Les aventures de Judith Lee – Richard MARSH

Les Aventures de Judith Lee

Pour ce deuxième tome des aventures de Judith LEE, je compléterai cette page au fur et à mesure de ma lecture.

Mon Cavalier

 
Les Aventures de Judith Lee – Richard MARSH
Traduction Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Disponible sur Amazon ou en version epub chez les moutons électriques

ou en version papier chez Rivière Blanche

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

Mon Cavalier (une aventure de Judith Lee) – Richard MARSH

Les Aventures de Judith Lee

Judith Lee a été invitée à une après-midi dansante par son amie Florence Emmet. Après une danse, son cavalier lui dit qu’avec son talent, elle espionne le monde entier. Peu après, un autre inconnu l’aborde dans Brompton Road en lui demandant si ele est bien Judith Lee et pendant qu’elle s’arrête pour lui répondre un troisième personnage la prend en photo.

Quelques jours plus tard, elle reçoit une enveloppe contenant deux clichés d’elles accompagnés de la légende: « Attention, ceci est le portrait d’un danger public: Judith Lee, espionne » et en petits caractères: « Cette photographie va circuler dans tout le pays. Si vous apercevez la personne si représentée, évitez la comme la peste. »

C’est le début d’une aventure qui se prolongera deux années plus tard à Paris oùJudith Lee se retrouvera accusée alors qu’elle venait de reconnaître le mystérieux inconnu de l’après-midi dansante.

Cette première aventure est toujours aussi brillament écrite avec tout le talent de Richard MARSH mais la fin du récit m’a un peu laissé sur la mienne (de faim oup je sors).

Ma note personnelle: 15/20
Les Aventures de Judith Lee – Richard MARSH
Traduction Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Disponible sur Amazon ou en version epub chez les moutons électriques

ou en version papier chez Rivière Blanche

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

Les enquêtes de Judith Lee – Richard MARSH

Judith Lee - Moutons

Avant de commencer à présenter les nouvelles du tome II des aventures de Judith Lee, jai décidé de rassembler les aventures du Tome I sur une seule page avec les liens vers chacune des critiques que j’ai écrit. La date qui suit les titres est celle de la parution dans « The Strand » telle que renseignée par Jean-Daniel Brèque dans le recueil « Les enquêtes de Judith Lee ». Notez que quand le titre anglais ne suit pas le titre français, c’est parce qu’ils sont identiques.

L’Homme qui coupa mes cheveux (The man who cut off my hair) – 08/1911

Indiscrétions à Interlaken (Eavesdropping at Interlaken) – 09/1911

Conscience  – 10/1911

La Chasseresse (Matched) – 11/1911

Le Miracle (The Miracle) – 12/1911

Auld Lang Syne – 01/1912

Isolda – 03/1912

Etait ce par hasard (Was it by chance only) – 04/1912

Oncle Jack ( Uncle Jack) – 05/1912

Mandragore (Mandragora) – 08/1912

8 Elm Grove, entrée de service ( 8 Elm Grove, back entrance) – 07/1912

Le Restaurant Napolitain (The Restaurant Napolitain) – 06/1912

 

Ma note personnelle: 16/20
Les Enquêtes de Judith Lee – Richard MARSH
Traduction Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Disponible sur Amazon ou en version epub chez les moutons électriques

ou en version papier chez Rivière Blanche

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

La Femme dans la Voiture – Richard MARSH

La Femme dans la voiture

Alors que le colonel Overton raconte à son ami John Baird le crime auquel il a assisté ce plus tôt dans la journée lorsqu’un homme a été poignardé par une femme au milieu de Piccadilly Circus, Baird a l’œil attiré par une voiture garée non loin. Il voit une femme sortir précipitamment du véhicule avant de s’en aller rapidement. Peu de temps après, une autre femme surgit qui ouvre la portière, prend quelque chose dans la voiture et s’enfuit à son tour. Intrigué par ces comportements, Baird s’approche de la voiture et s’aperçoit qu’il y a un homme, au corps à moitié déchiqueté, au volant…


 

Deux meurtres, deux ou trois femmes coupables, complices ou simplement impliquées dans ces meurtres… Voilà un début de roman passablement compliqué où John Baird va s’attacher à résoudre ces meurtres après avoir découvert qu’une des femmes soupçonnée est une personne à laquelle il était quasi fiancé et qu’il aime toujours malgré le fait qu’elle ait épousé un autre homme.

Nous suivons l’enquête en même temps que les personnages ce qui fait que nous démêlons les fils de l’intrigue en même temps qu’eux et que nous progressons au fur et à mesure que l’auteur nous lâche des informations. Il est ainsi quasi impossible de résoudre les énigmes parce que certaines informations importantes nous sont dissimulées jusque tard dans le roman.

Un roman complexe, très agréable à lire, avec de nombreux protagoniste mais qui ont tous leur place dans cette œuvre. Mon seul bémol vient de quelques imprécisions dont je ne peux déterminer si elles sont volontaires.

 

Ma note personnelle: 16/20
La Femme dans la Voiture – Richard MARSH
Traduction Charles Gireaudeau et Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Disponible sur Amazon  ou en version epub chez les moutons électriques, chez Kobobooks ou à la Fnac

ou en version papier chez Rivière Blanche

Et n’oubliez pas de visiter le site consacré à la collection Baskerville

Pour un autre avis: L’avis de  Samuel Minne sur le site de l’amicales des amateurs de nids à poussière.

 

L’Oeil Vert de Goona – Arthur MORRISON

L'oeil vert de Goona

 

Fin 1902, l’œil du Deccan, un fabuleux diamant vert a été volé au Rajah de Goona. Mehta Singh, le premier ministre du Rajah a tué le voleur mais on n’a pas retrouvé le bijoux.

Quelques moins plus tard, alors que Harvey Crook, un aventurier qui vit en dilettante de transactions commerciales diverses (sa dernière transaction en date portait sur des orchidées par exemple), s’apprête à quitter l’Inde pour rejoindre l’Angleterre, il est contacté par un autre aventurier, monsieur Hahn, qui lui demande de convoyer pour lui un colis de douze grandes bouteilles de Tokay impérial qu’il espère revendre une centaine de livres en Angleterre.

Pendant la traversée, Harvey Crook fait la connaissance de Lyman W. Merrick, un riche américain, qui à force de le fréquenter finit par apprendre la mission de Monsieur Crook. Intrigué et désireux de gouter ce vin rare, l’américain fait des offres de plus en plus élevées à Harvey, jusqu’à offrir le double de la valeur espérée par Monsieur Hahn. Devant la somme offerte par Merrick, Harvey finit par accepter fier du gain réalisé au profit de M. Hahn.

Pour fêter son acquisition, M. Merrick décide d’ouvrir une des bouteilles pour en goûter le contenu avec sa fille et Harvey Crook. Ne trouvant pas ce vin très bon, Monsieur Merrick décide de vendre les onze bouteilles restantes aux enchères dès son arrivée à Southampton.

Lorsque Monsieur Hahn arrive à Londres et prend contact avec Harvey Crook, il est fort courroucé d’apprendre que celui-ci a vendu les bouteilles, même au double du prix qu’il en espérait. D’abord étonné de cette réaction, Harvey Crook réalise que les bouteilles devaient contenir autre chose que du vin et bon sang mais c’est bien sûr, l’une de ces bouteilles devait certainement renfermer l’œil vert de Goona.

Harvey Crook et Monsieur Hahn se lancent donc à la poursuite des onze bouteilles restantes, le problème étant qu’elles ont été achetées par plusieurs personnes dont certaines n’ont pas laissé d’adresse!

S’en suit une course poursuite à laquelle se mêlent, outre Crook et Hahn, Monsieur Merrick et Mehta Singh.


On le voit dans ce court résumé, la dispersion des bouteilles nous permet de suivre plusieurs pistes, des mini-enquêtes en quelque sorte et le fait d’avoir plusieurs individus permet à l’auteur d’utiliser les caractères de ses personnages pour faire varier les situations et les interactions entre personnages. Crook est par exemple plus souple dans ses approches tandis que Hahn est brutal et direct. Il y a aussi quelques scènes assez amusantes.

Un très bon roman dans l’ensemble dont le seul défaut est peut-être que l’on découvre trop tôt le diamant!

Ma note personnelle : 17/20
L’oeil Vert de Goona – Arthur MORRISON
Collection e-baskerville
Traduction anonyme, revue par Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Ce roman peut être acheté en version papier chez « Rivière Blanche » et en version électronique au format mobi sur le site d’amazon  ou au format epub sur le site des moutons électriques  , le site de kobobooks de  ou sur celui de la FNAC 

Et n’oubliez pas de visiter le site consacré à la collecion baskerville

Le Restaurant Napolitain – – une enquête de Judith Lee par Richard MARSH

Judith Lee - Moutons

Une fois de plus, l’affaire commence par une conversation surprise par Judith. C’est lors d’un bal donné par des restaurateurs et serveurs d’une certaine région d’Italie qu’elle surprend un échange verbal ou un petit homme corpulent et chauve menace un jeune homme, ce dernier tournant visiblement un peu trop près d’une jeune fille. Lorsque Judith sort du bal, elle tombe quelques mètres plus loin sur le cadavre du jeune homme. S’étant renseigné sur l’homme corpulent pendant le bal, elle se rend directement au restaurant que ce dernier tient pour le confronter.

Après s’être attaqué à une organisation de type mafieux dans la nouvelle précédente, Judith est cette fois-ci confrontée à la véritable mafia. Elle n’en sortira pas indemne.

Une excellente nouvelle qui clôture ce premier recueil de nouvelles autour du personnage de Judith Lee. L’illustration du recueil fait écho à cette nouvelle.

Ma note personnelle: 17/20
Le Restaurant Napolitain , une aventure de Judith Lee – Richard MARSH
Traduction Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Disponible sur Amazon ou en version epub chez les moutons électriques ou en version papier chez Rivière Blanche.

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

8 Elm Grove, entrée de service – une enquête de Judith Lee par Richard MARSH

Judith Lee - Moutons

Judith Lee surprend à plusieurs reprises sur un court laps de temps des individus au comportement suspect dont la conversation se termine en général par « ça c’est pour le 8 Elm Grove, entrée de service ». Que peut bien signifier cette phrase mystérieuse?

Une courte nouvelle où Richard MARSH évoque la criminalité internationale organisée. Une ébauche de la Mafia ou l’organisation d’un Moriarty?

Ma note personnelle: 16/20
8 Elm Grove, entrée de service in « les enquête de Judith LEE » par Richard MARSH
Traduction Jean-Daniel Brèque
Kindle Edition

Disponible sur Amazon ou en version epub chez les moutons électriques ou en version papier chez Rivière Blanche.

Et n’oubliez pas d’aller visiter le Blog de la collection Baskerville, oeuvre de Fabrice Mundzik.

Les yeux maléfiques – L.T. MEADE

Les yeux de la terreur

Nora Dallas a des visions, elle voit des yeux maléfiques qui luisent dans la nuit. Hélas, il y a eu des antécédents dans sa famille et tout porte à croire que cette jeune fille a subi un choc suite au décès  avec des conséquences sans doute irrémédiables mais un médecin va essayer de découvrir si ces apparitions sont réellement imaginaires!


 

Une nouvelle incursion réussie de la collection Baskerville dans le domaine du Fantastique. Un récit où un personnage aux convictions scientifiques essaie de de vérifier un phénomène apparemment « fantastique »  sans que l’on sache tout de suite s’il s’agit vraiment d’une apparition surnatuelle ou d’une escroquerie, dans le style de Carnacki, Sherlock Holmes ou Harry Dickson

Ma note personnelle : 17/20
Les yeux maléfiques – L.T. MEADE
Collection e-baskerville
Traduction par Paul de Garros, revue par Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Cette nouvelle peut être achetée en version  en version électronique au format mobi sur le site d’amazon  ou au format epub sur le site des moutons électriques  , le site de kobobooks de  ou sur celui de la FNAC 

Et n’oubliez pas de visiter le site consacré à la collection Baskerville

L’Etrange Disparition de Lady Delia – Louis TRACY

l'etrange disparition de Lady Delia

Comme le titre l’indique, Lady Delia Lyle a disparu. Elle a soudainement décidé d’aller voir sa soeur à Brighton et n’y est jamais arrivée. L’avocat Reginald Brett, ami de Sir Charles Lyle est la dernière personne a avoir vu Lady Delia puisqu’il l’a accompagnée jusqu’à son train.

Alors que les jours passent et que Sir Charles sombre petit à petit dans la dépression, Reginald Brett décide de poursuivre une enquête parallèle à la police.

Au fur et à mesure que l’enquête de Reginald avance, le mystère s’épaissit. quelques jours plus tard, un cadavre défiguré est découvert mais il ne porte pas les vêtements de Lady Delia et Sir Charles ne reconnaît pas dans ce cadavre celui de sa femme. Ce cadavre a reçu un coup violent sur la tête et Reginald est convaincu que c’est celui de Lady Delia.  Chaque nouvelle découverte de Reginald semble compliquer la donne et multiplier les énigmes. Au moment où Reginald pense enfin détenir le coupable de cet assassinat, le comportement du suspect ne semble pas du tout correspondre à celui d’un lâche assassin.


Un roman où chaque découverte épaissit le mystère. Même si vers la fin, on commence à soupçonner la vérité, il n’en reste pas moins que l’on reste accroché au récit jusqu’au mot fin. Un style très agréable et de nombreux rebondissement en font une lecture captivante.

Si Reginald Brett n’est pas Sherlock Holmes, il utilise son bon sens et des dons d’obesrvation pour tirer des conclusions souvent (mais pas toujours) exactes.

Un bon ajout à la collection Baskerville et j’espère que nous aurons l’occasion de suivre d’autres enquêtes de Reginald Brett.

Ma note personnelle : 17/20
L’Etrange Disparition de Lady Delia – Louis TRACY
Collection e-baskerville
Traduction Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Ce roman peut être acheté en version papier sur le site de Rivière Blanche ou en version électronique au format mobi sur Amazon ou au format epub sur le site des moutons électriques , le site de Kobobooks ou sur celui de la FNAC

Et n’oubliez pas de visiter le site consacré à la collection Baskerville

Double Dupe – Louis Joseph VANCE

Doubles dupes

 

Alors qu’on le croyait heureux en ménage et rangé des affaires, nous retrouvons Michael Lanyard alias le « loup solitaire » à New York dans une situation difficile. Ne bénéficiant que d’une demi-pension du gouvernement britannique (pour ses activités d’espionnage), il ne peut plus continuer à maintenir le train de vie qu’il voudrait offrir à Eve de Montalais. Michaël ne peut se résoudre à avouer à Eve ses problèmes financiers, ne voulant pas avoir l’air de profiter de la fortune de celle-ci.

Michael est bien décidé à ne pas replonger dans le crime mais certaines personnes se verraient bien utiliser les talents du Loup Solitaire. Lorsque Michael tombe « par hasard » sur Liane Delorme et que celle-ci le présente à de nouveaux amis, il comprend tout de suite qu’on essaye de le ramener dans son ancien milieu. En tentant d’échapper à ceux qui voudraient le mêler à leurs louches activités, Michael est renversé par une voiture.

Lorsque Michael reprend pleine conscience, il s’aperçoit que plusieurs mois se sont passés et que pendant cette période, le Loup Solitaire a repris une activité fébrile !


 

Dans son introduction à ce roman, on sent bien que l’auteur n’avait aucune envie de poursuivre les aventures du Loup Solitaire (un peu à l’instar de Conan Doyle ou de Maurice Leblanc qui avaient voulu arrêter la production des aventures de leurs héros respectifs avant de se voir contraints d’y revenir) et pourtant, ce roman ne démérite pas, le rythme est toujours soutenu, il y a de l’action, du suspense, du mystère, des rebondissements, une histoire d’amour…, le tout dans l’ambiance d’après la première guerre mondiale et de la prohibition (il ne manque qu’Elliot Ness, quoi que…)

Ce que j’apprécie chez Louis Joseph Vance, c’est que son héro ne plonge pas sur une explication, il examine plusieurs hypothèses et quand il en a choisi une, le lecteur a pu suivre le cheminement logique qui le mène à sa conclusion.

Ce cinquième tome reste d’une très bonne tenue et vaut la peine d’être lu, que vous ayez lu les précédents ou pas.

Ma note personnelle: 16/20
Double Dupe ( The Lone Wolf Returns) – Louis Joseph VANCE
Collection e-baskerville
Traduit par Théo Varlet & Louis Postif, revu par Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

 

Disponible en  version papier chez « Rivière Blanche » et en version kindle sur Amazon ou en version epub chez les moutons électriques et à la Fnac et sur Kobo

La collection Baskerville dispose maintenant de son propre Blog

Les autres tomes de la série :

Le Loup Solitaire, vol. 1 : Le Loup Solitaire [The Lone Wolf]

Le Loup Solitaire, vol. 2 : Faux Visages [The False Faces]

Le Loup Solitaire, vol. 3 : Masques Rouges [Red Masquerade]

Le Loup Solitaire, vol. 4 : Noirs Diamants [Alias the Lone Wolf]

La collection Baskerville dispose maintenant de son propre Blog

 

%d blogueurs aiment cette page :