Reaper’s Gale – Steven ERIKSON

Reaper's gale2

 

L’empire de Lether a assimilé ses conquérants. Certes l’empereur Tiste Edur Rhulad Sengar règne mais il est fou et tous ses conseillers Tiste Edur ont été éloignés. Les Letherii ont isolé efficacement l’empereur et gouvernent en son nom. Ils utilisent les Tiste Edur comme troupes de choc et ils en ont certes besoin parce que l’empire craque de toutes parts : des révoltes internes (certaines tribus battues et assimilées par l’empire de Lether se rebellent), des tribus voisines attaquent les frontières de l’empire) et une crise monétaire (Tehol Beddict et son acolyte Bugg font disparaître la monnaie de l’empire et ont créé une telle dette que lorsqu’ils se déclareront en faillite c’est tout le système économique qui risque de s’écrouler)

Pendant ce temps, les champions ramenés à Letheras attendent leur tour d’affronter l’empereur fou, chaque mort semble renforcer celui-ci mais il y a parmi les champions Karsa Orlong et Icarium. Si la confrontation avec Karsa s’annonce épique, celle qui devrait amener Icarium face à Rhulad pourrait détruire Lether.

Une autre intrigue concerne la vengeance de Silchas Ruin, qui réussit à emprisonner l’âme de Scabandari dans un nouvel Azath, Menandore, Sheltatha Lore et Sukhul Ankhadu.

Et pendant ce temps, l’adjointe Tavore a débarqué ses marines pour semer le désordre, la confusion et  tuer autant de Tiste Edur que possible afin de provoquer une révolte chez les Letherii (Tavore ignire que ce sont les Letherii qui gouvernent et non les Tiste Edur), les marines parviennent à se frayer un chemin jusqu’à la capitale malgré des pertes sérieuses. Leur utilisation des munitions moranth et leurs mages leur permettant de survivre en dépit de leur infériorité numérique. Alors que les marines affrontent une armée Letherii, le restant des forces de Tavore débarquent à proximité et affronte une deuxième armée Letherii.


Un bon volume qui rajoute beaucoup d’infos à la série, notamment en ce qui concerne les dragons, les anciens dieux, Karsa et Icarium notamment.

On y retrouve avec plaisir le duo Tehol Beddict et Bugg qui rajoute toujours une note humoristique dans une saga au demeurant fort sombre. Sinon la recette est toujours la même, l’auteur fait monter la tension jusqu’à une scène épique que j’ai cette fois trouvé un peu moins réussie, n’ayant pas pu créer d’empathie avec le personnage au centre de cette scène.

Ma note personnelle: 17/20
Reaper’s Gale – Steven Erikson
1260 pages.

 

 

Midnight Tides – Steven ERIKSON

mtlg

Dans Midnight Tides, Steven Erikson nous apprend d’abord comment les Tiste Andi ont été trahis par les Tiste Edur. Alors qu’ils débarquent sur le Monde de Malaz, les Tiste Andii sous la conduite de Silchas Ruin et les Tiste Edur sous la conduite de Scabandari Bloodeye affrontent sur le continent de Lether 4 Matrones K’Chain Che’Malle, des centaines de milliers de K’Chain Che’Malle et 60.000 K’ell Hunters. Les Tiste Andii ne comptent qu’un millier de survivants sur un total de 400.000 guerriers au début de la bataille. Les Tiste Edur comptent encore 18.000 combattants sur les 200.000 engagés, ils ont eu moins de pertes parce qu’ils sont arrivés en retard sur le champs de bataille. Lorsque Scabandari Bloodeye poignarde Silchas Ruin dans le dos, c’est le signal du massacre pour les Tiste Edur qui ne laissent aucune chance aux Tiste Andii.
Mais ces événements ont eu plusieurs spectateurs inattendus par Scabandari Bloodeye: Gothos un Jaghut ainsi que plusieurs dieux anciens: Mael, Kilmandaros, Osserc. Gothos va, à la demande de Mael, figer les lieux sous la glace dans cette partie de Lether.

Des milliers d’années plus tard, nous assistons à la montée en puissance du royaume de Lether qui a conquis ou défait la plupart des tribus barbares et des cités indépendantes. Le prochain objectif des Letherii est la partie contrôlée par les 6 tribus des Tiste Edur. Ceux-ci ont jusqu’à récemment végété, surtout depuis la destruction du labyrinthe de Kurald Emurlhan dont ils tiraient leur magie. Seuls quelques fragments du labyrinthe subsistent et leur puissance n’est pas suffisante pour permettre aux Tiste Edur de conquérir le continent. Mais depuis quelques temps, Hannan Mosag, le roi-sorcier des Hiroth semble avoir trouvé de nouveaux pouvoirs et a uni les Tiste Edur sous sa bannière. Mais d’où proviennent ces pouvoirs? Seront-ils suffisant pour résister aux Letherii et à leurs mages.

La plus grand partie de ce 5ème tome de la saga des glorieux défunts malazéens nous entraîne dans le passé (les événements de ce tome se situant avant ceux de Gardens of the Moon).

Nous assistons à ce qui pourrait faire penser à la guerre des Gaules: des légions de soldats civilisés, appuyés par de nombreux engins de guerres (balistes, catapultes…) face à des armées barbares, la magie en plus. Cependant, nous découvrons assez vite que les Tiste Edur sont manipulés par un personnage que nous avons déjà vu dans les romans précédents. De plus, d’autres personnages sont à l’œuvre pour arriver à la conclusion prévue par une profession Letherii, à la fin d’un certain âge, le roi des Letherii laissera la place à un empereur. Les Letherii ont-ils bien compris la prophétie? Après tout un Tiste Edur vient de se proclamer empereur des Tiste Edur et s’il venait à s’emparer du trône de Lether?

Encore une fois Steven Erikson nous réussit un tour de force, ces Tiste Edur que les romans précédents nous avaient présentés comme de puissants guerriers et sorciers semblent ici à égalité avec les « simples » humains. Un récit épique, des personnages à foison, des manipulations et trahisons, on ne s’ennuie pas dans cette série.

Nous avons des récits dramatiques mais aussi de l’humour. Des personnages nouveaux qui ont une part essentielle dans l’intrigue et d’autres que l’on a déjà vu dans les tomes précédents mais qui ne font parfois que passer et des personnages que l’ont reverra sans doute dans les tomes suivants.

Une mention particulière pour les personnages de Tehol Beddict et Bugg

Un bon bouquin mais on sent qu’il s’agit d’un tome de transition.

Ma note personnelle: 16/20
Midnight Tides -Steven ERIKSON
932 pages + appendice et extrait du tome suivant

%d blogueurs aiment cette page :