Armageddon’s song volume 4: The Longest Night – Andy FARMAN

Armageddon's song vol4

Alors qu’une mission secrète pour éliminer le premier ministre russe est en cours (la position du premier ministre a été communiquée par le chef du KGB, Elena Torneski  en échange du versement d’une somme rondelette sur un compte numéroté)), les combats atteignent leur point culminant sur le Vormundberg où au cours d’une nuit décisive (d’où le titre), les restants des divisions anglaises, américaines, françaises, belges hollandaises… vont parvenir à freiner et à infliger suffisament de pertes aux troupes russes et à leur alliés pour permettre l’arrivée des renforts américains et canadiens.

Lorsque la confirmation de l’échec de l’attaque russe est avérée, le nouveau premier ministre russe, Elena Torneski décide de la cessation des hostilités. L’alliance sino-russe est rompue.

Au Royaume-Uni, la ministre  de la défense Danyella Foxten-Billings tente de se faire mousser en dénonçant un »crime de guerre » commis par un des régiments de sa Majesté et en voulant faire arrêter le régiment entier en public mais sa tentative tourne court et abouti à sa chute suivie par celle de son amant par ailleurs Premier ministre de sa Majesté qui s’apprêtait à retirer son pays de l’alliance pour laisser les autres pays poursuivre la guerre contre la Chine..

—————————————————————————————————-

Un volume un peu court, qui voit la fin des hostilités entre les russes et les occidentaux, si les combats sont toujours très réalistes, on voit cependant se répéter certaines idées sur la corruption des politiciens par opposition et l’honnêté et à l’honneur des soldats (certains militaires belges, hollandais ou danois refusant d’obéir aux ordres de retrait de leurs troupes des combats).

Il n’est pas question du front asiatique dans ce volume si ce n’est pour parler de l’explosion nucléaire sur Sydney.

On peut aussi se demander où sont passés les avions furtifs russes évoqués dans les premiers volumes.

Ma note personnelle: 14/20
Armageddon’s Song volume 4: The Longest Night – Andy FARMAN
Edition Kindle

Pour le volume 1: Armageddon’s Song: Stand To
Pour le volume 2: Armageddon’s Song: Advance to Contact
Pour le volume 3: Armageddon’s Song: Fight Through
Pour le volume 5: Armageddon’s Song: Crossing The Rubicon

Le site web de la série: http://andyfarmansnovels.blogspot.fr/

Armageddon’s Song Volume 3 – Fight Through – Andy FARMAN

Armageddon's song vol3

Dans ce troisième tome, les occidentaux tentent de neutraliser les missiles nucléaires chinois en montant une attaque combinée (et compliquée) qui vise à bombarder les silos de missiles balistiques chinois et à couler le sous-marins Xia (seul sous-marin nucléaire lanceur d’engin chinois) en même temps.

Pendant ce temps, les chinois tentent de neutraliser la base française de Kourou pour empêcher les français de lancer de nouveaux satellites d’observation.

Pour ce qui est des attaques plus classiques, les russes tentent de percer le front avant que les renforts américains et canadiens n’arrivent au front et ne le renforcent suffisamment pour empêcher les soviétiques de passer. Alors que l’offensive russe ne semble pas pouvoir être stoppée à temps, le général Allain, commandant en chef des troupes de l’Otan en Europe lance une grande offensive aéroportée derrière les lignes russes pour couper les lignes de ces derniers avant de lancer deux divisions derrière le gros des troupes russes pour effectuer un mouvement en tenaille et ajouter à la destruction des unités d’arrière garde et de ravitaillement russe.

Une opération visant à éliminer le président russe en lançant une bombe atomique via un avion furtif est également en cours en Russie.

L’opération contre les chinois est une réussite presque totale, même si elle coûte cher: deux sous-marins d’attaque américains sont coulés par un sous-marin d’attaque chinois qui protégeait le Xia, celui-ci et son escorte sont coulés par le sous-marin britannique Hood. Seuls trois missiles chinois parviennent à être lancés, leurs cibles: Pearl Harbor, San Diego et Sidney. L’un de ces missiles ne pourra pas être intercepté… (Et oui je laisse le suspense jusqu’au résumé du tome suivant).

L’opération contre Kourou est elle déjouée à temps et la tentative d’un des sous-marins de détruire la base avec un missile nucléaire est contrée par les défenses de la base.

———————————————————————————————————

Si l’on sent que l’auteur est très à l’aise dans les descriptions de batailles et s’il parvient à déjouer le piège du manichéisme en nous présentant des personnages humains avec leurs qualités et leurs défauts de part et d’autre ainsi que des combats plus équilibrés que dans les romans de Tom Clancy par exemple (on voit ici un sous-marin chinois couler deux sous-marins d’attaque américains par exemple), on se demande quand si l’auteur va quand même nous conduire à l’Armageddon ou s’il parviendra à stopper l’holocauste?

 Ma note personnelle: 15/20
Armageddon’s Song: Fight Through – Andy FARMAN
Edition Kindle

Pour le volume 1: Armageddon’s Song: Stand To
Pour le volume 2: Armageddon’s Song: Advance to Contact

Pour le volume 4: Armageddon’s Song: The Longest Night
Pour le volume 5: Armageddon’s Song: Crossing The Rubicon

Le site web de la série: http://andyfarmansnovels.blogspot.fr/

Armageddon’s Song Volume 2 – Advance To Contact – Andy FARMAN

Armagedon2

Alors que les russes envoient leurs sous-marins intercepter le premier convois de renforts américains pour l’Europe, les américains décident de faire exploser 6 bombes nucléaires sous l’eau  ce qui provoque l’évaporation de millions de litres d’eau et la destruction des deux groupes de sous-marins russes qui attendaient le convoi américain.

Pendant ce temps-là, les troupes biélorusses qui espéraient une contre-attaque polonaise sont prises à revers lorsque le gouvernement polonais dont tous les membres ont été forcés (par un chantage sur la vie de leurs familles) à se rallier aux russes, décide de laisser passer les troupes russes avant de se joindre à elles.

Les américains lancent plusieurs opérations visant d’une part à éliminer le premier ministre russe au moyen d’une bombe nucléaire (que Svetlana Vorsoff est chargée d’aller poser près du bunker du premier ministre russe dès qu’elle aura déterminé dans lequel il se cache), d’autre part à neutraliser l’arsenal nucléaire chinois (en détruisant les lanceurs au sol mais aussi, le sous-marin Xia, seul sous-marin chinois  lanceur de missiles balistiques).

Furieux suite à la destruction de ses sous-marins dans l’Atlantique, le premier ministre russe demande à ses amiraux et généraux d’envoyer de nouveaux bâtiments pour arrêter le deuxième convoi de troupes américaines.

La première ligne de défense de l’Otan parvient à détruire le plus gros des vaisseaux soviétiques et à causer de lourdes pertes en avions également (non sans perdre au passage un porte-hélicoptère et plusieurs navires français, polonais ou danois) mais laisse quand même passer plus de vingt sous-marins russes. La deuxième ligne de défense, composée de quelques sous-marins anglais et américains ainsi que d’un groupe anti sous-marins anglais parvient à détruire encore plusieurs sous-marins mais au prix fort puisque tous les vaisseaux de l’Otan sont détruits (le groupe anglais notamment à coup d’armes atomiques). Lorsque les derniers sous-marins parviennent enfin à attaquer le convoi américain, ils lancent de nouvelles armes atomiques, sans s’apercevoir qu’il n’y a aucun vaisseau marchand avec les navires de guerre qu’ils attaquent, l’Amiral américain ayant décider de les faire passer plus au sud avec une escorte minimum.

Pendant ce temps-là, en Allemagne, les troupes de l’Otan ont du décrocher, elles se battent sur l’Elbe où elles s’accrochent comme elles-peuvent, infligeant des pertes sévères aux troupes hongroises. Le général canadien Allain a décidé de faire le meilleur usage possible de son artillerie et n’hésite pas à bombarder largement les troupes russes sans compter les munitions. C’est un pari risqué parce que si les renforts n’arrivent pas, les alliés seront dépourvus de munitions.

Un deuxième assaut aéroporté russe derrière les lignes de l’Otan rencontre bien moins de succès que le premier, les avions de transport russes étant attaqué en cours de route et les parachutistes atterrissent en pleine tempête hivernale (ce temps exceptionnel pour un mois d’avril semble être la conséquence des explosions nucléaires dans l’Atlantique et des millions de litres d’eau vaporisés par les Américains). Les parachutistes russes subissent de lourdes pertes et ne peuvent être secourus parce que les troupes blindées russes n’arrivent pas à percer les lignes de l’Otan à temps. Le général Alontov est tué dans les combats et on saisit sur lui des documents et un CD-Rom contenant apparemment une liste de noms de personnalités avec leur nom de code ainsi qu’un texte en chinois.

Dans le pacifique, la flotte sino-russe avec ses deux porte-avions s’approche de l’Australie sans être détectée. Elle s’apprête à débarquer des troupes qui devraient pouvoir battre les troupes australiennes, ignorant que les américains ont déjà débarqué des renforts.

————————————————————————————————————————————————————

Comme on peut le voir, ce tome deux continue sur le même rythme, les attaques nucléaires ou chimiques ponctuelles continuent, les russes et les chinois continuent à pousser et l’Otan monte en puissance.

Je reste toujours aussi sceptique sur l’usage d’arme nucléaire et/ou tactique pour faire basculer la situation sur un des théâtres de combat, le risque d’escalade me semble bien trop élevé.

Sinon, l’auteur fait disparaître dans ce tome 2 plusieurs personnages dont on pouvait penser dans le 1er tome qu’ils nous accompagneraient jusqu’à la fin du récit comme le général Alontov ou Constantine, on est déjà au 3ème premier ministre anglais et au 2ème chancelier allemand, l’Otan va-t’il s’effondrer politiquement avant d’être battu militairement ?

Les renforts américains et canadiens suffiront-ils à repousser l’armada russe en Europe, c’est ce que nous apprendrons dans les tomes suivants (la série en comporte 5).

Ma note personnelle: 16/20
Armageddon’s Song: Advance To Contact – Andy FARMAN
Edition Kindle

Pour le volume 1: Armageddon’s Song: Stand To
Pour le volume 3: Armageddon’s Song: Fight Trough

Pour le volume 4: Armageddon’s Song: The Longest Night
Pour le volume 5: Armageddon’s Song: Crossing The Rubicon

Le site web de la série: http://andyfarmansnovels.blogspot.fr/

The Blue Effect de Harvey BLACK

The blue effect

Alors que l’Offensive soviétique continue lentement mais régulièrement, les troupes de l’Otan se déploient petit à petit. L’objectif des soviétiques est de franchir la Weser et de foncer vers l’Océan afin de couper les troupes de l’Otan en deux et d’éliminer les britanniques qui défendent le front Nord. Pour parvenir à leurs fins, les soviétiques ont à nouveau recours à l’armes chimiques, créant de nouvelles pertes militaires et civiles chez les occidentaux.

Cette fois-ci, c’en est trop. L’Otan déclenche une frappe nucléaire tactique sur 6 cibles militaires soviétiques. Ceux-ci sont mis en garde, la riposte est limitée à 6 frappes pour autant que les soviétiques arrêtent d’utiliser les gaz de combat.

Les frappes nucléaires, combinées à des attaques aériennes et à des bombardements simultanés sur les cibles soviétiques repérées par les drones et les avions de reconnaissance.

Pendant ce temps, dans l’Atlantiques Nord, une énorme flotte russe se rassemble autour du Porte hélicoptère Kiev et du croiseur lance-missile Kirov. L’Otan se prépare à attaquer cette formation avec ses sous-marins.

 

 

Si l’histoire reste réaliste, on se lasse un eu des détails. L’auteur s’étend un peu trop sur le fait que les soldats A,B et C sont décédés et ont été remplacés par les soldats X,Y et Z ou sur les plans d’attaque de toutes les unités d’une brigade (on assiste alors à des briefings successifs et légèrement répétitif.  Il n’y a pas de manichéisme dans cette série, les soviétiques comme les britanniques font des erreurs et meurent.

On peut déplorer que la vision stratégique de la guerre ait été sacrifiée aux dépends d’une vision tactique. On a parfois un aperçu de ce qui se passe dans l’Atlantique ou sur les autres fronts mais beaucoup trop bref et parfois sans suite. On suit un sous-marin britannique qui torpille le Kiev et qui lance des torpilles sur le Kirov mais on n’en apprendra pas plus au sujet de cette attaque ni de la suite des événements sur ce front.

Je reste toujours aussi sceptique sur l’utilisation d’armes chimiques et nucléaires (tactique) par les deux belligérants, c’est un peu comme si la dissuasion n’existait plus.

La fin de ce troisième tome est un peu décevante, on s’attend presque à voir le récit continuer dans un quatrième tome quand les événements se précipitent et la fin du récit arrive en quelques pages.

Dommage, c’est sans doute le moins bon livre de cette trilogie

Ma note personnelle: 12/20
Black Effect de Harvey Black
Edition Kindle

1er tome: The Red Effect
2ème tome: The Black Effect

Vous trouverez d’autres infos sur le site de l’auteur:  http://harveyblackauthor.org/

 

Armageddon’s Song Volume 1 – Stand To – Andy FARMAN

Arma1

Un Colonel Général russe imagine un plan pour détruire l’occident et fait appel à une infographiste américaine pour mettre son plan en image. Persuadée de participer à la création d’un nouveau jeu online, l’informaticienne crée une démo reprenant des scènes de destruction simultanées par explosion nucléaire pour une centaine d’emplacements.

En fait, le Colonel Général Alontov veut utiliser cette démo pour convaincre les chinois de s’allier à eux pour écraser l’occident. Il espère créer une situation chaotique en occident en faisant détoner une centaine de bombes de 2 kilotonnes (ces bombes transportées dans des valises sont des rescapées de la guerre froide), sur des endroits stratégiques disséminé à travers le monde. Pour ce faire, il a fait parvenir à tout une série de groupes terroristes ou nationalistes, des bombes qui seront déclenchées dans le courant d’une journée par un signal émanant d’un satellite. En profitant du chaos, la Russie, alliée à la Chine devrait être à même de vaincre les armées occidentales désemparées.

En parallèle, des coups d’états fomentés dans la plupart des pays de l’ex pacte de Varsovie et de l’URSS, doivent ramener au pouvoir des régimes qui s’aligneront sur Moscou et qui participeront à l’attaque sur l’Occident.

Dans ce premier tome, nous assistons au lancement de l’attaque. Le plan de déclenchement de l’attaque nucléaire est en grande partie neutralisé par la destruction du satellite qui devait lancer le signal pour faire exploser les bombes un peu partout dans le monde. Un des groupes terroristes réussit cependant à faire exploser sa bombe à quelques centaines de mètres de la Maison Blanche, détruisant partiellement celle-ci.

Si le plan des russes a pu être déjoué, c’est du en grande partie à la défection de deux espions russes, Svetlana Vorsoff et Constantine Bedonavich, ceux-ci ont accepté de collaborer avec le gouvernement britannique. lorsque des membres des services secrets britanniques tentent d’éliminer Svetlana et Constantine, les policiers britanniques et la CIA découvrent que le premier ministre britannique est impliqué et qu’il s’apprête à négocier la reddition de la Grande-Bretagne. Avec les preuves de la trahison en main, les américains et les britanniques parviennent à obtenir le remplacement du premier ministre et la création d’un véritable cabinet de guerre.

Les coups d’états dans les pays de l’Est réussissent presque tous à l’exception de la Lituanie, la Biélorussie et la Pologne. Lorsque les troupes de l’ex-union soviétique se lancent à l’assaut de la Biélorussie et de la Pologne, les troupes de l’Otan subissent l’assaut dans un premier temps avant d’organiser la contre-offensive. Les occidentaux parviennent à abattre plusieurs des avions radars soviétiques mais ceux-ci ne sont pas sans défense, ils envoient une douzaine de Su37 furtifs (voir  1ere photo ci-dessous) descendre les Awacs alliés. Ces avions semblent encore plus efficaces que les F117 (voir 2eme photo ci-dessous) et parviennent à abattre les Awacs et leurs escortes.

Su37 berkut   F1173

D’un autre côté, des parachutistes russes parviennent à s’emparer d’un aéroport à Leipzig, perturbant le déploiement des troupes occidentales et menaçant même de les couper en deux. Pendant ce temps, les troupes russes font usage de l’arme chimique pour percer les lignes de l’Otan.

Dans l’Océan pacifique, les choses ne vont pas bien non plus pour les américains et leurs alliés. Un groupe aéronaval chinois a été détecté, centré autour d’un porte-avion chinois inconnu (Il apparaît que ce porte-avion est un porte-avion russe qui a été revendu aux chinois et réarmé avec l’aide des Russes). Cette Task-Force a rendez-vous avec une Task-Force équivalente russe également centrée autour d’un porte-avion.

La Task-Force américaine envoyée à la rencontre des navires russes et chinois subit une attaque nucléaire et le porte-avion américain John F. Kennedy est coulé avec toute son escorte…

————————————————————————————————————————————————————–

Un roman intéressant même s’il n’est pas sans défaut à mon humble avis.

Je peux en effet concevoir intellectuellement l’utilisation de l’arme chimique ou nucléaire dans une attaque surprise, alors que le ou les pays frappé(s) se retrouverai(en)t dans une situation tellement chaotique qu’il(s) serai(en)t dans l’impossibilité de riposter. L’argument de la dissuasion revient cependant en force si on utilise une de ces armes alors que le pays en face est encore en mesure de riposter et parfois de façon très violente.

On peut aussi se demander combien de pays de l’ex bloc soviétique seraient susceptibles d’être victime d’un coup d’état pro-russe sans qu’il n’y ait de résistance intérieure. Le nombre de pays rejoignant la Russie me paraît largement surestimé et il n’est fait aucune allusion à une résistance dans des pays comme la Tchéquie ou la Hongrie par exemple. L’armée de ces pays semble se ranger en bloc derrière les nouveaux dirigeants.

Ma note personnelle: 16/20
Armageddon’s Song: Stand To – Andy FARMAN
Edition Kindle

Pour le volume 2:  Armageddon’s Song: Advance To Contact
Pour le volume 3: Armageddon’s Song: Fight Trough
Pour le volume 4: Armageddon’s Song: The Longest Night
Pour le volume 5: Armageddon’s Song: Crossing The Rubicon

Le site web de la série: http://andyfarmansnovels.blogspot.fr/


The Black Effect de Harvey BLACK

Black effect_

L’offensive débutée dans Red Effect se poursuit. Les soviétiques continuent leur percée. Si au début l’avance est conforme aux prévisions de l’État-major soviétique, les pertes commencent cependant à s’amonceler au fur et à mesure que les troupes de l’Otan se ressaisissent.  Bloquées par les troupes britanniques, les unités des 7ème  et 10ème  divisions soviétiques reçoivent la permission d’utiliser l’arme chimique.

L’utilisation des gaz de combat combinée à des assauts héliportés sur les arrières des premières lignes britanniques permettent enfin aux troupes soviétiques à percer le front et à envoyer le corps de bataille mobile à l’assaut des troupes britanniques qui viennent d’arriver d’Angleterre et qui ne sont pas encore complètement déployées.

Qui pourra effectuer ses mouvements stratégiques à temps? Vous le saurez sans doute dans le troisième tome de la série: « Blue Effect ».

Un deuxième tome beaucoup plus percutant que le premier, moins de répétitions également ce qui rend donc la lecture également beaucoup plus agréable. On peut cependant se poser la question de l’utilisation de l’arme chimique, est-il possible pour un camp d’utiliser l’arme chimique sans entraîner de réaction de l’autre camp?

Le point de vue principal reste fixé sur le front nord défendu par les britanniques  mais dans ce deuxième tome, nous avons aussi droit à un peu plus de nouvelles du front centre ainsi que des combats dans les airs ainsi que sur ou sous la mer. Nous n’avons cependant que peu de nouvelles des événements dans l’océan pacifique.

Aucun des deux camps n’a encore pu s’imposer dans les cieux ce qui explique que les soviétiques sont encore en mesure de débarquer des troupes héliportées sur les arrières de l’Otan où d’y effectuer des parachutages.

Ma note personnelle: 16/20
Black Effect de Harvey Black
Edition Kindle

1er tome: The Red Effect
3ème tome: The Blue Effect

Vous trouverez d’autres infos sur le site de l’auteur:  http://harveyblackauthor.org/

 

The Red Effect de Harvey BLACK

Red effect

Lorsque les soviétiques comprennent en 1983 que l’écart technologique avec l’occident ne fait que croître et qu’ils sont en train de perdre la guerre  économique, ils décident de lancer une attaque contre l’Otan en 1984. Pour parvenir à leurs fins, ils décident de masquer leurs préparatifs sous couvert de manœuvres afin de surprendre l ‘Otan.

Les espions alliés détectent cependant des signes de l’attaque imminente: les manœuvres de 1984 sont les plus importantes jamais menées par le Pacte de Varsovie, elles engagent plus de troupes que jamais, comportent plus de zones d’exclusions (interdites aux observateurs de l’Otan) et celles-ci sont plus larges que jamais. De plus les observateurs et les agents occidentaux qui s’introduisent dans les zones interdites y constatent la présence de troupes qui n’ont pas été annoncées comme participant à la grande manœuvre.

C’est pourquoi les alliés commencent 5 jours avant l’attaque du Pacte de Varsovie à mobiliser chacun à son rythme et à déployer des troupes supplémentaires en Allemagne de l’Ouest, les britanniques en premier , les belges et hollandais en derniers .

Lorsque les soviétiques attaquent, on assiste à la confrontation entre les deux plans: les soviétiques doivent avancer le plus rapidement possible pour détruire les troupes alliées chargées de freiner leur percée et permettre au deuxième échelon soviétique de s’attaquer aux armées de l’Otan avant qu’elles ne soient totalement déployées tandis que les alliés tentent de freiner le premier échelon au maximum en perdant le moins de troupes possible.

Le point de vue adopté par l’auteur est celui des troupes britanniques, nous suivons donc les préparatifs du front Nord, celui sur lequel les soviétiques ont décidé de lancer leur meilleure armée, la  troisième armée de Choc. Les soviétiques espèrent parvenir à percer le front dans le Nord afin de couper en deux les troupes alliés et d’obtenir rapidement la capitulation d’une partie des troupes de l’Otan.

L’auteur de Red Effect et de ses suites a fait partie des troupes britanniques à Berlin qui étaient chargées de récolter un maximum de renseignements sur les déploiements et les mouvements des troupes soviétiques à Berlin-Est . Il développe donc cet aspect en long et en large dans ce premier tome puisque nous y suivons à plusieurs reprises une patrouille britannique en inspection dans Berlin-Est et ses tentatives pour obtenir des renseignements au né des gardes soviétiques tout en échappant à la surveillance des agents du KGB et de la Stasi. Nous assistons aussi à la mise en place des différents éléments de l’attaque soviétique et de la défense de l’Otan.

Il y a plusieurs problèmes à mon humble avis dans ce premier tome (il y a au moins deux suites dont une déjà parue: Black Effect): tout d’abord ce premier tome est une (trop) longue mise en place. Quant on évoque un sujet aussi vaste, il y a intérêt à ne pas rentrer dans trop de détails, même si ceux-ci font partie de votre expérience personnelle  (l’auteur a fait partie de ces agents de surveillance britannique à Berlin-Est et cette partie est biographique). Un des paragraphes nous raconte par exemple dans  le détail une tentative de franchissement du Mur de Berlin par un jeune couple d’allemands de l’Est et est beaucoup trop long.

Le découpage est aussi critiquable à mon avis, après avoir établi l situation pendant la plus grande partie du récit, l’auteur passe enfin à l’attaque soviétique qui ne commence donc que vers le dernier cinquième de ce tome.  A sa place, soit j’aurais fait intervenir l’attaque plus tôt, soit j’aurais gardé l’offensive pour le deuxième tome.

Enfin, il y a les répétitions: l’auteur se croit obligé de nous répéter les caractéristiques techniques de tel équipement ou les blagues que font les  commandants de tanks lorsqu’ils se retrouvent avec un officier d’infanterie parmi eux ou le fait qu’une unité est une unité d’élite. On a parfois l’impression que ce roman a été écrit en feuilleton et que l’auteur a peur que ses lecteurs n’aient oublié cet élément d’information entretemps.

Enfin, l’aspect aérien semble un peu délaissé, tout ce qu’on apprend, c’est qu’il y a un duel pour la suprématie aérienne et que ce duel est équilibré ce qui permet aux soviétiques d’amener des brigades entières de troupes aéroportées (soit par parachutage, soit par hélicoptères) sur les arrières des troupes britanniques sans rencontrer trop de problèmes.

Ma note personnelle: 14/20
Red Effect de Harvey Black
Edition Kindle

2ème tome: The Black Effect
3ème tome: The Blue Effect

Vous trouverez d’autres infos sur le site de l’auteur:  http://harveyblackauthor.org/

%d blogueurs aiment cette page :