Les aventures de Judith Lee – Richard MARSH

Les Aventures de Judith Lee

Pour ce deuxième tome des aventures de Judith LEE, je compléterai cette page au fur et à mesure de ma lecture.

Mon Cavalier

 
Les Aventures de Judith Lee – Richard MARSH
Traduction Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Disponible sur Amazon ou en version epub chez les moutons électriques

ou en version papier chez Rivière Blanche

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

Mon Cavalier (une aventure de Judith Lee) – Richard MARSH

Les Aventures de Judith Lee

Judith Lee a été invitée à une après-midi dansante par son amie Florence Emmet. Après une danse, son cavalier lui dit qu’avec son talent, elle espionne le monde entier. Peu après, un autre inconnu l’aborde dans Brompton Road en lui demandant si ele est bien Judith Lee et pendant qu’elle s’arrête pour lui répondre un troisième personnage la prend en photo.

Quelques jours plus tard, elle reçoit une enveloppe contenant deux clichés d’elles accompagnés de la légende: « Attention, ceci est le portrait d’un danger public: Judith Lee, espionne » et en petits caractères: « Cette photographie va circuler dans tout le pays. Si vous apercevez la personne si représentée, évitez la comme la peste. »

C’est le début d’une aventure qui se prolongera deux années plus tard à Paris oùJudith Lee se retrouvera accusée alors qu’elle venait de reconnaître le mystérieux inconnu de l’après-midi dansante.

Cette première aventure est toujours aussi brillament écrite avec tout le talent de Richard MARSH mais la fin du récit m’a un peu laissé sur la mienne (de faim oup je sors).

Ma note personnelle: 15/20
Les Aventures de Judith Lee – Richard MARSH
Traduction Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Disponible sur Amazon ou en version epub chez les moutons électriques

ou en version papier chez Rivière Blanche

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

Les enquêtes de Judith Lee – Richard MARSH

Judith Lee - Moutons

Avant de commencer à présenter les nouvelles du tome II des aventures de Judith Lee, jai décidé de rassembler les aventures du Tome I sur une seule page avec les liens vers chacune des critiques que j’ai écrit. La date qui suit les titres est celle de la parution dans « The Strand » telle que renseignée par Jean-Daniel Brèque dans le recueil « Les enquêtes de Judith Lee ». Notez que quand le titre anglais ne suit pas le titre français, c’est parce qu’ils sont identiques.

L’Homme qui coupa mes cheveux (The man who cut off my hair) – 08/1911

Indiscrétions à Interlaken (Eavesdropping at Interlaken) – 09/1911

Conscience  – 10/1911

La Chasseresse (Matched) – 11/1911

Le Miracle (The Miracle) – 12/1911

Auld Lang Syne – 01/1912

Isolda – 03/1912

Etait ce par hasard (Was it by chance only) – 04/1912

Oncle Jack ( Uncle Jack) – 05/1912

Mandragore (Mandragora) – 08/1912

8 Elm Grove, entrée de service ( 8 Elm Grove, back entrance) – 07/1912

Le Restaurant Napolitain (The Restaurant Napolitain) – 06/1912

 

Ma note personnelle: 16/20
Les Enquêtes de Judith Lee – Richard MARSH
Traduction Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Disponible sur Amazon ou en version epub chez les moutons électriques

ou en version papier chez Rivière Blanche

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

Le Grand Medico – Headon HILL

le-grand-medico

Le major Harold Pentreath, fils de Lord Pentrath, revient des Indes où il a servi sa majesté. Il est bien décidé à épouser Helen, la fille du docteur du village de Gwynant même contre l’avis de son père, le Lord qui règne sur le village depuis son château. Après une entrevue orageuse avec son père, Harold revient annoncer à sa mère et à sa sœur que tout est arrangé et que son père a donné son accord au mariage. Pendant la nuit qui suit, le Lord ne se sentant pas très bien envoie un de ses domestiques chercher une préparation que le médecin de Gwynant (qui est son médecin personnel depuis longtemps) lui concocte dans son laboratoire. Cette préparation est très délicate parce que l’un de ses composants est, à forte dose, un poison violent.

Au matin, le Lord est retrouvé mort dans son lit, le médecin diagnostique une mort naturelle mais peu de temps après, des rumeurs naissent laissant entendre que la mort du Lord n’est pas naturelle et que quelqu’un l’aurait aidé à trépasser.

Si Harold pense que ces rumeurs vont s’éteindre rapidement, il se trompe car le Grand Medico a jeté son dévolu sur Helen et a conçu un plan diabolique où Helen se voit obliger de sacrifier son propre père ou son fiancé.

Harold et Helen parviendront-ils à déjouer les plans de ce dangereux individu ?


Une tour hantée, un vieux repaire de contrebandiers, des escrocs hauts en couleur, des personnages secondaires intéressants, voilà de nombreux éléments qui me font penser aux aventures de Harry Dickson.

Ce roman qui s’il n’est pas parfait au niveau de l’intrigue, nous présente outre sa galerie de personnages intéressants, une description très imagée du village de Gwynant.qui donne envie de visiter ce village. Alors, en route pour Gwynant !

 

Ma note personnelle : 16/20
Le grand Médico – Headon HILL
Collection e-baskerville
Traduction Jean-Daniel Brèque et H.Charron
Edition Kindle

On peut acheter ce roman au format epub aux moutons électriques , sur le site de Kobobooks ou sur celui de la FNAC

Ce roman peut être également achetée sur Amazon 

ou en version papier chez Rivière Blanche

Contes – Robert BARR

contes-barr-2

Jean Daniel Brèque a eu l’excellente idée de rassembler les nouvelles de Robert BARR déjà parues dans la collection e-baskervilles et d’en rajouter quelques unes pour nous concocter un volume d’excellente facture.

Au sommaire, on peut trouver:

Le fantôme mène l’enquête
Un passager encombrant
Le sablier
La vengeance du mort
Le prisonnier du Pacha
Les métamorphoses de Johnson

En marge de la loi


Article mis-à-jour au fur et à mesure de mon évolution dans l’ouvrage

Ce recueil de nouvelles peut être acheté au format epub chez les moutons électriques ou à la FNAC et chez Kobo-Books

On peut également acheter cette oeuvre sur Amazon

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

La Femme dans la Voiture – Richard MARSH

La Femme dans la voiture

Alors que le colonel Overton raconte à son ami John Baird le crime auquel il a assisté ce plus tôt dans la journée lorsqu’un homme a été poignardé par une femme au milieu de Piccadilly Circus, Baird a l’œil attiré par une voiture garée non loin. Il voit une femme sortir précipitamment du véhicule avant de s’en aller rapidement. Peu de temps après, une autre femme surgit qui ouvre la portière, prend quelque chose dans la voiture et s’enfuit à son tour. Intrigué par ces comportements, Baird s’approche de la voiture et s’aperçoit qu’il y a un homme, au corps à moitié déchiqueté, au volant…


 

Deux meurtres, deux ou trois femmes coupables, complices ou simplement impliquées dans ces meurtres… Voilà un début de roman passablement compliqué où John Baird va s’attacher à résoudre ces meurtres après avoir découvert qu’une des femmes soupçonnée est une personne à laquelle il était quasi fiancé et qu’il aime toujours malgré le fait qu’elle ait épousé un autre homme.

Nous suivons l’enquête en même temps que les personnages ce qui fait que nous démêlons les fils de l’intrigue en même temps qu’eux et que nous progressons au fur et à mesure que l’auteur nous lâche des informations. Il est ainsi quasi impossible de résoudre les énigmes parce que certaines informations importantes nous sont dissimulées jusque tard dans le roman.

Un roman complexe, très agréable à lire, avec de nombreux protagoniste mais qui ont tous leur place dans cette œuvre. Mon seul bémol vient de quelques imprécisions dont je ne peux déterminer si elles sont volontaires.

 

Ma note personnelle: 16/20
La Femme dans la Voiture – Richard MARSH
Traduction Charles Gireaudeau et Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Disponible sur Amazon  ou en version epub chez les moutons électriques, chez Kobobooks ou à la Fnac

ou en version papier chez Rivière Blanche

Et n’oubliez pas de visiter le site consacré à la collection Baskerville

Pour un autre avis: L’avis de  Samuel Minne sur le site de l’amicales des amateurs de nids à poussière.

 

L’Oeil Vert de Goona – Arthur MORRISON

L'oeil vert de Goona

 

Fin 1902, l’œil du Deccan, un fabuleux diamant vert a été volé au Rajah de Goona. Mehta Singh, le premier ministre du Rajah a tué le voleur mais on n’a pas retrouvé le bijoux.

Quelques moins plus tard, alors que Harvey Crook, un aventurier qui vit en dilettante de transactions commerciales diverses (sa dernière transaction en date portait sur des orchidées par exemple), s’apprête à quitter l’Inde pour rejoindre l’Angleterre, il est contacté par un autre aventurier, monsieur Hahn, qui lui demande de convoyer pour lui un colis de douze grandes bouteilles de Tokay impérial qu’il espère revendre une centaine de livres en Angleterre.

Pendant la traversée, Harvey Crook fait la connaissance de Lyman W. Merrick, un riche américain, qui à force de le fréquenter finit par apprendre la mission de Monsieur Crook. Intrigué et désireux de gouter ce vin rare, l’américain fait des offres de plus en plus élevées à Harvey, jusqu’à offrir le double de la valeur espérée par Monsieur Hahn. Devant la somme offerte par Merrick, Harvey finit par accepter fier du gain réalisé au profit de M. Hahn.

Pour fêter son acquisition, M. Merrick décide d’ouvrir une des bouteilles pour en goûter le contenu avec sa fille et Harvey Crook. Ne trouvant pas ce vin très bon, Monsieur Merrick décide de vendre les onze bouteilles restantes aux enchères dès son arrivée à Southampton.

Lorsque Monsieur Hahn arrive à Londres et prend contact avec Harvey Crook, il est fort courroucé d’apprendre que celui-ci a vendu les bouteilles, même au double du prix qu’il en espérait. D’abord étonné de cette réaction, Harvey Crook réalise que les bouteilles devaient contenir autre chose que du vin et bon sang mais c’est bien sûr, l’une de ces bouteilles devait certainement renfermer l’œil vert de Goona.

Harvey Crook et Monsieur Hahn se lancent donc à la poursuite des onze bouteilles restantes, le problème étant qu’elles ont été achetées par plusieurs personnes dont certaines n’ont pas laissé d’adresse!

S’en suit une course poursuite à laquelle se mêlent, outre Crook et Hahn, Monsieur Merrick et Mehta Singh.


On le voit dans ce court résumé, la dispersion des bouteilles nous permet de suivre plusieurs pistes, des mini-enquêtes en quelque sorte et le fait d’avoir plusieurs individus permet à l’auteur d’utiliser les caractères de ses personnages pour faire varier les situations et les interactions entre personnages. Crook est par exemple plus souple dans ses approches tandis que Hahn est brutal et direct. Il y a aussi quelques scènes assez amusantes.

Un très bon roman dans l’ensemble dont le seul défaut est peut-être que l’on découvre trop tôt le diamant!

Ma note personnelle : 17/20
L’oeil Vert de Goona – Arthur MORRISON
Collection e-baskerville
Traduction anonyme, revue par Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Ce roman peut être acheté en version papier chez « Rivière Blanche » et en version électronique au format mobi sur le site d’amazon  ou au format epub sur le site des moutons électriques  , le site de kobobooks de  ou sur celui de la FNAC 

Et n’oubliez pas de visiter le site consacré à la collecion baskerville

Le Restaurant Napolitain – – une enquête de Judith Lee par Richard MARSH

Judith Lee - Moutons

Une fois de plus, l’affaire commence par une conversation surprise par Judith. C’est lors d’un bal donné par des restaurateurs et serveurs d’une certaine région d’Italie qu’elle surprend un échange verbal ou un petit homme corpulent et chauve menace un jeune homme, ce dernier tournant visiblement un peu trop près d’une jeune fille. Lorsque Judith sort du bal, elle tombe quelques mètres plus loin sur le cadavre du jeune homme. S’étant renseigné sur l’homme corpulent pendant le bal, elle se rend directement au restaurant que ce dernier tient pour le confronter.

Après s’être attaqué à une organisation de type mafieux dans la nouvelle précédente, Judith est cette fois-ci confrontée à la véritable mafia. Elle n’en sortira pas indemne.

Une excellente nouvelle qui clôture ce premier recueil de nouvelles autour du personnage de Judith Lee. L’illustration du recueil fait écho à cette nouvelle.

Ma note personnelle: 17/20
Le Restaurant Napolitain , une aventure de Judith Lee – Richard MARSH
Traduction Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Disponible sur Amazon ou en version epub chez les moutons électriques ou en version papier chez Rivière Blanche.

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

8 Elm Grove, entrée de service – une enquête de Judith Lee par Richard MARSH

Judith Lee - Moutons

Judith Lee surprend à plusieurs reprises sur un court laps de temps des individus au comportement suspect dont la conversation se termine en général par « ça c’est pour le 8 Elm Grove, entrée de service ». Que peut bien signifier cette phrase mystérieuse?

Une courte nouvelle où Richard MARSH évoque la criminalité internationale organisée. Une ébauche de la Mafia ou l’organisation d’un Moriarty?

Ma note personnelle: 16/20
8 Elm Grove, entrée de service in « les enquête de Judith LEE » par Richard MARSH
Traduction Jean-Daniel Brèque
Kindle Edition

Disponible sur Amazon ou en version epub chez les moutons électriques ou en version papier chez Rivière Blanche.

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

Steampunk Holmes – P.C. MARTIN

Steampunk Holmes

Le gouvernement britannique a retrouvé les plans du Nautilus, le fameux sous-marin du capitaine Nemo et en fait dessiner des plans. Malgré le secret qui protégeait ce projet, une partie des plans du sous-marin ont été volés.

Les Services secrets ne parvenant pas à découvrir qui a volé les plans, les autorités britanniques font appel au meilleur détective privé de tous les temps : Sherlock Holmes. Celui-ci accourt au guidon de son side-car à vapeur (Nommé à juste titre « Widowmaker ») accompagné de son fidèle Watson (lequel Watson a perdu un bras et a vu celui-ci remplacé par un bras mécanique auquel Holmes a rajouté quelques gadgets dignes de James Bond).


Cette longue nouvelle est une adaptation d’une histoire de Sherlock Holmes écrite par Conan Doyle : « The Adventure of the Bruce-Partington Plans’ ». L’auteur a profité de cette histoire de plans de sous-marin volés pour y greffer du Steampunk en changeant le nom du sous-marin par celui du nettement plus connu « Nautilus » (Cependant, même si ce sous-marin en lui-même fait très Victorien, l’énergie utilisée par le Capitaine Nemo était l’électricité).

Si le ton général est relativement proche de celui de Conan Doyle, les amateurs de Sherlock Holmes pourraient être déçus de ne pas y retrouver l’atmosphère typique aux histoires de Conan Doyle. Le rythme de cette histoire est en effet très rapide, l’action a quelque peu remplacé la déduction et l’apport Steampunk a pour effet de transformer le détective en une sorte de James Bond Steampunk.

En bref, une histoire agréable à lire mais qui risque de décevoir les puristes.

Ma note personnelle : 14/20
Steampunk Holmes – P.C. MARTIN
Edition Kindle

 

%d blogueurs aiment cette page :