L’Affaire Clarke – Une aventure de Judith Lee -Richard MARSH

Les Aventures de Judith Lee

 Que feriez-vous si, alors que vous êtes occupé à jouer une partie de cartes chez vous avec de vagues connaissance, votre téléphone sonnait et qu’une voix vous disait: « Si l’homme à la moustache rousse vous offre un cigare, ne le fumez pas! »?
Gilbert Clarke suit le conseil donné au téléphone et il fait bien car la voix au téléphone était celle de Judith Lee qui, vous l’aurez deviné si vous avez lu les autres messages que j’ai posté sur notre héroïne, a une fois de plus surpris une conversation qui ne lui était pas destinée.

Une belle accroche pour une excellente nouvelle qui clôture en beauté ce deuxième recueil des aventures de Judith  LEE.

Ma note personnelle: 18/20
Les Aventures de Judith Lee – Richard MARSH
Traduction Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Disponible sur Amazon ou en version epub chez les moutons électriques

ou en version papier chez Rivière Blanche

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

Publicités

Waylander – David GEMMEL

Waylander

Le Roi Niallad de Drenaï a été assassiné sur ordre de Kaem, un général Vagrian et voici que les Vagrians déferlent sur Drenaï affaiblie par les coupes que ce même roi avait imposé à son armée. Niallad était convaincu que les Vagrians se montraient agressifs à cause de la puissance de l’armée Drenaï et il pensait apporter la paix en désarmant.

Les Vagrians, non contents de s’appuyer sur une armée très bien entrainée et forte de plusieurs dizaines de milliers d’hommes, peuvent aussi compter sur l’appui de la confrérie noire, des tueurs au service du chaos qui utilisent des herbes pour obtenir le pouvoir de contrôler les esprits et pousser leurs ennemis à faire des choses contre leur gré (telles que se frapper voir se tuer ou ouvrir la porte d’une forteresse…). La confrérie noire a entrepris d’éliminer systématiquement tous les prêtres de la source, une religion pacifique qui prône le respect de la vie car toute vie est originaire de la source.

L’assassin du Roi, Waylander(un ancien officier drenaï qui est devenu tueur à gage après que sa femme et ses filles aient été assassinés par des brigands, a été trahi par Kaem et ce dernier a envoyé des tueurs pour l’éliminer. Alors qu’il fuit les tueurs de Kaem, Waylander se fait voler son cheval. Il retrouve les voleurs en train de torturer un prêtre de la source et, en tuant les voleurs, il sauve involontairement la vie du prêtre Dardalion. Ce prêtre est un mystique qui dispose de pouvoirs psychiques lui permettant de s’évader de son corps pour aller voir ce qui se passe parfois à de très grandes distances. Lors d’un de ces voyages mystiques, Dardalion ne parvient pas à rentrer dans son corps et Waylander le réveille en lui faisant boire de son sang. Désormais profondément modifié par le contact avec le sang de Waylander, Dardalion décide d’affronter les serviteurs du chaos et de regrouper autour de lui d’autres prêtres mystiques prêt à se battre. En tout, ils seront trente (Voir l’ordre des Trente dans Légende).

Le royaume de Drenaï ne peut plus compter que sur quelques milliers d’hommes et deux généraux: Karnak une force de la nature, ambitieux mais meneur d’hommes extraordinaire n’hésitant jamais à se jeter au cœur de la bataille et Egel, le meilleur tacticien des deux.

Alors que Karnak se rend à la forteresse de Dros Purdol pour en organiser la résistance et bloquer une grande partie de l’armée vagrianne, Egel rassemble une armée pour venir au secours de Dros Purdol mais pour qu’Egel parvienne à redonner du courage aux drenaïs, il faut retrouver un symbole, l’armure de bronze du roi Orien, le père de Niallad. Or cette armure a été cachée en plein territoire Nadir (voir Légende) et il est impossible d’y envoyer une troupe nombreuse la récupérer.

Par contre un homme seul pourrait  y arriver et cet homme n’est nul autre que Waylander, l’assassin du roi. Waylander se lance donc dans une quête impossible, toujours poursuivi par les assassins de Kaem, la confrérie noire et des créatures monstrueuses, fusion de guerrier nadirs et d’animaux qu’un prêtre nadir a créé pour tuer Waylander.

Pendant que Waylander part en quête de l’armure de Bronze, Dardalion et l’ordre des Trente rejoignent Dros Purdol pour aider les défenseurs contre les attaques de la confrérie noire.

Voici Waylander, le deuxième « héro » de la série Drenaï qui vient rejoindre Druss. Sans être l’exact anti-thèse de Druss, Waylander en est quand même assez éloigné. Druss était un héro affrontant l’ennemi de face avec sa redoutable hache Snaga tandis que Waylander l’assassin préfère abattre ses ennemis à distance, que ce soit avec son arbalète à deux coups ou avec ses couteaux. Ce qu’ils ont en commun, c’est la perte de leur famille et la recherche des assassins. Après cette vengeance, Druss est devenu un guerrier mettant son talent au service de Drenaï tandis que Waylander est devenu tueur à gage.

Ce qui va transformer Waylander, c’est la rencontre avec le prêtre de la source nommé Dardalion, c’est d’ailleurs une rencontre qui va transformer les deux hommes: Waylander va retrouver une cause juste pour laquelle utiliser ses talents, Dardalion lui va quitter la voie pacifique qui était la sienne jusque là pour défendre les innocents contre le chaos même si le prix à payer est très lourd pour son âme. On retrouve ici un des thèmes récurrents dans l’œuvre de Gemmel à savoir que devant le mal absolu, on ne peut pas se contenter de tendre l’autre joue parce que l’ennemi va vous arracher la tête…

Plus encore que dans légende on retrouve le côté « Alamo », Dros Delnoch était une succession de murs, il était possible de quitter la forteresse par l’arrière. Dros Purdol est complètement encerclée (si ce n’est un passage secret ce qui ferait plutôt penser au défilé des Thermpyles).

Il y a aussi un passage dans l’un des deux livres qui fait penser aux sept mercenaires, lorsqu’un des guerriers avoue son mépris pour les paysans et que son compagnon de combats lui répond que ce sont les paysans qui sont véritablement courageux à travailler la terre et élever leurs familles dans des conditions si difficiles et à la merci des bandits.

Waylander est un héro complexe et une addition très importante au cycle de Drenaï, même si on peut deviner les fils de l’histoire, Gemmel maîtrise parfaitement sa narration et ses dialogues ce qui fait que l’on ne s’ennuie jamais à la lecture de ce roman.

Ma note personnelle: 17/20
Légende – David GEMMELL
Edition Kindle

 

Published in: on 3 novembre 2017 at 16 h 37 min  Comments (2)  
Tags: , , , , , , , ,

Le mystère de Barnes – Une aventure de Judith Lee -Richard MARSH

Les Aventures de Judith Lee

Lorsque l’inspecteur Ellis est convoqué dans un café par une jeune femme qui lui dit au téléphone qu’elle peut l’aider à résoudre le mystère de Barnes,  il est très sceptique mais ne pouvant négliger aucune piste, il se rend au rendez-vous.

C’est que ce mystère estvraiment très étrange, Mrs Netherby, une veuve qui demeurait avec une domestique dans une petite maison située à Barnes a tout bonnement disparu pendant que sa bonne était absente. Aucun des fournisseurs qui se sont présentés à sa porte n’a pu entrer et personne n’est venu ouvrir à son médecin, le docteur Anson venu prendre des nouvelles de sa patiente.
La personne qui a donné rendez-vous à l’inspecteur Ellis est Judith Lee qui a surpris une conversation des plus intéressante et qui permettra à l’inspecteur Ellis de résoudre une bien macabre affaire…

Nous assistons dans cette nouvelle sous titrée « une archive de Judith Lee » à la première collaboration entre Judith Lee et l’inspecteur Ellis. Ce dernier a un peu de mal au début à comprendre comment Miss Lee peut comprendre ce que disent deux personnes sans les entendre. Il finit par suivre Judith à laquelle il reconnaît une certaine autorité naturelle.

Une nouvelle qui se détache des autres parce que l’on commence le récit quasi au moment de l’arrestation des coupables avant de revenir au début du récit de la disparition.

Ma note personnelle: 17/20
Les Aventures de Judith Lee – Richard MARSH
Traduction Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Disponible sur Amazon ou en version epub chez les moutons électriques

ou en version papier chez Rivière Blanche

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

 

Caissa – Colin GEE

Caissa

Endgame devait être le dernier tome de la série « Red Gambit », mais en l’écrivant, l’auteur s’est rendu compte qu’il aurait encore besoin d’un volume, voici donc Caïssa, déesse du jeu d’échec (tous les autres romans ayant un titre lié aux échecs, il fallait en trouver un qui clôture la série et cela malgré le fait que le précédent s’appelait « fin de partie »).

Dans ce 8ème opus, les hostilités ont repris, les alliés ont repéré le site où les soviétiques préparent leurs armes nucléaires, au bord de la Volga, site camouflé sous un camp de prisonniers. Une opération commando est montée avec l’aide des ukrainiens et de l’équipe d’Howard Hugues.

Ce que les alliés ignorent, c’est que Staline a déjà pu faire produire 8 bomnes nucléaires grâce aux centrifugeuses fournies par les Japonais et aux travaux des scientifiques nippons, ces bombes ont déjà quitté le site de production mais il y reste du matériel, des scientifiques et de nombreux documents.

Le raid est un succès, les alliés emmenant de nombreux scientifiques, des prisonniers de guerre, des documents et une centrifugeuse mais une double explosion nucléaire a lieu sur le site (une des instructions de Staline en cas d’attaque prévoyait de faire sauter le site avec une des bombes fabriquées tandis que les américains ont envoyé une attaque aérienne après l’attaque du commando pour faire sauter le site. L’explosion de la bombe américaine déclenchant l’explosion de la bombe russe qui était censé sauter quelques minutes après de toute façon, le mécanisme ayant été enclenché). Staline aussitôt accuse les alliés d’avoir lancé une attaque atomique sans raison, il déclenche ensuite lui-même trois nouvelles explosions, une en Lithuanie et deux en Ukraine, provinces soviétiques ayant depuis longtemps un passé rebelle, et accuse les alliés d’avoir déclenché ces nouvelles attaques.

Toutes ces attaques nucléaires ont un double but: détourner certains pays des alliés et couvrir les attaques nucléaires chimiques et bactériologiques lancées depuis les sous-marins type XXI pris aux allemands et les sous-marins géants japonais. Ces attaques réussissent partiellement, faisant de nombreuses victimes surtout à Boston et New York.

La réponse alliée est double: une invasion de la sibérie par un débarquement naval dans le sud de la sibérie, débarquement auquel les russes ne peuvent rien opposer et d’autre part, l’annonce à Staline de l’envoi d’une attaque sur deux villes symboles de l’Union Soviétique (Je vous laisse deviner lesquelles). Staline ps du tout perturbé par l’annonce des alliés ordonne à deux escadrilles de décoller, chacune de ces escadrilles emportant une bombe nucléaire avec comme cibles Berlin et Varsovie. Si l’attaque alliée se poursuit, les bombardiers russes ont l’ordre d’atomiser ces deux villes.

Pendant ces événements, les putschistes décident de déclencher leur coup pour empêcher Staline de les entrainer dans un conflit toujours plus violent qui ne peut mener qu’à un bain de sang supplémentaire. Arriveront-ils à temps pour empêcher le monde de glisser vers l’armaggeddon?

Les Français et les Allemands ont aussi quelques comptes à régler, comptes qui seront apurés avant la fin de cette histoire.


A part la peu probable double explosion nucléaire, dont le timing est quasi simultané au point qu’au départ aucun des deux camps n’est conscient qu’il y a eu deux explosions, on retrouve tous les ingrédients qui ont maintenu ‘intérèt de cette série jusqu’à ce 8ème tome.

L’auteur a réussi à mon humble avis cette fin de série en y introduisant quelques scènes émotionnelles puissantes.

Même si certaines actions paraissent peu probables (je pense à l’expédition des sous-marins japonais du Japon jusqu’à la mer noire par exemple), la série est très agréable à suivre et relativement réaliste dans le sens où de nombreux personnages, mêmes importants, connaissent un destin fatal. On n’est pas dans un roman où tous les gentils survivent à la fin.

Ma note personnelle: 16/20
Red Gambit tome 8 – Caïssade Colin GEE
Edition Kindle

Le site de la série: http://www.redgambitseries.com/

Lien facebook sur la série:https://www.facebook.com/groups/RedGambit/

Lien facebook sur le tome 8: https://www.facebook.com/groups/1506563606323223/?fref=ts

 

Deux trains – une aventures de Judith Lee – Richard MARSH

Les Aventures de Judith Lee

Une discussion surprise entre amoureux se séparant lors du départ d’un train puis la rencontre avec la jeune fille du couple lors d’un bal, voilà des éléments qui suffisent à intriguer Judith Lee, surtout lorsque la jeune fille, Miss Braxham, s’avère être une riche héritière et que le jeune homme a l’air plutôt gêné financièrement.

Lorsque le jeune amoureux se retrouve accusé d’un meutre et que tout semble l’accuser, Judith Lee enquête et si de prime abord, elle pense qu’il s’agit d’un coureur de dot, elle se met bientôt à douter devant la véhémence avec laquelle Miss Braxham défend le jeune homme.

Il faudra un second voyage en train pour que Judith puisse enfin faire toute la lumière sur cette affaire.


L’intelligence, le sens de l’observation et les capacités de déduction de Judith Lee sont encore une fois mis à l’épreuve dans une histoire de meurtre qui avait pourtant l’air si simple au départ.

Ma note personnelle: 16/20
Les Aventures de Judith Lee – Richard MARSH
Traduction Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Disponible sur Amazon ou en version epub chez les moutons électriques

ou en version papier chez Rivière Blanche

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

La bataille de Dorking – Sir George CHESNEY

la-bataille-de-dorking

Ecrit peu après la défaite française de 1870, cet ouvrage tente d’analyser ce qui se serait passé si l’Angleterre avait déclaré la guerre à l’Allemagne en 1871.

Tout commence par l’annexion de la Hollande et du Danemark par l’Allemagne ce qui entraîne une déclaration de guerre anglaise à l’Allemagne.

L’auteur prévoit une défaite rapide de la flotte anglaise suivie d’une invasion où l’organisation, la discipline et le nombre des troupes prussiennes finissent par l’emporter.

Tout est vu au travers du témoignage d’un soldat volontaire, ce qui accentue l’élément de confusion des troupes britanniques puisque notre brave soldat se voit balader d’un côté à l’autre sans beaucoup de précisions sur les mouvements de l’ennemi jusqu’au moment de la bataille. C’est le point fort de cet ouvrage mais cela amène comme désavantage, une certaine confusion de la part du lecteur également.

Suite à la défaite anglaise, l’angleterre se voit imposer de lourdes réparations de guerre et se voit dépouillée de ses colonies un peu comme l’Allemagne en 1918.


Véritable mise en garde de l’auteur contre l’état d’impréparation à la guerre de l’Angleterre, cette uchronie ne présente pas vraiment une analyse stratégique, les batailles y sont expédiées en quelques lignes parfois et l’introuduction très longue analyse de façon (trop) détaillée les éléments qui ont amené à la chute de l’Angleterre: dispersion des forces navales et terrestres à travers le globe, la plus grande partie des forces est concentrée dans la Navy.

Navy qui est envoyée en quelques lignes au fond de la mer grâce à l’emploi par les allemands de la torpille (Cette peur de la torpille qui a sans doute empêché un affrontement de plus grande ampleur lors de la bataille de Jutland en 1916) .

L’armée anglaise est très peu nombreuse (en tout cas sur le sol britannique), la défense de l’Angleterre reposant en grande partie sur les volontaires qui manquent d’entrainement, de matériel et d’expérience du combat.

Si l’analyse de l’auteur quant aux faiblesses de l’Angleterre est sans doute assez réelle (sauf peut-être qu niveau de la Navy, il modifie déjà la configuration stratégique avant le début de son récit par l’annexion de la Hollande et  du Danemark. D’un autre côté, le lecteur est confronté aux problèmes de ravitaillement des anglais alors que l’aspect logistique du débarquement d’une énorme armée allemande est complètement passé sous silence.

En bref, je dirais que l’auteur a forcé le trait pour arriver à démontrer ce qu’il voulait démontrer.

Ma note personnelle: 10/20
La Bataille de Dorking – Sir George CHESNEY
Edition Kindle
Edition des Régionalismes

Les diamants Montagu – (une aventure de Judith Lee) – Richard MARSH

Les Aventures de Judith Lee

 


Une jeune domestique a perdu sa dernière place suite à des vols à répétitions chez son employeur, vols dont le butin a été retrouvé dans ses affaires. Judith Lee a pris cette jeune personne désormais à la rue et affamée en pitié et l’a accueillie chez elle mais bientôt, de nouveaux larcins ont lieu dans l’immeuble où réside Judith.
Apprenant ces vols, la jeune fille est effondrée et s’accuse elle-même bien que ses propos ne semblent pas très cohérents. Judith Lee parviendra-t’elle à confondre le ou la voleuse? C’est ce que vous dévouvrirez en lisant cette nouvelle…

Une bonne nouvelle où Judith Lee fera encore une fois la lumière grâce à son don de lecture sur les lèvres.

Ma note personnelle: 16/20
Les Aventures de Judith Lee – Richard MARSH
Traduction Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Disponible sur Amazon ou en version epub chez les moutons électriques

ou en version papier chez Rivière Blanche

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

 

Terms of Enlistment – Marko KLOOS

Terms of Enlistment

En 2108, le Commonwealth Nord Américain connaît de grande difficulté économique, la grande majorité de la population vit d’allocations de nourriture comptées en calories, elle vit dans de grandes agglomérations appelées Metroplex dont les quartiers les plus pauvres, les Public Residence Clusters ou PRC sont gangrenées par le crime. Il n’y a que deux moyens pour les pauvres de sortir de cette situation: gagner à la loterie en obtenant un billet pour l’une des colonies spatiales ou s’engager dans l’armée.

Andrew Grayson survit dans un PRC de Boston, il a décidé de s’engager dans l’armée. Avec un peu de chance, il pourrait même obtenir une affectation dans les forces spatiales à savoir la Navy ou les Marines. Malheureusement, à la fin de son instruction, Andrew se voit intégrer dans l’armée. Il restera sur terre a exercer principalement des missions de maintien de la paix.

Dans l’univers développé l’auteur, de grands blocs se sont formés, principalement sur une base territoriale, les principaux étant le North American Commonwealth ou NAC (qui recouvre le Canada, les USA et le Mexique) et l’Alliance sino-russe (SRA). Ces deux blocs ont développé de nombreuses colonies dans l’espace (Il en existe environ 500 sans qu’on ait une répartition précise et qu’on sache si un autre blocs que le NAC ou le SRA dispose de colonies). Ces colonies sont  situées au maximum à 60 années lumières et accessibles grâce à un moteur à propulsion Alcubierre.

Après sa deuxième mission sur Terre (ces missions semblent avoir principalement pour but de nous montrer la vie peu enviable de la majorité des habitants de la planète), Andrew parvient à se faire muter dans la Navy suite à un succès un peu gênant (Il s’agissait d’une mission de maintien de l’ordre dans un PRC, mission qui a un peu dégénéré et où Andrew a joué un rôle prépondérant, devenant à la fois un héro et le responsable de nombreuses morts.

Transféré dans la Navy comme contrôleur de réseau neuronal, Andrew est désormais  spécialiste des ordinateurs. Manque de chance, dès son premier déploiement, son vaisseau est la victime d’une attaque et l’équipage est forcé de s’éjecter à proximité de la planète Willoughby dans le système stellaire de Capella. Alors que cette planète est sensée avoir été quasi-terraformée, Andrew et les survivants de son vaisseau découvrent qu’une autre forme de vie est en train de coloniser la planète et de la modeler à ses besoins.


Ce roman fait infailliblement penser à « Etoiles garde à vous » (Starship Troopers) de Robert Heinlein pour toute la partie entrainement des troupes. L’ami Apophis y a aussi détecté d’autres sources d’inspiration (notamment la chute du Faucon Noir que je n’ai pas vu).

C’est un roman agréable à lire même s’il n’est pas particulèrement original et si la fin laisse le lecteur sur sa faim puisqu’on ne connaît pas encore grand chose sur les Aliens à part le fait qu’ils semblent fort en avance dans le domaine des sciences biologiques.

Ma note personnelle : 16/20
Marko KLOOS – Terms of Enlistment
Edition Kindle

Voir aussi l’excellente chronique d’Apophis

 

 

 

 

 

Les panneaux de verre – (une aventure de Judith Lee) – Richard MARSH

Les Aventures de Judith Lee

Dugal Fergusson n’est sans doute pas le prétendant rêvé pour Judith Lee: joueur, buveur violent quand il a bu… Néanmoins, lorsque la mère de Dugal vient trouver Judith pour lui demander de retrouver son fils disparu, Judith se lance immédiatement sur la piste.

Cette enquête démarre étrangement lorsque Judith découvre que Dugal, contrairement à ce qu’elle croyait de prime abord, n’a pas disparu pour échapper à ses débiteurs. En effet, Dugal venait de gagner 500 livres aux courses.  Et le mystère s’épaissit lorsque l’on retrouve le corps de Dugal enfermé dans une remise à outils le long d’une voie de chemin de fer avec son magot sur lui.


Sans doute une des histoires les plus abouties des aventures de Judith Lee, où notre héroïne sera confrontée à un problème moral des plus délicats.

Ma note personnelle: 17/20
Les Aventures de Judith Lee – Richard MARSH
Traduction Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Disponible sur Amazon ou en version epub chez les moutons électriques

ou en version papier chez Rivière Blanche

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

 

Deux mots – (une aventure de Judith Lee) – Richard MARSH

Les Aventures de Judith Lee

Deux mots peuvent-ils suffir à démêler les fils d’une enquête criminelle?

Et bien pour Judith Lee, oui!

Alors que tout semble accuser Charles Sinclair du meutre de son associé Gerald Tansley, les mots « Blindley Heath » échangés entre deux officiers allemands vont permettre à notre avenurière d’empêcher une erreur judiciaire.


Une aventure qui va encore une fois mettre en évidence le talent de lecture sur les lèvres de Judith Lee mais aussi sa connaissance des langues étrangères, son sens de l’observation et sa capacité de déduction. Encore une bonne histoire dans cette anthologie de haute tenue.

Ma note personnelle: 17/20
Les Aventures de Judith Lee – Richard MARSH
Traduction Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Disponible sur Amazon ou en version epub chez les moutons électriques

ou en version papier chez Rivière Blanche

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

%d blogueurs aiment cette page :