L’Instant de la Vengeance – Edward Phillips Oppenheim

L'instant de la vengeance
Harewood et Carelton étaient associés en affaire. Hélas pendant qu’Harewood laissait Carelton s’occuper des placements de leurs clients e tout en menant sa vie, Carelton dépensait l’argent de leurs clients.   Lorsque le scandale éclata, Carelton n’était plus de ce monde et Harewood se retrouva seul devant la justice.

Souffrance, solitude humiliation s’étaient transformées en torpeur puis en rage. Condamné à 15 ans de prisons, Harewood ne souhaita plus avoir aucun contact avec le monde, même pas avec sa femme et ses enfants. Il ne vivait plus que pour s’en prendre à ce que son ancien associé avait laisse: un fils.

Sorti de prison Harewood est certain d’une chose: il est venu l’instant de la vengeance.

Une excellente nouvelle qui en plus de la vengeance aveugle  évoque aussi le thème du destin.

Ma note personnelle: 17/20
L’instant de la vengeance – Edward Phillips OPPENHEIM
Traduction Louis Labat révisée par  Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Disponible sur Amazon ou en version epub chez les moutons électriques

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

Lady Beatrice (une aventure de Judith Lee) – Richard MARSH

Les Aventures de Judith Lee

Judith Lee est appelée à l’aide par Lady Sarah Crawley, celle-ci a invité quelques amies à séjourner chez elle mais depuis quelques temps, une série de larcins se sont produits chez certaines de ses amies. L’une des invitées de Lady Crawley est une américaine qui possède de magnifiques rubis.

Judith Lee accepterait-t’elle de veiller sur les bijoux ou de les retrouver en cas de vol?


Comme souvent, Judith Lee parviendra en réunissant des conversations surprises par hasard en lisant sur les lèvres et à en tirer des déductions qui permettront l’arrestation des malfaiteurs.
Une nouvelle dont l’originalité tient surtout à un double chantage.

Ma note personnelle: 15/20
Les Aventures de Judith Lee – Richard MARSH
Traduction Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Disponible sur Amazon ou en version epub chez les moutons électriques

ou en version papier chez Rivière Blanche

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

Dorrington, Détective Marron – Arthur MORRISON

ob_d3133d_dorrington

Un Avocat marron, tout le monde sait ce que c’est mais Dorrington n’est pas avocat, il est détective et pas un mauvais détective qui plus est. Ce qui fait de Dorrington un détective marron, c’est qu’il ne travaille en définitive que pour lui. Bien entendu, il parvient à résoudre des enquêtes pour ses clients mais s’il détecte au cours de cette enquête une possibilité d’enrichissement personnel, il n’hésite pas une seule seconde même s’il doit éliminer son client pour arriver à ses fins. Charmant personnage me direz-vous? C’est que Dorrington a en plus un don pour charmer ses futures victimes, et les frapper au moment où elles ont baissé leur garde!


J’ai trouvé ce recueil de nouvelles relativement original : d’abord le changement de perspective; dans la première nouvelle, le récit est raconté par la première victime alors que les nouvelles suivantes sont contées à partir des documents retrouvés dans les bureaux de l’agence Dorrington et Hicks par la première victime qui a reconstitué les événements.

Le deuxième point qui m’a intéressé, c’est la personnalité de ce détective, intelligent, pugnace mais totalement égoïste et dénoué de scrupules.

Enfin, il y a dans une de ces nouvelles (La mort étrange de M. Loftus Deacon) un petit côté « Harry Dickson » qui n’était pas pour me déplaire.

En résumé: Une excellente addition à la collection Baskerville

Ma note personnelle: 17/20
Dorrington, Détective Marron – Arthur MORRISON
Traduction Albert Savine, révisée par Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Disponible sur Amazon ou en version epub chez les moutons électriques

ou en version papier chez Rivière Blanche

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

Curare (une aventure de Judith Lee) – Richard MARSH

Les Aventures de Judith Lee

Judith Lee est en croisière lorsqu’elle surprend une conversation où Mr Tracey montre à Mr Bellasis une petite boîte contenant du curare qu’un Indien d’Amérique du Sud lui a un jour remis en témoignage d’estime. Peu de temps après, la boîte en question disparaît. La croisière se termine et chacun rentre chez soi.

S’étant liée d’amitié avec eux pendant la croisière, Judith Lee est invitée par le Dr Ferrers et son épouse à venir passer un week-end chez eux.

Pendant son séjour, le Dr Ferrers est appelé au chevet d’une patiente qui souffre de crises la laissant en état de faiblesse caractérisée, les crises de cette femme allant en s’aggravant sans que le médecin puisse en déterminer la cause et il ne voit qu’une seule solution: il doit s’agir d’un empoisonnement. Or si Judith Lee ne connaît pas cette dame, elle connaît son mari: Mr Bellasis…


Une nouvelle qui semble cousue de fil blanc, le coupable apparaît clairement être Mr Bellasis ou alors…

Où Judith Lee rappelle qu’elle a des origines tsiganes et démontre des aptitudes au spiritisme.

Ma note personnelle: 16/20
Les Aventures de Judith Lee – Richard MARSH
Traduction Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Disponible sur Amazon ou en version epub chez les moutons électriques

ou en version papier chez Rivière Blanche

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

Les aventures de Judith Lee – Richard MARSH

Les Aventures de Judith Lee

Pour ce deuxième tome des aventures de Judith LEE, je compléterai cette page au fur et à mesure de ma lecture.

Mon Cavalier

Curare

Lady Beatrice

L’énigme de Finchley

Deux mots

 

Les Aventures de Judith Lee – Richard MARSH
Traduction Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Disponible sur Amazon ou en version epub chez les moutons électriques

ou en version papier chez Rivière Blanche

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

Mon Cavalier (une aventure de Judith Lee) – Richard MARSH

Les Aventures de Judith Lee

Judith Lee a été invitée à une après-midi dansante par son amie Florence Emmet. Après une danse, son cavalier lui dit qu’avec son talent, elle espionne le monde entier. Peu après, un autre inconnu l’aborde dans Brompton Road en lui demandant si ele est bien Judith Lee et pendant qu’elle s’arrête pour lui répondre un troisième personnage la prend en photo.

Quelques jours plus tard, elle reçoit une enveloppe contenant deux clichés d’elles accompagnés de la légende: « Attention, ceci est le portrait d’un danger public: Judith Lee, espionne » et en petits caractères: « Cette photographie va circuler dans tout le pays. Si vous apercevez la personne si représentée, évitez la comme la peste. »

C’est le début d’une aventure qui se prolongera deux années plus tard à Paris oùJudith Lee se retrouvera accusée alors qu’elle venait de reconnaître le mystérieux inconnu de l’après-midi dansante.

Cette première aventure est toujours aussi brillamment écrite avec tout le talent de Richard MARSH mais la fin du récit m’a un peu laissé sur la mienne (de faim oups je sors).

Ma note personnelle: 15/20
Les Aventures de Judith Lee – Richard MARSH
Traduction Jean-Daniel Brèque
Edition KindleDisponible sur Amazon ou en version epub chez les moutons électriques

ou en version papier chez Rivière Blanche

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

Les enquêtes de Judith Lee – Richard MARSH

Judith Lee - Moutons

Avant de commencer à présenter les nouvelles du tome II des aventures de Judith Lee, jai décidé de rassembler les aventures du Tome I sur une seule page avec les liens vers chacune des critiques que j’ai écrit. La date qui suit les titres est celle de la parution dans « The Strand » telle que renseignée par Jean-Daniel Brèque dans le recueil « Les enquêtes de Judith Lee ». Notez que quand le titre anglais ne suit pas le titre français, c’est parce qu’ils sont identiques.

L’Homme qui coupa mes cheveux (The man who cut off my hair) – 08/1911

Indiscrétions à Interlaken (Eavesdropping at Interlaken) – 09/1911

Conscience  – 10/1911

La Chasseresse (Matched) – 11/1911

Le Miracle (The Miracle) – 12/1911

Auld Lang Syne – 01/1912

Isolda – 03/1912

Etait ce par hasard (Was it by chance only) – 04/1912

Oncle Jack ( Uncle Jack) – 05/1912

Mandragore (Mandragora) – 08/1912

8 Elm Grove, entrée de service ( 8 Elm Grove, back entrance) – 07/1912

Le Restaurant Napolitain (The Restaurant Napolitain) – 06/1912

 

Ma note personnelle: 16/20
Les Enquêtes de Judith Lee – Richard MARSH
Traduction Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Disponible sur Amazon ou en version epub chez les moutons électriques

ou en version papier chez Rivière Blanche

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

Le Grand Medico – Headon HILL

le-grand-medico

Le major Harold Pentreath, fils de Lord Pentrath, revient des Indes où il a servi sa majesté. Il est bien décidé à épouser Helen, la fille du docteur du village de Gwynant même contre l’avis de son père, le Lord qui règne sur le village depuis son château. Après une entrevue orageuse avec son père, Harold revient annoncer à sa mère et à sa sœur que tout est arrangé et que son père a donné son accord au mariage. Pendant la nuit qui suit, le Lord ne se sentant pas très bien envoie un de ses domestiques chercher une préparation que le médecin de Gwynant (qui est son médecin personnel depuis longtemps) lui concocte dans son laboratoire. Cette préparation est très délicate parce que l’un de ses composants est, à forte dose, un poison violent.

Au matin, le Lord est retrouvé mort dans son lit, le médecin diagnostique une mort naturelle mais peu de temps après, des rumeurs naissent laissant entendre que la mort du Lord n’est pas naturelle et que quelqu’un l’aurait aidé à trépasser.

Si Harold pense que ces rumeurs vont s’éteindre rapidement, il se trompe car le Grand Medico a jeté son dévolu sur Helen et a conçu un plan diabolique où Helen se voit obliger de sacrifier son propre père ou son fiancé.

Harold et Helen parviendront-ils à déjouer les plans de ce dangereux individu ?


Une tour hantée, un vieux repaire de contrebandiers, des escrocs hauts en couleur, des personnages secondaires intéressants, voilà de nombreux éléments qui me font penser aux aventures de Harry Dickson.

Ce roman qui s’il n’est pas parfait au niveau de l’intrigue, nous présente outre sa galerie de personnages intéressants, une description très imagée du village de Gwynant.qui donne envie de visiter ce village. Alors, en route pour Gwynant !

 

Ma note personnelle : 16/20
Le grand Médico – Headon HILL
Collection e-baskerville
Traduction Jean-Daniel Brèque et H.Charron
Edition Kindle

On peut acheter ce roman au format epub aux moutons électriques , sur le site de Kobobooks ou sur celui de la FNAC

Ce roman peut être également achetée sur Amazon 

ou en version papier chez Rivière Blanche

La 25ème heure – Feldrik RIVAT

La 25eme heure - Feldrik RIVAT   25-eme-heure_0002

Ce roman débute par l’arrivée du « Biographe » en gare de Leysin (Suisse), cet homme a en fait rédigé les mémoires de Louis Bertillon, le fameux policier depuis ses débuts à la Sureté dirigée par Marie-François Goron et c’est par l’artifice de la lecture des mémoires de Bertillon que nous entrons dans cet ouvrage.

Nous découvrons ainsi un jeune inspecteur débutant, un peu gauche et tout juste intégré qui se voit rattaché dès sa première enquête au fameux Eudes Lacassagne, surnommé « Le Khan ». Lacassagne, habitué à travailler seul, est peu enthousiaste à l’idée de travailler avec ce jeune homme qui a encore tout à apprendre. Bertillon quant à lui est impressionné de travailler avec ce célèbre inspecteur mais est très vite étonné par les diverses particularités de Lacassagne: Le Khan se déplace toujours à pied, il ne semble connaître ni le froid, ni la faim, ni la douleur; il remonte régulièrement sa montre, verse un liquide étrange sur un sucre à intervalles réguliers et appelle un moineau qui vient lui manger dans la main. Mis à part ces étrangetés, le Khan est doué d’un esprit de déduction remarquable et va toujours droit au but.

Bientôt Lacassagne et Bertillon se retrouvent au cœur d’une sombre affaire de morts qui sont amputés d’un doigt et qui ont subi des rituels d’embaumement particulièrement exotiques, morts qui disparaissent puis réapparaissent. Cette aventure complexe entrainera nos deux détectives à travers le Paris mondain, le Paris scientifique, le Paris Occulte dans et sous les rues de la capitale, dans les dédales et jusqu’au sommet de la tour Eiffel en construction.


J’ai découvert ce roman grâce à une offre de lecture gratuite du premier chapitre et cette lecture m’a donné envie d’acheter ce roman, achat que je n’ai pas regretté.

C’est un excellent roman aux frontières du policier, du fantastique, de l’ésotérisme et du Steampunk, trop riche pour pouvoir le résumer. On y retrouve un grand nombre de noms illustres tels que Charcot, Bertillon, Méliès, Pinkerton…, à tel point que l’on pourrait craindre qu’ils ne soient que prétexte à partager l’érudition de l’auteur mais il y a une raison à la présence de la plupart de ceux-ci et l’ont ne peut qu’admirer le brio avec lequel l’auteur a su façonner un récit qui nous permette de retrouver tous ces grands esprits.

J’ai hâte de retrouver la suite dans le tome 2.

Ma note personnelle: 17/20
La 25ème heure – Feldrik RIVAT
Les éditions de l’homme sans nom
446 pages

Contes – Robert BARR

contes-barr-2

Jean Daniel Brèque a eu l’excellente idée de rassembler les nouvelles de Robert BARR déjà parues dans la collection e-baskervilles et d’en rajouter quelques unes pour nous concocter un volume d’excellente facture.

Au sommaire, on peut trouver:

Le fantôme mène l’enquête
Un passager encombrant
Le sablier
La vengeance du mort
Le prisonnier du Pacha
Les métamorphoses de Johnson

En marge de la loi


Article mis-à-jour au fur et à mesure de mon évolution dans l’ouvrage

Ce recueil de nouvelles peut être acheté au format epub chez les moutons électriques ou à la FNAC et chez Kobo-Books

On peut également acheter cette oeuvre sur Amazon

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

%d blogueurs aiment cette page :