We Are Death, come for you – Doug DANDRIDGE

We are death

 

L’humanité est en pleine expansion, elle vit en paix depuis plusieurs dizaine d’années et a développé une douzaine de colonies interstellaires lorsque soudain cinq vaisseaux gigantesques apparaissent près d’une des colonies humaines. Sans tentative de communication, ces vaisseaux commencent à détruire tous les vaisseaux, satellites et habitats du système avant de s’en prendre à la planète elle-même qu’ils rasent complètement, éliminant toute trace de vie, même microbienne.

Les extra-terrestres envoient alors un message directement vers la terre pour annoncer leur arrivée en annonçant clairement leur intention de tuer les humains. Les extraterrestres qui se font appeler Hsszat, ont en effet développé un culte de la mort. Selon la croyance des Hsszat, toute forme de vie est une infestation qui doit être détruite. Lorsqu’ils auront réussi à détruire toute vie, ils mettront fin à leur propre existence.

Les vaisseaux des Hsszat ne semblent pas équipés de technologies particulièrement en avance sur celles des humains en dehors d’un rayon de conversion totale qui lui est particulièrement destructeur, même si ce n’est pas l’arme qui a le plus long rayon d’action. Reste la taille gigantesque des vaisseaux ennemis qui rend ceux-ci particulièrement difficile à détruire.

Les différents gouvernements du système solaire mobilisent leurs ressources pour tenter de créer une flotte suffisante pour détruire l’ennemi, disposant de plusieurs années, ils parviennent à construire plusieurs milliers de vaisseaux de tailles bien plus modeste que les vaisseaux des envahisseurs, tout en misant sur le développement de nouvelles technologies pour tenter de trouver l’arme fatale.


Un roman plaisant à lire, on se doute bien qu’à la fin, les humains vont trouver le moyen de vaincre les Hsszat, l’originalité venant peut-être ici qu’il y a plusieurs éléments qui participent à la victoire. Les personnages ne sont, à une ou  deux exceptions, pas fort développés mais les scènes d’actions sont très bonnes. Un bon essai dans le genre premier contact hostile.

Ma note personnelle: 16/20
We Are Death, Come For You – Doug DANDRIDGE
Edition Kindle

Le site de l’auteur: https://dougdandridge.com/

Publicités

Exodus – Empires at War – Book One – Doug DANDRIDGE

Exodus Book One_2

L’Humanité après avoir réussi a coloniser quelques planètes a rencontré les Ca’cadassans ou plutôt, ceux-ci ont découvert les humains et, profitant de leur technologie supérieure ont anéanti l’une après l’autre, les colonies et les flottes humaines. Au bord de l’extinction, la race humaine a réussi à envoyer un vaisseau dans l’hyperespace. Voyageant pendant mille ans avec 50.000 survivants en hibernation, ce vaisseau a découvert à plusieurs milliers d’’années lumière de nouvelles planètes où s’établir.

Les survivants avaient prévu que l’équipage du vaisseau réveillerait des administrateurs civils qui établiraient dès lors un nouveau gouvernement démocratique mais l’équipage du vaisseau a, pendant ce très long voyage, évolué vers une hiérarchie très stricte et c’est le descendant du capitaine du vaisseau qui établit les fondations d’un nouvel empire.

Mille ans plus tard, le Nouvel Empire Terrien s’est largement étendu, il a vaincu toutes les espèces extra-terrestres rencontrées, se créant des alliances mais aussi des inimitiés profondes. L’empereur règne sur 950 milliards d’individus dont 700 milliards d’humains. A force de s’étendre, les terriens risquent de retomber sur l’ancien ennemi mais la plupart des habitants de l’Empire pensent que cet ennemi  a disparu ou qu’il s’agit d’un mythe.

Et puis différentes factions commencent à se manifester au sein de l’Empire tandis qu’aux frontières de la sphère d’influence humaine, des vaisseaux commencent à disparaître.


Le premier tome de cette série apparaît comme une longue mise en place du décor où l’auteur va situer ce conflit entre les descendants des humains et un ennemi implacable qui les a forcés à évacuer leur planète. Ceci n’est pas sans rappeler la série « sanctuaire » de  David WEBER mais dans la série de Weber, les colons repartaient de zéro pour éviter que des manifestations technologiques ne viennent trahir l’emplacement de leur refuge alors que dans la série de Dandridge, les colons poursuivent leur évolution avec les technologies terrestres du moment de leur fuite.

J’ai trouvé ce premier tome un peu confus, on passe rapidement d’une personne à une autre et de nombreux protagonistes trouvent la mort ce qui rend difficile de s’attacher à un personnage. De plus, cette technique de changement de point de vue rapide, utilisée dans un Empire aux vastes dimensions, donne vraiment un sentiment de dispersion et rend difficile une vision globale.

D’après ce que j’ai lu sur le net, le deuxième tome serait meilleur et je vais donc essayer celui-ci avant de décider si je poursuis cette série ou pas.

Ma note personnelle : 13/20
Doug DANDRIDGE – Exodus Empires at War Book One
Edition Kindle

Le site web de Doug DANDRIDGE

%d blogueurs aiment cette page :