L’ombre de la liberté – David WEBER

L'ombre de la liberté_0001   L'ombre de la liberté_0002

 

Cinquième tome de la série parallèle Honorverse qui alterne les aventures du vice-amiral Michelle Henke (Comtesse du Pic d’Or, cousine germaine de l’impératrice Elizabeth commandant de la Xèmeforce…)et celles des supers-espions Victor Cachat et Anton Zilwicki, l’ombre de la liberté nous conte les événements qui se produisent dans l’amas de Talbot après l’opération Baie des huitres.

Profitant de la tyrannie exercée par les corporations de la Ligue Solarienne, soutenue par la flotte de la Sécurité des frontières, Mesa provoque des troubles sur de nombreux mondes de la Ligue en leur faisant croire qu’ils seront soutenus par l’empire stellaire de Manticore. Cette action de Mesa a pour but de créer un maximum de problèmes à la Ligue Solarienne afin de précipiter l’éclatement de celle-ci. L’implication des manticoriens est un bonus puisque les populations révoltées qui auront subi des pertes terribles sans voir venir les renforts manticoriens promis se détourneront de Manticore.

David Weber nous plonge donc au cœur des rebellions sur plusieurs planètes. Si ces rebellions sont normalement condamnées par la disproportion des forces en présence comme sur Loomis, la rébellion de Moebius réussit cependant lorsque des membres de la rébellion parviennent à prendre contact avec les  forces de l’amiral Henke. Celle-ci bien que surprise de découvrir que quelqu’un (et ce quelqu’un apparaît assez rapidement à l’état-major de Henke comme devant être Mesa), tente de mouiller Manticore, décide de réagir en venant au secours des rebelles mais aussi en éliminant les forces de répression dont le centre décisionnel se trouve sur Meyers, base principale de la Sécurité des frontières dans le secteur voisin de Madras. Cette dernière action aura pour résultat principal d’empêcher la Ligue d’écraser les rebellions déclenchées par Mesa dont les Manticoriens n’auraient pas encore connaissance.

Encore un roman de transition, qui nous explique en quelques exemples comment Mesa entend détourner l’attention et les ressources de la Ligue Solarienne pour mieux préparer son éclatement. Si la dispersion de l’action peut entraîner une baisse d’intérêt chez le lecteur parce qu’on nous présente beaucoup de personnages qui ne reviendront plus par la suite, elle est néanmoins indispensable pour nous faire comprendre la nature des événements (rébellions – répressions) en cours dans le cadran de Madras, on en revient néanmoins à un niveau d’action beaucoup plus gérable et intéressant que les flottes géantes que l’on voit débarquer pour se faire massacrer dans les derniers tomes de la série de base.

Ma note personnelle : 15/20
L’ombre de la liberté – David WEBER
Editeur : L’Atalante, 542  pages

Publicités

The URI to TrackBack this entry is: https://daidin.wordpress.com/2015/02/18/lombre-de-la-liberte-david-weber/trackback/

RSS feed for comments on this post.

7 commentairesLaisser un commentaire

  1. J’ai toute la saga Harrington 🙂 Cela commence a faire beaucoup une sacré pile avec l’habitude de faire 2 tomes par histoire…

    • Bon le dernier était en 1 seul volume mais j’espère qu’il te reste de la place…

      • 32 volumes au total, dont les 2 premiers en livre de poche… Les derniers sont véritablement sur une pile en haut d’un meuble 🙂

        • J’en compte encore au moins 4 à traduire en français (sans compter les BD): Cauldron of Ghosts, The Service of The Sword, In Fire forged et A Call to Duty + 3 romans Young Adults.

  2. Pour les BD, avez vous un lien pour en avoir une idée ?


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :