The Mercenaries (1950) de henry Beam PIPER

The H. Beam Piper Megapack2

Dans cette nouvelle d’Henry Beam Piper de 1950, les scientifiques indépendants se sont regroupés en équipes de recherche après l’explosion de la première bombe A au Nouveau Mexique et vendent désormais leurs services au plus offrant.

1965, alors que les 4 Grands blocs (Western Union, Fourth Kominterm, Islamic Kaliphate and Ibero-American Confederation que je traduirai par Union occidentale, Quatrième Kominterm, Califat Islamique et Confédération Ibero-Américaine ou Hispano-Américaine) se sont lancés dans la course à l’espace. Duncan mac Leod est à la tête d’une équipe de scientifiques-aventuriers qui tels les Condottiere Italiens de la Renaissance, offrent leurs services aux grandes puissances. Il est chargé avec son équipe de mener la recherche pour cette course à l’espace pour l’Union occidentale. Duncan se trouve confronté à un problème : Son équipe de pointe est gangrénée par un traître qui fournit des renseignements au Quatrième Kominterm. Mais qui est le traître. Si Duncan écarte rapidement son épouse Karen Hilquist, la métallurgiste de génie et Kato Sugihara le jeune japonais sur le point de démontrer un tout nouvel ordre de structures au niveau subatomique (Duncan l’a écarté de la liste des suspects à cause de son éducation dans la voie du Bushido), il n’en reste pas moins plusieurs suspects :

Suzanne Maillard qui en connaît plus sur le rayonnement cosmique qu’aucune autre personne vivante.
Adam Lowiewski, l’un des plus grands mathématiciens vivant selon la plupart des experts et le plus grand à l’en croire.
Sir Neville Lawton, l’expert en électronique.
Heyem Ben-Hillel, le spécialiste israélien de la mécanique quantique et de la mécanique ondulatoire.
Rudolf von Heldenfeld, le spécialiste des courants magnétiques et des champs électromagnétiques.
Farida Khouroglu, la secrétaire du groupe, jeune orpheline turque recueillie par le couple MacLeod (et accessoirement, amoureuse de Kato Suhigara).

Ils forment une excellente équipe qui fait merveille dans un monde affamé de connaissance et de puissance, une équipe qui a notamment créé la Centrale Nucléaire d’Australie Occidentale ou les usines de plutonium Ségovien ou encore l’usine d’extraction chimique d’eau de mer de Porto-Rico. Une équipe qui a parfois du se défendre avec des pistolets, des mitraillettes ou des flasques d’acides mais qui aujourd’hui compte un traître dans ses rangs et ce traître compromet la réputation de l’équipe, il la met aussi en danger parce que le responsable américain de la sécurité n’attend qu’un faux pas pour mettre ce projet sous sa coupe. Il faut donc repérer l’espion et s’en débarrasser discrètement, sans faire de vague.

—————————————————————————————————–

Une nouvelle policière dans un contexte de SF (mais n’est-ce pas le cas de nombreuses nouvelles et romans, on pourrait parler d’uchronie si on considère que le monde n’a pas connu cette évolution animée par des groupes de scientifiques mercenaires et ne s’est pas divisé en quatre blocs), qui est datée, marquée aussi par la guerre froide mais que le talent d’écrivain de Piper rend encore agréable à lire. Elle révèle aussi le côté dur de Piper, son héros n’hésitant pas à régler le problème lui-même, sans état d’âme. Je reviendrai plus en détail sur les « héros » de Piper sur le blog dédié à mon autre projet.

A noter que l’on y retrouve Allan et Blake Hartley, personnages développés dans la première nouvelle de Piper. Blake Hartley est devenu, comme prévu, président des Etats-Unis après être devenu président de « Associated Entreprises » et Allan Hartley est devenu un scientifique renommé dirigeant l’entreprise puis les Etats-Unis dans l’ombre.

Ma note personnelle:15/20
The Mercenaries (1950) de Henry Beam Piper in The H. Beam Piper Megapack: 33 Classic Science Fiction Novels and Short Stories.
Edition Kindle.

Publicités

Police Operation (1948) de Henry Beam Piper

The H. Beam Piper Megapack2

Lorsqu’on est policier, on se doit d’intervenir lorsqu’un touriste  perd son animal domestique et s’il s’agit d’un animal potentiellement dangereux, on est parfois amené à le neutraliser mais lorsqu’on fait partie de la police paratemporelle, on peut se retrouver forcé de neutraliser un chasseur nocturne vénusien (une sorte de lézard de 100Kg, avec des pattes dotées de trois griffes longues d’environ 20cm) et ceci avec les armes locales afin de ne pas bouleverser la trame temporelle. Lorsqu’en plus, on est obligé de faire ceci dans un secteur qui n’a pas encore organisé de voyages spatiaux vers Vénus, l’affaire se corse puisqu’il faut absolument empêcher les « locaux » de trouver l’animal en premier.

——————————————————————————————————————————————–

C’est la première nouvelle officiellement liée à la Paratime Police », puisqu’on y découvre le travail de cette organe policier mais on y apprend aussi que l’incident décrit dans « He walked around the horses » fait aussi partie de cette série. Bien entendu, c’est une nouvelle qui a un peu vieilli mais qui rappellera aux anciens des accents de l’âge d’or de la SF où l’on imaginait encore une faune vénusienne ou martienne.

Un bon divertissement et un apéritif en attendant Kalvan d’Outretemps.

Nouvelle non traduite à ma connaissance.

Ma note personnelle:15/20
Police Operation (1948) de Henry Beam Piper in The H. Beam Piper Megapack: 33 Classic Science Fiction Novels and Short Stories.
Edition Kindle.

He Walked Around The Horses (1948) de Henry Beam Piper

The H. Beam Piper Megapack2

Au départ, cela aurait pu passer pour un incident banal, un diplomate britannique, Benjamin Bathurst créé un scandale dans une auberge prussienne en prétendant qu’on lui a volé son attelage et qu’on a enlevé son secrétaire et son cocher. Là où les choses se corsent (si j’ose dire), c’est lorsque ce diplomate prétend qu’il doit avertir les autorités de capitulation des armées autrichiennes devant les armées d’un certain Bonaparte ou Napoléon. Après renseignements, il apparaît qu’il existe bien un colonel Bonaparte, un théoricien militaire corse brillant qui a fait franciser son nom mais qui est toujours au service du Roi de France. Si les documents officiels dont ce soi-disant diplomate est porteur semblent officiels, ils ne sont cependant pas très bons! Comment un faussaire peut-il confondre le ministre de l’agriculture et le chancelier prussien où se tromper de premier ministre de son propre pays?

Encore plus fort, ce diplomate prétend que la source des problèmes britanniques réside dans la victoire des colonies et l’établissement d’une république en Amérique alors que tout le monde sait que la défaite et la mort de Washington ont marqué la fin de la lutte pour l’indépendance!

 

Cette excellente nouvelle est la première de la série « Paratime Police », on ne comprendra ce qui est arrivé à ce pauvre diplomate qu’en lisant la nouvelle « Police Operation » (1948).

Une excellente nouvelle, basée sur un fait réel, la disparition inexpliquée d’un diplomate britannique en Prusse en 1809 ( Un article est consacré à ce diplomate sur Wikipedia, détaillant tous les récits que cette disparition a inspiré: Benjamin Bathurst) qui même si elle n’apporte que peu d’actions, pose énormément de questions et dont le récit est fait au  travers d’une lettre d’un policier prussien à un parent qui est un personnage influent en Prusse.

A noter que cette nouvelle est parue en Français dans Orbite N°3 aux Editions Neo en Septembre 1982 sous le titre: « À l’instant où il contourna les chevaux…  » et dans le volume « Histoires de la quatrième dimension » de la Grande anthologie de la science fiction paru au Livre de poche en novembre 1983 et réédité en novembre 1986 sous le titre « L’homme qui apparut ».

Ma note personnelle:17/20
He Walked Around The Horses (1948) de Henry Beam Piper in The H. Beam Piper Megapack: 33 Classic Science Fiction Novels and Short Stories.
Edition Kindle.

Time and Time Again (1947) de Henry Beam PIPER

The H. Beam Piper Megapack2

1975, Allan Heartley est mourant, il s’est retrouvé dans le rayon de contamination mortelle de l’explosion d’une bombe nucléaire alors qu’il faisait partie des défenseurs de Buffalo. Lorsqu’on lui fait une injection de produit anesthésiant, il se réveille le 5 août 1945 dans son propre corps âgé de 13 ans mais avec tous les souvenirs de l’homme de 43 ans qu’il était. Que faire dans sa situation, Comment un gamin de 13 ans parviendra-t-il à empêcher la guerre nucléaire qui a dévasté une grande partie du Canada et de l’Amérique du Nord?

————————————————————————————————————————————————————————————————–

Cette première nouvelle du Megapack consacré à Henry Beam Piper est également la première nouvelle publiée par l’auteur (en 1947). Elle nous montre déjà un héros très « Piperien » puisqu’alors que le lecteur peut penser qu’Allan agît en réaction instinctive aux événements, celui-ci nous démontre par la suite qu’il avait déjà envisagé les conséquences à moyen et à long terme. Lors de la discussion entre Allan et son père, nous découvrons déjà certaines des idées qui seront développée dans la série « Paratime ».

Une bonne nouvelle(non traduite à ma connaissance) introductive  à ce megapack, même si on y dénote une certaine naïveté.

Ma note personnelle:15/20
Time and Time Again (1947) de Henry Beam Piper in The H. Beam Piper Megapack: 33 Classic Science Fiction Novels and Short Stories.
Edition Kindle.

%d blogueurs aiment cette page :