L’empereur de l’espace (Capitaine Futur 1) – Edmond HAMILTON – 1940

Capitaine Futur_0001

Un Criminel qui se fait appeler « l’empereur de l’espace » a trouvé le moyen de faire régresser les êtres humains pour les transformer en monstres hirsutes et sauvages ou reptiliens, devant cette menace, le président de la Terre n’a plus qu’une solution, faire appel au Capitaine Futur. Ce dernier, Curt Newton un géant roux dont la formation hors normes en a fait un génie scientifique, est le seul à pouvoir découvrir qui est cet ennemi de l’humanité avec l’aide de ses compagnons: Simon Wright, le cerveau (c’est la seule partie de Simon qui subsiste, conservé dans un bocal), Crag le robot à la force prodigieuse et véritable couteau-suisse et Otho, un androïde capable de modifier sa structure physique (ce qui en fait un espion de premier ordre).


Bienvenue dans la littérature Pulp, ici les héros se promènent dans les jungles vénusiennes ou sur les canaux de Mars, ils déambulent dans les rues des agglomérations de Jupiter… Vous l’aurez compris, ces romans à lépoque déjà n’avaient pour vocation que la distraction et non l’exactitude scientifique. Bien entendu, les écrivains de l’époque (déjà 77 ans que ce roman est paru tout de même) ne disposaient pas des découvertes scientifiques qui rendent la plus grande partie de leurs romans  complètement loufoques de nos jours mais ce n’est pas cela qui est important dans la littérature Pulp, ces romans sont là pour nous distraire et nous faire passer un bon moment en en celà, les Hamilton, Williamson, Doc Smith, Kenneth Robeson… y réussissaient parfaitement à l’époque.

Cette série de romans a donné naissance à une série de dessin animé qui a porté le nom en Français de « Capitaine Flam ». Cette série que j’ai vu il y a très longtemps ne m’avait pas vraiment convaincu à l’époque et je doute qu’elle me convaincrait actuellement.

Si vous pouvez vous abstraire de la réalité scientifique et si pouvez vous laisser entraîner dans ce genre d’histoire, alors n’hésitez pas, attachez votre laser à votre combinaison spatiale et prenez votre vaisseau pour aller ramener la justice dans la Galaxie.

Ma note personnelle : 16/20 (12/20 si on prend en compte l’aspect scientifique)
Edmond HAMILTON – L’empereur de l’Espace
Traduction de Pierre-Paul Durastanti
Edition Le Belial

D’autres avis sur ce roman: Apophis, blog-o-livres

 

 

Publicités

The URI to TrackBack this entry is: https://daidin.wordpress.com/2017/09/12/lempereur-de-lespace-capitaine-futur-1-edmond-hamilton-1940/trackback/

RSS feed for comments on this post.

11 commentairesLaisser un commentaire

  1. […] Si vous souhaitez avoir un deuxième avis sur ce texte, je vous conseille la lecture des critiques suivantes : celle de Blackwolf, celle de Daidin, […]

  2. Je ne crois pas que l’aspect scientifique soit un élément à rechercher dans ce genre de pulp. Merci de ce retour. J’adorais quand j’étais enfant. 🙂

    • Effectivement mais tout le monde n’étant pas familiarisé avec ce genre, je préfère prévenir que ce roman n’a pas la rigueur scientifique que l’on peut attendre des space opera actuels.

      • Oui, tu fais bien!!
        Les promesses non tenues ou les attentes non satisfaites sont une mauvaises expérience. 🙂

  3. Enfin un ouvrage en français 🙂 Merci.

    J’ai le coffret de la série animée de 1978, la qualité du scénario est de très bon niveau, et même celle des dessins est très correcte par rapport à celles actuels.

    • Oui nettement meilleur qu’Ulysse 31 à l’époque mais cela visait quand même un public jeune.

      • Ulysse a un dessin plus épuré, et la bande musicale avec de la guitare rock est meilleure. Influence française sans doute. Plus pré ado certainement que capitaine Flam mais de bonne facture. Quand ont voit les âneries style Lapin Crétin qui passent aujourd’hui, on se dit que la qualité a fortement régressé…

        • J’indique juste que j’ai fait commandé le tome 2 par mon point presse, mais celui-ci est beaucoup plus lent qu’Amazon et Cie…

  4. Mon point presse a fermé 😦

    Je suis donc passé par Internet. J’ai commencé L’Empereur de l’Espace. Il est à noter que l’histoire se passe vers 2015, notre capitaine est né en 1990 😉

    • Moi j’ai bien aimé mais à l’époque où j’ai commencé à lire de la SF, le Pulp était un genre encore bien représenté.

      • Terminé cette nuit, c’était potable mais la fin est vraiment trop abrupte.

        Les jupiteriens retournent chez eux sans protester alors qu’ils sont en nombre et bien armées et que les colons terriens les traitent comme des Peaux-Rouges du Far West ?

        Et le premier paragraphe n’est également pas trop crédible. Un  »gorille » peut venir jusqu’au bureau du Président sans rencontrer aucune sécurité ?

        Sur le site consacré a capitaine Flam par un fan depuis 2002, on explique qu’Hamilton écrivez à l’époque 4 nouvelles par an cassé la croûte, c’est normal que dans ces premiers titres, il n’a pas écrit du Jules Verne 🙂


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :