Oncle Abner, le Maître du Mystère – Melville Davisson POST

516qKi9GacL._AA324_PIkin4,BottomRight,-58,22_AA346_SH20_OU08_

Le titre de ce recueil de nouvelles vient du fait que les récits sont racontés du point de vue d’un jeune neveu d’Abner qui sert de témoin des activités d’Abner. C’est plus nettement marqué dans les premiers récits où le neveu est mentionné et un peu moins dans les suivantes où l’auteur nous raconte à la troisième personnes ce qui se produit sans citer le neveu comme étant témoin des événements.

Écrits entre 1911 et 1928, les récits de cet ouvrage ont comme cadre la Virginie occidentale aux environs de 1850, un contexte qui plongera immanquablement le lecteur dans une ambiance « western ». Je ne parle pas ici de ces westerns où les colons combattent des indiens mais plutôt ceux où l’on voit les propriétaires de ranch se démener pour amener leur troupeaux à la ville afin de le vendre ou défendre leurs fermes contre des voisins jaloux. Comme disait ce personnage de Tex Avery, « C’est la dure Loi de l’Ouest (Ok, je sais très bien que la Virginie est un état de l’Est des EU mais c’est vraiment l’image des pionniers qui m’est venue à l’esprit dans un état qui n’est pas encore si peuplé à l’époque, du moins c’est ce que j’ai ressenti à la lecture de ces nouvelles) », LOI qui est justement au cœur de cet ouvrage.

En effet, l’Oncle Abner bien que n’étant pas lui-même policier ou juge, intervient souvent sur des affaires criminelles pour prêter main forte à son ami, le juge Randolph (à la demande de ce dernier ou simplement parce qu’il était dans le coin, voire parce qu’il est lui-même impliqué dans l’affaire) et en un certain nombre d’occasion, on voit Abner empêcher une erreur judiciaire grâce à son sens de l’observation, ses déduction et sa Foi. Parce que, comme le dit si bien l’auteur: « C’était un roc de bon sens sur lequel se brisaient les théories et les opinions des imbéciles . Abner était un militant de sa religion et son dieu était un seigneur de guerre ».

Ajoutons à ce qui est dit plus haut, la présence de certains personnages récurrents même si on ne les voit pas dans chaque histoire) comme le Juge Randolph, et surtout le prédicateur mystique Adam Bird dont les imprécations envers les pêcheurs mais surtout les visions sont souvent corroborées par les déductions d’Oncle Abner. Ces visions apportent une touche de fantastique qui complète les éléments aventureux et policiers et nous apportent une certaine diversité dans les récits.

———————————————————————————————————-

Autant le dire, Oncle Abner est un peu austère à mon goût (je reconnais que je préfère les récits de Robert Barr, Richard Marsh ou Grant Allen pour ne citer qu’eux) et son côté mystique m’a parfois un peu lassé ce qui fait que j’ai mis un peu de temps à lire l’ouvrage, ce n’était pas gênant puisque les nouvelles sont indépendantes les unes des autres. Ceci étant, les constructions criminelles de certains récits et la manière dont Abner résout les Mystères les plus complexes est souvent brillante (un véritable ancêtre de Colombo, je suis presque certains que les scénaristes de cette série se sont inspirés de l’une ou l’autre des nouvelles de POST); certaines de ces nouvelles sont de véritables pépites et il ne faut pas passer à côté de ce recueil.

Ma note personnelle: 14/20 – Pour les déductions 18/20
Collection Baskerville
Edition Kindle

Disponible sur Amazon: http://www.amazon.fr/Oncle-Abner-Ma%C3%AEtre-du-Myst%C3%A8re-ebook/dp/B00OXSDHXM/ref=sr_1_1?s=digital-text&ie=UTF8&qid=1422474554&sr=1-1&keywords=oncle+abner

ou en version epub chez les moutons électriques: http://www.moutons-electriques.fr/livre-339

ou en version papier chez Rivière Blanche: http://www.riviereblanche.com/oncleabner.htm

Ci-dessous, la liste des nouvelles du recueil:

« L’Ange du Seigneur » (« The Angel of the Lord »)
« La Mauvaise Main » (« The Wrong Hand »)
« La Dernière Demeure » (« The House of the Dead Man »)
« Le Dixième Commandement » (The Tenth Commandement »)
« Les Outils du diable » (« The Devil’s Tools »)
« Une aventure au crépuscule » (« A Twilight Adventure »)
« La Loi occulte » (« The Hidden Law »)
« L’Énigme » (« The Riddle »)
« Un acte de Dieu » (An Act of God »)
« Les Vignes de Naboth » (« Naboth’s Vineyard)
« Le Mystère Doomsdorf » (« The Doomsdorf Mystery »)
« Le Chasseur de trésor » (« The Treasure Hunter »)
« L’ère des miracles » (« The Age of Miracles »)
« La fille adoptive » (« The Adopted Daughter »)
« L’Homme de paille » (« The Straw Man »)
« L’approche de l’ombre » (« The Edge of th Shadow »)
« Le Mystère du hasard » (« The Mystery of Chance »)
« Le Sentier caché » (« The Concealed Path »)
« La Piste du diable » (« The Devil’s Track »)
« Le Prophète des collines » (« The God of the Hills »)
« La Nuit noire » (« The Dark Night »)
« Le Mystère de Hillhouse » (« The Mystery at Hillhouse « )

Publicités

The URI to TrackBack this entry is: https://daidin.wordpress.com/2015/01/28/oncle-abner-le-maitre-du-mystere-melville-davisson-post/trackback/

RSS feed for comments on this post.

3 commentairesLaisser un commentaire

  1. Bonjour. Je signale juste un mot en trop : Écrit entre 1911 et 1928 « siècle ».

    • Merci Frédéric

  2. […] Émile GAUTIER, chapitre II « Le Mystère Doomdorf », par Melville DAVISSON POST, extrait de Oncle Abner, le Maître du Mystère Les Joyeuses Aventures d’Aristide Pujol, par William J. LOCKE, chapitre […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :