War With Russia – General Sir Richard Shirreff

war-with-russia

Alors que les combats en Ukraine reprennent, le président russe devant les difficultés économiques qui touchent son pays, décide de s’en prendre aux Pays baltes qui eux aussi ont de fortes minorités russophones. Les troupes spéciales russes provoquent donc des incidents et tirent sur des baltes russophones pour faire croire à une agression contre leurs minorités. Profitant de cette action, les russes attaquent les Pays Baltes et s’emparent de ceux-ci.

Devant cette agression caractérisée de trois pays membres de l’Otan (agravée par la destruction d’un navire britannique et d’un navire allemand dans le port de Riga), les pays membres de l’alliance ( déjà au courant de la menace mais paralysés par les indécis) finissent par se mettre d’accord pour mobiliser des troupes et les envoyer à la frontière avec les Pays Baltes pendant que les britanniques envoyent une flotille formée autour du porte-avions Queen Elisabeth.

Le Queen Elisabeth, insuffisamment protégé est repéré et coulé par un sous-marin russe, avec plusieurs centaines de victimes.

L’escalade menace mais les russes ont installé des missiles nucléaires S-400 d’une portée de 400km dans l’enclave de Kaliningrad et menacent de les employer si l’Otan tente de reprendre les Pays Baltes


Disons le tout de suite, ce livre n’est pas un grand roman. C’est plutôt une charge contre les politiciens qui ont décidé de couper les budgets de la défense de l’Otan et de laisser cette organisation dans l’impossibilité de réaliser ses missions.

Si le général et ancien adjoint au commandant suprême des forces alliés en Europe (SACEUR) connaît la matière militaire (au moins au niveau de l’armement et des forces en présence), il n’en est pas pour autant un bon romancier.

Les personnages sont caricaturaux, les politiciens sont quasiment tous incompétents au point de faire prendre des risques inutiles aux militaires, les combats ne sont pas particulièrement bien décrits et surtout la défaite de l’invasion russe est un peu trop « facile » et dpend en trop grande partie d’un virus informatique.

De plus, n’importe quel pays doit savoir que si on laissait faire les russes contre un membre de l’Otan sans réagir, ce serait la fin de l’alliance.

Ma note personnelle: 12/20
War with Russia – General Sir Richard Shirreff
Edition Kindle

Pour d’autres avis: L’avis d’Eumène de Cardie

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :