Night of Knives – Ian C. ESSLEMONT

K,ight Of Knives1   K,ight Of Knives2

Night Of Knives nous entraîne sur l’île de Malaz, île qui a donné son nom a l’empire Malazéen mais qui depuis a décliné. au point de ne plus abriter qu’une petite garnison sous le commandement d’un officier de second rang. Seule la position de l’île attire encore des navires qui se rendent vers d’autres destinations.

Aussi lorsque un vaisseau de guerre de l’empire arrive au port de Malaz, c’est déjà un événement en soi mais lorsqu’il apparaît qu’un officiel de l’empire a débarqué du navire, certaines personnes cherchent à en savoir plus.

Au fur et à mesure que la journée avance, nous apprenons que nous nous rapprochons d’une nuit très particulière: la nuit de « la lune d’ombre » (Shadow Moon). Il est dit que lors de cette nuit qui ne se produit que très rarement, les barrières entre les royaumes s’affaiblissent et les créatures peuvent passer d’un « Warren » dans la réalité de Malaz.

Certains pensent aussi que c’est lors de cette nuit que l’empereur Kellanved et son fidèle compagnon « Dancer » reviendront pour reprendre le trône de l’empire. Si les fidèles de l’empereur sont prêts à l’aider à récupérer son trône, Surly la régente actuelle (anciennement maîtresse des assassins de l’empereur) ne tient pas à céder celui-ci.

Alors que Surly a débarqué en force à Malaz accompagnée de nombreux membres de son organisation de tueurs « la Griffe », les fidèles de l’empereur sont prêt à aider celui-ci à atteindre son but avec l’aide des membres du culte de l’ombre qui regroupe aussi de nombreux assassins formés par Dancer dans l’organisation des « Serres » qui a précédé l’organisation de Surly.

D’autres individus vont se retrouver mêlés à ces règlements de comptes tel Temper, un des gardes du corps de Dassem Ultor, champion et porteur du titre de première épée « First Sword » de l’empire. Dassem Ultor avait affronté et tué les champions des sept cités, l’un après l’autre. Temper et Ferrule, les deux derniers gardes du corps de Dassem Ultor avaient empêché l’assassinat de ce dernier par les membres de la « Griffe ». Dassem Ultor, Temper et Ferrule avaient alors disparu de la circulation. Autant dire que Temper n’est pas ravi de voir Surly et ses séides débarquer sur lîle de Malaz.

Alors que de vieux comptes vont se régler, d’autres personnages vont s’inviter à la fête et des alliances de circonstances vont devoir se nouer afin d’empêcher certains d’entre eux de profiter de l’occasion pour arriver à leurs fins.

 ———————————————————————————————————————————————————————————–

J’étais curieux de voir comment Ian C. ESSLEMONT(co-créateur de l’univers de jeu dont se sont inspiré Steven Erikson et Ian C. ESSLEMONT pour écrire le cycle malazéen) s’en sortirait avec son premier roman dans l’univers malazéen alors que Steven Erikson nous avait déjà pondu cinq romans de haut niveau et je dois dire qu’il s’en sort très bien.

Comme les autres romans situés dans cet univers, Knight of Knives nous fait découvrir de nouveaux personnages et des organisations comme Temper et les membres de l’épée. Il nous entraîne aussi à travers plusieurs intrigues dont les fils se nouent pour arriver à une conflagration finale. En ce sens on peut dire que tous les romans de la série se ressemblent, on amène le lecteur vers cette scène finale. La difficulté étant de nous offrir une scène réussie, en partie au moins inattendue et si possible émotionnellement forte.

Dans les romans de Steven Erikson, les scènes finales étaient, à mon humble avis, particulièrement réussies, l’auteur gardant souvent un détail caché telle que l’identité réelle d’un personnage apparemment farfelu (la dimension humoristique étant particulièrement nécessaire pour contrebalancer la noirceur de certaines scènes).
Je n’ai pas eu la même impression dans le final de ce roman. certes la scène finale est épique mais, il n’y a pas ce petit plus qui apparaît dans les scènes finales des romans d’Erikson. ceci étant dit, j’ai été pris par le déroulement des événements.

Le roman nous raconte en près de 500 pages ce qui se produit au cours d’un jour et une nuit (certes avec des flashbacks) et précède les « Jardins de la lune ». Il nous fait découvrir les événements qui ont mené à l’ascension de Kellanved comme roi de la Maison des Ombres et de Dancer comme assassin de la même Maison.

Bref, un roman indispensable à la bonne compréhension de cette saga, difficile à écrire sans doute en gardant un certain suspens parce qu’il nous raconte des événements dont on sait qu’ils se sont produits puisque dans « Les jardins de la lune », l’ascension de Kellanved et Dancer était déjà commentée.

Il vaut sans doute mieux respecter l’ordre de lecture par ordre de parution tel que proposé par le site elbakin.net (http://www.elbakin.net/fantasy/news/Comment-lire-le-cycle-malazeen),à savoir entre le 5ème tome écrit par Erikson: « Midnight Tides » et le 6ème: The Bonehunters, cela aidera à la compréhension du présent ouvrage, de nombreux personnages ayant déjà été évoqués dans les cinq premiers tomes du cycle malazéen.

Ma note personnelle: 17/20
Night of Knives -Ian C. ESSLEMONT
456 pages + appendice et extrait du tome suivant: Return of The Crimson Guard

Publicités

The URI to TrackBack this entry is: https://daidin.wordpress.com/2014/07/01/night-of-knives-ian-c-esslemont/trackback/

RSS feed for comments on this post.

One CommentLaisser un commentaire

  1. […] 1er tome: de Ian C. ESSLEMONT: Night of Knives […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :