Le Dernier Pape et la Prophétie de Pierre – Edouard BRASEY

Le dernier pape

Stéphane Clément et Michel Ardent se sont connus à l’armée et sont devenus inséparables. Ils n’ont pas de secrets l’un pour l’autre. Du moins c’est ce que Stéphane croyait jusqu’au jour où Michel lui a révélé son secret: Michel est membre d’une confrérie monastique secrète: « L’Ordre des Fidèles du Prêtre Jean », un groupe de fidèles qui s’est organisé afin de perpétuer au long des siècles la philosophie tolérante et humaniste proférée par ce souverain. Or l’ordre de Michel a des ennemis qui cherchent à instaurer un nouvel ordre du monde fondé sur la peur et l’asservissement des hommes et ces ennemis se trouvent notamment au sein de l’église officielle.
L’ordre détient un manuscrit qui reprend une malédiction prononcée par Saint-Pierre contre Rome:  » A la fin des temps, une étoile de feu tombera du ciel sur la ville maudite et la colline vaticane. Rome périra dans les flammes et ce sera la fin du monde! ».

Alors que le pape se meurt, le cardinal Pantalucci, principal prétendant à la succession de Benoît XVI est bien décidé à être le prochain pape. Le cardinal attend un signe du ciel et voila qu’un astéroïde est repéré se dirigeant droit vers la terre avec le potentiel de détruire toute vie sur terre. Il ne reste plus que quelques jours avant l’apocalypse. Le cardinal est au courant de la malédiction de Pierre et veut empêcher les fidèles de l’Ordre du prêtre Jean de communiquer celle-ci au monde. Il lâche alors sur les membres de l’Ordre, les tueurs officieux de l’église, ceux qui n’existent que pour exécuter les ordres du pape ou de ses représentants, quels que soient ces ordres: les croisés noirs.

L’inspecteur Antoine Peretti est convié sur les lieux d’un crime horrible, un homme ayant été crucifié à l’envers dans l’église Saint Siffrein de Carpentras et laissé se vider de son sang. Cette scène a été reproduite devant un tableau du Bernin : « la Gloire » représentant la crucifixion de Saint-Pierre dans la même position et dont l’original se trouve dans la Cathédrale Saint-Pierre à Rome. L’enquête permet de découvrir très vite le nom de la victime: Michel Ardent

Lorsque Stéphane Clément apprend la mort de son ami et les conditions atroces de celle-ci, il est bien décidé à retrouver les meurtriers de son ami et ce jusqu’au cœur du Vatican si nécessaire.

——————————————————————————————————————————–

Ce roman d’Edouard Brasey est très prenant, on ne s’y ennuie pas un instant, l’action étant menée tambour battant.

Le mélange de théories du complot, de prophéties et des événements d’actualité tient très bien la route au point que l’on pourrait se demander jusqu’à quel point c’est vrai.

J’ai quelques petits bémols personnellement mais qui ne sont pas trop gênant: par exemple, j’ai trouvé qu’une discussion entre deux légionnaires romains semblait être un peu trop documentée, je ne suis pas sur que deux légionnaires auraient disposé d’autant de connaissance des événements de l’époque.

Une autre question que l’on est en droit de se poser, c’est le pourquoi de la relativement faible réaction face à la catastrophe qui s’annonce. Si un astéroïde devait foncer sur la terre, je pense que l’on assisterait à des scènes de panique ou d’hystérie religieuse beaucoup plus fortes.

Je n’ai pas non plus apprécié certaines descriptions de scène de torture ou de sadisme (fort présentes de nos jours il est vrai, notamment chez Dan Brown), il me semble que la simple description des scènes après coup aurait suffi.

Enfin et ceci est valable pour l’édition Kindle que j’ai téléchargé, j’aurais apprécié une table des matières afin de circuler plus facilement entre les chapitres.

Ma note personnelle: 16/20
Le Dernier Pape et la Prophétie de Pierre – Edouard BRASEY
Edition Kindle

La page facebook consacrée au Roman: https://www.facebook.com/ledernierpape?fref=ts

Le roman sur Amazon: http://www.amazon.fr/dp/B00LXF5AZ6/

The URI to TrackBack this entry is: https://daidin.wordpress.com/2014/09/06/le-dernier-pape-et-la-prophetie-de-pierre-edouard-brasey/trackback/

RSS feed for comments on this post.

3 commentairesLaisser un commentaire

  1. Bah tant que les scènes de torture ne te rendent pas mal à l’aise, limite malade, comme l’ont fait pour moi celles décrites dans certains des romans de Tom Knox, un spécialiste du genre… Je retiens en tout cas la référence !

    • Désolé pour la réponse tardive Eumène.

      En tout cas, je n’aime pas la description de la souffrance, je trouve qu’il s’agit d’une dérive moderne inutile (bon d’accord les westerns où l’on ne voyait pas une goutte de sang n’étaient peut-être pas réalistes mais je trouve qu’il y a désormais trop de détails dans certains bouquins ou films récents, je trouve que cela a tendance à prendre trop d’importance au détriment du récit lui-même).

      Ceci dit, je pense que cela pourrait te plaire vu les références à l’antiquité et aux débuts de la chrétienté.

      • Pas de soucis😉

        Effectivement la violence s’est banalisée dans les médias, aujourd’hui on diffuse la décapitation d’un homme au JT après tout…


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :