir entre le 5ème tome écrit par Erikson: « Midnight Tides » et le 6ème: The Bonehunters, cela aidera à la compréhension du présent ouvrage, de nombreux personnages ayant déjà été évoqués dans les cinq premiers tomes du cycle malazéen.

Ma note personnelle: 17/20
Night of Knives -Ian C. ESSLEMONT
456 pages + appendice et extrait du tome suivant: Return of The Crimson Guard

%d blogueurs aiment cette page :