Le vecteur Moscou – Robert LUDLUM

Vecteur Moscou1   Vecteur Moscou 2

 

Le lieutenant-colonel Jonathan Smith médecin de l’armée américaine participe à un congrès d’épidémiologie à Prague. Lorsqu’un de ses collègues russes le convie à un rendez-vous sur le pont Charles, Jon Smith pense d’abord que le savant russe veut échapper à une conférence ennuyeuse en évoquant les bons moments du passé. Cependant, le docteur Petrenko a donné rendez-vous à Jon pour lui parler d’une mystérieuse maladie qui a tué 4 personnes sans aucun liens apparents, d’âges et de sexes différents et les autorités russes, après avoir laissé les médecins russes tenter d’enrayer cette maladie, a fini par mettre un terme aux recherches et à étouffer l’affaire.

La première pensée de Jon est que le gouvernement russe a cherché à étouffer un scandale mais pendant leur conversation, Jon et le docteur Pedrenko sont attaqués par trois individus qui semblent connaître le docteur. Pendant l’attaque, Pedrenko est tué alors que Jon ne doit la vie qu’à un plongeon dans la Vltava.

Alors que Jon tente d’échapper à ses assaillants, d’autres personnes commencent à succomber à la maladie: des responsables militaires et civils d’anciennes républiques socialistes soviétique comme l’Ukraine, l’Azerbaïdjan, la Géorgie et plusieurs autres ainsi que des spécialistes occidentaux de l’analyse politique soviétique dans les divers services de renseignement américains, britannique, allemands…

De plus, le président russe Viktor Dudarev, un ancien du KGB nostalgique de la puissance soviétique (Si cela fait immanquablement penser à un certain V. Poutine, ce n’est sans doute pas par hasard), manœuvre ses troupes dans le plus grand secret afin de les rapprocher des frontières des anciennes républiques soviétiques afin de les ramener dans le giron de la mère patrie.

Si les russes pensaient pouvoir rapidement éliminer Jon Smith, ils ignoraient que celui-ci était membre d’une organisation ultrasecrète américaine: le réseau bouclier/

Jon Smith est renvoyé à Moscou pour essayer de découvrir pourquoi les russes ont essayé de le tuer tandis que l’enquête menée par le réseau bouclier et la CIA semble indiquer que la personne derrière tous ces décès serait un savant est-allemand qui aurait bénéficié de protections après la réunification de l’Allemagne. Ce savant, le docteur Wulf Renke n’hésitait pas à tester ses expériences sur des sujets humains afin de vérifier l’exactitude de ses découvertes.

Jon Smith et le réseau bouclier parviendront-ils à empêcher une guerre?

—————————————————————————————————————————————————————————-

Sur une trame relativement classique, de menace de guerre que nos héros sont les seuls à pouvoir empêcher, Robert Ludlum et Patrick Larkin nous ont construit un roman relativement crédible avec des personnages réalistes.

Ce qui m’empêche de donner une note plus élevée, c’est que je trouve quand même bizarre que les russes puissent identifier autant de cibles avec une telle précision (aucun de ces noms n’étant repris dans un annuaire avec la mention: spécialiste des affaires russes) et les éliminer sans qu’une seule des tentatives soit empêchée voir repérée.

Ma note personnelle: 15/20
Le Vecteur Moscou – Robert LUDLUM
Le livre de Poche
570 pages

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :