Red Gambit tome 4 : Impasse – Colin GEE

Impasse

Novembre 1945, alors que les alliés pensaient avoir stabilisé le front en vue de leur contre-offensive, les soviétiques lancent une nouvelle attaque en Italie où ils s’attendent à une percée rapide puisque la majorité des unités qui leur sont opposées sont des troupes espagnoles de second ordre où des troupes sud-américaines. Contrairement à leurs espoirs et malgré l’implication de la Yougoslavie (suite à une attaque de troupes soviétiques revêtues d’uniformes britanniques), l’attaque soviétique s’enlise avant d’être paralysée par les conditions hivernales.

Les alliés lancent en réaction la première phase de leur offensive « Spectrum », « Spectrum Black » le 2 décembre en Alsace, avec à la pointe de l’attaque les anciens SS regroupés dans la légion étrangère. Cette attaque attire de nombreuses troupes soviétiques et dégarnit le front Nord ce qui permet aux alliés de lancer la deuxième partie de Spectrum, Spectrum Blue avec une attaque en tenaille destinée à reprendre Cologne. Les deux pinces de la tenaille sont commandées respectivement par Guderian et Patton. Cette deuxième attaque sera également bloquée par les soviétiques, prévenus quelques heures avant le déclenchement de Spectrum Black de l’attaque en Alsace et de la deuxième attaque vers Cologne. Les combats sont cependant d’une férocité intense et sont marqués par une aggravation du nombre et de la gravité des crimes de guerres (exécutions de prisonniers mises en scènes de façon de plus en plus cruelle) avant d’être stoppé par un hiver d’une rigueur terrible, la température descendant jusqu’à – 50° dans de nombreuses régions d’Europe.

Les deux côtés déploient de nouvelles armes, même des modèles expérimentaux comme le T54 ou le M4 Sherman type T34 Calliope.

t54-1a   300px-T-34-rocket-launcher-France

Seule la troisième partie de l’offensive alliée, « Spectrum Red », est un succès. Spectrum Red consiste à faire croire aux soviétiques que les alliés vont débarquer dans le Nord de l’Allemagne. Les soviétiques dépêchent alors la quasi totalité de leurs forces aériennes et maritimes pour stopper cette invasion. Il s’agit en fait d’une fausse flotte d’invasion dont les plus gros navires sont des destroyers et qui consiste principalement en colonne de barques que les Anglais font passer dans la nuit pour une flottille de barges de débarquement. Avec l’aide des suédois qui font semblant de s’opposer au passage de cette flotte dans leurs eaux territoriales en créant de fortes explosions à terre et en acceptant que les anglais bombardent des cibles choisies à l’avance (vieux avions qui seront remplacés par de nouveaux avions britanniques, bâtiments de l’ambassade soviétique…). Les navires et avions soviétiques sont attirés dans un piège et massacrés par des centaines de chasseurs alliés et par des vedettes et destroyers alliés. A la fin de l’opération, la flotte soviétique de la Baltique n’est plus qu’un souvenir tandis que les forces aériennes soviétiques sont une nouvelle fois lourdement touchées.

Pendant ce temps, Beria jaloux des succès de Tatiana Nazarbayeva, chef du GRU (C’est Tatiana qui a réussi à empêcher Spectrum Black et Spectrum Blue de réussir), la fait tomber dans un piège au cours d’une réception en l’honneur de l’anniversaire de Staline. Ayant fait droguer Tatiana par ses sbires, il la viole alors qu’elle est dans un état semi-comateux avant de la donner à deux de ses colonels du NKVD puis de filmer son viol par un sergent du NKVD tout ceci afin de pouvoir la faire chanter par la suite.

Sur le front asiatique, les Japonais après des succès initiaux, commencent à s’épuiser par manque de pièces de rechanges pour leurs chars allemands et par manque de ravitaillement, l’aviation américaine détruisant comme en Europe, les ponts, les dépôts et les lignes de ravitaillement, les soviétiques ne consacrant que le strict nécessaire de ressources humaines et matérielles pour maintenir l’élan japonais tant que celui-ci durera.

————————————————————————————————————————————————

Encore un roman de transition ce qui affaiblit sans doute l’intérêt pour le texte. De plus, l’auteur non content de nous livrer de nouvelles scènes « fortes » au niveau des blessures rencontrées, scènes qui ont tendance à se répéter pas dans la nature des blessures mais dans le détail de l’intensité des douleurs ressenties par les individus, nous inflige en plus une scène assez longue de viol (voir plus haut). Je peux comprendre que Colin Gee désire nous montrer que les combats augmentent encore en intensité et en férocité mais à ce point du récit, il me semble qu’il devrait plutôt se concentrer sur les opérations et le déroulement tant tactique que stratégique de la guerre.

Ma note personnelle: 15/20
Red Gambit tome 4 – Impasse de Colin GEE
Edition Kindle

Le site de la série: http://www.redgambitseries.com/

Lien facebook sur la série:https://www.facebook.com/groups/RedGambit/

Lien facebook sur le tome 4:  https://www.facebook.com/groups/314161735373608/

Publicités

The URI to TrackBack this entry is: https://daidin.wordpress.com/2015/01/02/red-gambit-tome-4-impasse-colin-gee/trackback/

RSS feed for comments on this post.

2 commentairesLaisser un commentaire

  1. Première relecture rapide de l’année 😉 : Faute de frappe sur le prénom de Tatiana écrit la première fois.

    • Merci Frédéric, c’est corrigé.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :