Dragon Storm: China Invades Taïwan – T.J. McFADDEN

Dragon Storm - China Invades taiwan

Et si la Chine profitait de l’élection d’un président américain hésitant pour tenter de réunir la province rebelle à la république populaire. En menaçant d’ouvrir une guerre sur deux fronts (la Corée et Taïwan), la république populaire de Chine parvient à maintenir les Etats-Unis hors du conflit.

Si les communistes peuvent lever une énorme armée, les Taïwanais ont un léger avantage qualitatif mais celui-ci sera t’il suffisant pour contenir les hordes de l’armée populaire. Les deux camps découvrent les problèmes logistiques causés par la corruption (défenses absentes sur les plages de Taïwan et matériel absent du côté communiste). Qu’importe, la milice populaire envoyée en première ligne est endoctrinée et prête à mourir par milliers (et les dirigeants chinois sont prêt à sacrifier cette milice si cela peut leur permettre de conserver leurs meilleures unités pour la percée décisive).

Si les Taïwanais se battent comme des lions et parviennent à freiner l’avance des communistes (avec notamment l’appui d’un groupe de « Tigres volants », mercenaires occidentaux volant sur toutes sortes d’appareils dont certains fortement bricolés) en détruisant une bonne partie de la flotte rouge, la chute de l’île semble inéluctable. L’opinion publique occidentale émue par la résistance héroïque de l’île fera-t’elle pencher la balance? C’est ce que vous découvrirez en lisant ce roman!

—————————————————————————————————————-

Quelques très bonnes trouvailles au niveau tactique rendent la lecture de ce roman intéressante même si on peut s’étonner de voir le peu d’ampleur des attaques de cellules communistes infiltrées ou comme dans « The Fourth Crisis« , une attaque aéroportée se dérouler quasiment sans perte. Un autre reproche que l’on pourrait faire se situe au niveau de l’essoufflement de l’attaque chinoise. Même si la flotte n’est plus capable d’amener suffisamment de troupe, l’aviation chinoise devrait être à même d’amener des renforts terrestres. Lorsqu’on connaît le montant des dépenses militaires chinoises de ces dernières années, l’on ne peut que s’étonner de voir les « communistes » peiner autant à maintenir leur offensive.

Le contexte politique peut aussi poser question; comment imaginer les Etats Unis laisser un de leurs alliés se faire conquérir sans réagir? Ce serait créer un dangereux précédent et pousser d’autres pays dans les bras de l’ennemi.

En résumé, un roman bien écrit mais basé sur des hypothèses discutables.

Ma note personnelle : 14/20
Dragon Storm: China Invades Taïwan de T.J. McFADDEN
Edition Kindle

Publicités

Armageddon’s song volume 4: The Longest Night – Andy FARMAN

Armageddon's song vol4

Alors qu’une mission secrète pour éliminer le premier ministre russe est en cours (la position du premier ministre a été communiquée par le chef du KGB, Elena Torneski  en échange du versement d’une somme rondelette sur un compte numéroté)), les combats atteignent leur point culminant sur le Vormundberg où au cours d’une nuit décisive (d’où le titre), les restants des divisions anglaises, américaines, françaises, belges hollandaises… vont parvenir à freiner et à infliger suffisament de pertes aux troupes russes et à leur alliés pour permettre l’arrivée des renforts américains et canadiens.

Lorsque la confirmation de l’échec de l’attaque russe est avérée, le nouveau premier ministre russe, Elena Torneski décide de la cessation des hostilités. L’alliance sino-russe est rompue.

Au Royaume-Uni, la ministre  de la défense Danyella Foxten-Billings tente de se faire mousser en dénonçant un »crime de guerre » commis par un des régiments de sa Majesté et en voulant faire arrêter le régiment entier en public mais sa tentative tourne court et abouti à sa chute suivie par celle de son amant par ailleurs Premier ministre de sa Majesté qui s’apprêtait à retirer son pays de l’alliance pour laisser les autres pays poursuivre la guerre contre la Chine..

—————————————————————————————————-

Un volume un peu court, qui voit la fin des hostilités entre les russes et les occidentaux, si les combats sont toujours très réalistes, on voit cependant se répéter certaines idées sur la corruption des politiciens par opposition et l’honnêté et à l’honneur des soldats (certains militaires belges, hollandais ou danois refusant d’obéir aux ordres de retrait de leurs troupes des combats).

Il n’est pas question du front asiatique dans ce volume si ce n’est pour parler de l’explosion nucléaire sur Sydney.

On peut aussi se demander où sont passés les avions furtifs russes évoqués dans les premiers volumes.

Ma note personnelle: 14/20
Armageddon’s Song volume 4: The Longest Night – Andy FARMAN
Edition Kindle

Pour le volume 1: Armageddon’s Song: Stand To
Pour le volume 2: Armageddon’s Song: Advance to Contact
Pour le volume 3: Armageddon’s Song: Fight Through
Pour le volume 5: Armageddon’s Song: Crossing The Rubicon

Le site web de la série: http://andyfarmansnovels.blogspot.fr/

Armageddon’s Song Volume 3 – Fight Through – Andy FARMAN

Armageddon's song vol3

Dans ce troisième tome, les occidentaux tentent de neutraliser les missiles nucléaires chinois en montant une attaque combinée (et compliquée) qui vise à bombarder les silos de missiles balistiques chinois et à couler le sous-marins Xia (seul sous-marin nucléaire lanceur d’engin chinois) en même temps.

Pendant ce temps, les chinois tentent de neutraliser la base française de Kourou pour empêcher les français de lancer de nouveaux satellites d’observation.

Pour ce qui est des attaques plus classiques, les russes tentent de percer le front avant que les renforts américains et canadiens n’arrivent au front et ne le renforcent suffisamment pour empêcher les soviétiques de passer. Alors que l’offensive russe ne semble pas pouvoir être stoppée à temps, le général Allain, commandant en chef des troupes de l’Otan en Europe lance une grande offensive aéroportée derrière les lignes russes pour couper les lignes de ces derniers avant de lancer deux divisions derrière le gros des troupes russes pour effectuer un mouvement en tenaille et ajouter à la destruction des unités d’arrière garde et de ravitaillement russe.

Une opération visant à éliminer le président russe en lançant une bombe atomique via un avion furtif est également en cours en Russie.

L’opération contre les chinois est une réussite presque totale, même si elle coûte cher: deux sous-marins d’attaque américains sont coulés par un sous-marin d’attaque chinois qui protégeait le Xia, celui-ci et son escorte sont coulés par le sous-marin britannique Hood. Seuls trois missiles chinois parviennent à être lancés, leurs cibles: Pearl Harbor, San Diego et Sidney. L’un de ces missiles ne pourra pas être intercepté… (Et oui je laisse le suspense jusqu’au résumé du tome suivant).

L’opération contre Kourou est elle déjouée à temps et la tentative d’un des sous-marins de détruire la base avec un missile nucléaire est contrée par les défenses de la base.

———————————————————————————————————

Si l’on sent que l’auteur est très à l’aise dans les descriptions de batailles et s’il parvient à déjouer le piège du manichéisme en nous présentant des personnages humains avec leurs qualités et leurs défauts de part et d’autre ainsi que des combats plus équilibrés que dans les romans de Tom Clancy par exemple (on voit ici un sous-marin chinois couler deux sous-marins d’attaque américains par exemple), on se demande quand si l’auteur va quand même nous conduire à l’Armageddon ou s’il parviendra à stopper l’holocauste?

 Ma note personnelle: 15/20
Armageddon’s Song: Fight Through – Andy FARMAN
Edition Kindle

Pour le volume 1: Armageddon’s Song: Stand To
Pour le volume 2: Armageddon’s Song: Advance to Contact

Pour le volume 4: Armageddon’s Song: The Longest Night
Pour le volume 5: Armageddon’s Song: Crossing The Rubicon

Le site web de la série: http://andyfarmansnovels.blogspot.fr/

Hammerhead – Jason Andrew BOND

Hammerhead

Jeffrey Holt est démolisseur, bon pas juste le gars qui désosse des bagnoles pour en récupérer des pièces détachées ou du métal. Non, lui il réceptionne des vaisseaux spatiaux que l’on fait s’écraser dans une zone précise et qu’il se charge de dépecer ensuite.

Un boulot tranquille somme toute si les calculs sont bien faits et que le vaisseau se crashe bien là où il doit. Mais aujourd’hui, ce n’est pas le jour de Jeffrey, d’abord son avion n’a pas été entretenu par le mécanicien habituel et il a manqué de s’écraser suite à une défaillance du moteur puis une araignée venimeuse a tenté de le piquer et ensuite le vaisseau a failli manquer le terrain prévu, le manquant lui-même de peu et ne se désintégrant pas complètement.

Si on ajoute que l’avion de Jeffrey a été saboté pour que son moteur se coupe, que l’araignée était un minuscule robot téléguidé et qu’il y avait encore des passagers à bord du vaisseau qui s’est écrasé, on se doute que le reste de la journée de Jeffrey promet d’être intéressante.

Alors qu’il soigne une survivante du crash du vaisseau, Jeffrey entend le bruit caractéristique d’un hélicoptère en approche. Avec l’aide de la passagère survivante (qui s’avère être un membre d’une unité de soldats d’élites), Jeffrey parvient à neutraliser le commando de 4 hommes chargés de nettoyer l’épave et à s’emparer du Kiowa qui les a amenés.

Décidant de fuir avec le Kiowa, Jeffrey est pris en chasse par trois autres Kiowas qu’il parvient à détruire, c’est que Jeffrey n’est pas n’importe quel pilote, c’est l’un des rares survivants (et le plus ancien) de l’unité des Hammerheads, une unité de pilote de chasse où la durée de survie moyenne était de six semaines et Jeffrey y a survécu pendant plusieurs années…

L’unité des hammerheads était formée des meilleurs pilotes, exposé à une thérapie génétique approfondie pour améliorer la coordination oculo-manuelle, le temps de réaction et la stabilité vasculaire pour supporter plus de G. L’escadrille des Hammerheads a combattu pendant une guerre contre des extraterrestres , guerre dont on n’apprendra pas grand chose dans ce volume.

————————————————————————————————————————————–

Je ne désire pas dévoiler trop l’histoire de ce roman aussi je vais vous laisser le loisir de découvrir par vous même pourquoi le vaisseau était encore habité par des membres d’équipage et pourquoi on a tenté de faire taire Jeffrey.

En commençant ce roman, je me suis dit, bah encore une de ces histoire où les méchants attaquent un type qui n’a l’air de rien mais qui se révèle être un ancien super-combattant (pas de chance les gars, vous êtes tombés sur John Rambo ou sur le cuisinier, « juste le cuisinier », voire sur Monsieur Myagi) qui va apprendre à ces jeunots trop confiants qu’il faut se méfier des apparences.

Mais l’auteur a su rajouter une touche en introduisant un doute, après quelques temps, on apprend de la bouche des personnes qui cherchent à tuer Jeffrey et la survivante du crash que la guerre avec les extra-terrestres aurait été inventée par les militaires afin d’augmenter le budget militaire et que les soi-disant souvenirs des « survivants » comme Jeffrey auraient été implantés en eux. On se retrouve donc à se demander qui a raison et quel est le bon camp.

Si ce roman n’est pas parfait, il m’a quand même tenu accroché et j’ai hâte de lire la suite: Hammerhead resurrection

Ma note personnelle : 16/20
Hammerhead– Jason Andrew BOND
Edition Kindle

Si vous êtes  intéressés: le site de l’auteur, son nom est BOND, JASON BOND http://www.jasonandrewbond.com/Books.html

Armageddon’s Song Volume 2 – Advance To Contact – Andy FARMAN

Armagedon2

Alors que les russes envoient leurs sous-marins intercepter le premier convois de renforts américains pour l’Europe, les américains décident de faire exploser 6 bombes nucléaires sous l’eau  ce qui provoque l’évaporation de millions de litres d’eau et la destruction des deux groupes de sous-marins russes qui attendaient le convoi américain.

Pendant ce temps-là, les troupes biélorusses qui espéraient une contre-attaque polonaise sont prises à revers lorsque le gouvernement polonais dont tous les membres ont été forcés (par un chantage sur la vie de leurs familles) à se rallier aux russes, décide de laisser passer les troupes russes avant de se joindre à elles.

Les américains lancent plusieurs opérations visant d’une part à éliminer le premier ministre russe au moyen d’une bombe nucléaire (que Svetlana Vorsoff est chargée d’aller poser près du bunker du premier ministre russe dès qu’elle aura déterminé dans lequel il se cache), d’autre part à neutraliser l’arsenal nucléaire chinois (en détruisant les lanceurs au sol mais aussi, le sous-marin Xia, seul sous-marin chinois  lanceur de missiles balistiques).

Furieux suite à la destruction de ses sous-marins dans l’Atlantique, le premier ministre russe demande à ses amiraux et généraux d’envoyer de nouveaux bâtiments pour arrêter le deuxième convoi de troupes américaines.

La première ligne de défense de l’Otan parvient à détruire le plus gros des vaisseaux soviétiques et à causer de lourdes pertes en avions également (non sans perdre au passage un porte-hélicoptère et plusieurs navires français, polonais ou danois) mais laisse quand même passer plus de vingt sous-marins russes. La deuxième ligne de défense, composée de quelques sous-marins anglais et américains ainsi que d’un groupe anti sous-marins anglais parvient à détruire encore plusieurs sous-marins mais au prix fort puisque tous les vaisseaux de l’Otan sont détruits (le groupe anglais notamment à coup d’armes atomiques). Lorsque les derniers sous-marins parviennent enfin à attaquer le convoi américain, ils lancent de nouvelles armes atomiques, sans s’apercevoir qu’il n’y a aucun vaisseau marchand avec les navires de guerre qu’ils attaquent, l’Amiral américain ayant décider de les faire passer plus au sud avec une escorte minimum.

Pendant ce temps-là, en Allemagne, les troupes de l’Otan ont du décrocher, elles se battent sur l’Elbe où elles s’accrochent comme elles-peuvent, infligeant des pertes sévères aux troupes hongroises. Le général canadien Allain a décidé de faire le meilleur usage possible de son artillerie et n’hésite pas à bombarder largement les troupes russes sans compter les munitions. C’est un pari risqué parce que si les renforts n’arrivent pas, les alliés seront dépourvus de munitions.

Un deuxième assaut aéroporté russe derrière les lignes de l’Otan rencontre bien moins de succès que le premier, les avions de transport russes étant attaqué en cours de route et les parachutistes atterrissent en pleine tempête hivernale (ce temps exceptionnel pour un mois d’avril semble être la conséquence des explosions nucléaires dans l’Atlantique et des millions de litres d’eau vaporisés par les Américains). Les parachutistes russes subissent de lourdes pertes et ne peuvent être secourus parce que les troupes blindées russes n’arrivent pas à percer les lignes de l’Otan à temps. Le général Alontov est tué dans les combats et on saisit sur lui des documents et un CD-Rom contenant apparemment une liste de noms de personnalités avec leur nom de code ainsi qu’un texte en chinois.

Dans le pacifique, la flotte sino-russe avec ses deux porte-avions s’approche de l’Australie sans être détectée. Elle s’apprête à débarquer des troupes qui devraient pouvoir battre les troupes australiennes, ignorant que les américains ont déjà débarqué des renforts.

————————————————————————————————————————————————————

Comme on peut le voir, ce tome deux continue sur le même rythme, les attaques nucléaires ou chimiques ponctuelles continuent, les russes et les chinois continuent à pousser et l’Otan monte en puissance.

Je reste toujours aussi sceptique sur l’usage d’arme nucléaire et/ou tactique pour faire basculer la situation sur un des théâtres de combat, le risque d’escalade me semble bien trop élevé.

Sinon, l’auteur fait disparaître dans ce tome 2 plusieurs personnages dont on pouvait penser dans le 1er tome qu’ils nous accompagneraient jusqu’à la fin du récit comme le général Alontov ou Constantine, on est déjà au 3ème premier ministre anglais et au 2ème chancelier allemand, l’Otan va-t’il s’effondrer politiquement avant d’être battu militairement ?

Les renforts américains et canadiens suffiront-ils à repousser l’armada russe en Europe, c’est ce que nous apprendrons dans les tomes suivants (la série en comporte 5).

Ma note personnelle: 16/20
Armageddon’s Song: Advance To Contact – Andy FARMAN
Edition Kindle

Pour le volume 1: Armageddon’s Song: Stand To
Pour le volume 3: Armageddon’s Song: Fight Trough

Pour le volume 4: Armageddon’s Song: The Longest Night
Pour le volume 5: Armageddon’s Song: Crossing The Rubicon

Le site web de la série: http://andyfarmansnovels.blogspot.fr/

Le vecteur Moscou – Robert LUDLUM

Vecteur Moscou1   Vecteur Moscou 2

 

Le lieutenant-colonel Jonathan Smith médecin de l’armée américaine participe à un congrès d’épidémiologie à Prague. Lorsqu’un de ses collègues russes le convie à un rendez-vous sur le pont Charles, Jon Smith pense d’abord que le savant russe veut échapper à une conférence ennuyeuse en évoquant les bons moments du passé. Cependant, le docteur Petrenko a donné rendez-vous à Jon pour lui parler d’une mystérieuse maladie qui a tué 4 personnes sans aucun liens apparents, d’âges et de sexes différents et les autorités russes, après avoir laissé les médecins russes tenter d’enrayer cette maladie, a fini par mettre un terme aux recherches et à étouffer l’affaire.

La première pensée de Jon est que le gouvernement russe a cherché à étouffer un scandale mais pendant leur conversation, Jon et le docteur Pedrenko sont attaqués par trois individus qui semblent connaître le docteur. Pendant l’attaque, Pedrenko est tué alors que Jon ne doit la vie qu’à un plongeon dans la Vltava.

Alors que Jon tente d’échapper à ses assaillants, d’autres personnes commencent à succomber à la maladie: des responsables militaires et civils d’anciennes républiques socialistes soviétique comme l’Ukraine, l’Azerbaïdjan, la Géorgie et plusieurs autres ainsi que des spécialistes occidentaux de l’analyse politique soviétique dans les divers services de renseignement américains, britannique, allemands…

De plus, le président russe Viktor Dudarev, un ancien du KGB nostalgique de la puissance soviétique (Si cela fait immanquablement penser à un certain V. Poutine, ce n’est sans doute pas par hasard), manœuvre ses troupes dans le plus grand secret afin de les rapprocher des frontières des anciennes républiques soviétiques afin de les ramener dans le giron de la mère patrie.

Si les russes pensaient pouvoir rapidement éliminer Jon Smith, ils ignoraient que celui-ci était membre d’une organisation ultrasecrète américaine: le réseau bouclier/

Jon Smith est renvoyé à Moscou pour essayer de découvrir pourquoi les russes ont essayé de le tuer tandis que l’enquête menée par le réseau bouclier et la CIA semble indiquer que la personne derrière tous ces décès serait un savant est-allemand qui aurait bénéficié de protections après la réunification de l’Allemagne. Ce savant, le docteur Wulf Renke n’hésitait pas à tester ses expériences sur des sujets humains afin de vérifier l’exactitude de ses découvertes.

Jon Smith et le réseau bouclier parviendront-ils à empêcher une guerre?

—————————————————————————————————————————————————————————-

Sur une trame relativement classique, de menace de guerre que nos héros sont les seuls à pouvoir empêcher, Robert Ludlum et Patrick Larkin nous ont construit un roman relativement crédible avec des personnages réalistes.

Ce qui m’empêche de donner une note plus élevée, c’est que je trouve quand même bizarre que les russes puissent identifier autant de cibles avec une telle précision (aucun de ces noms n’étant repris dans un annuaire avec la mention: spécialiste des affaires russes) et les éliminer sans qu’une seule des tentatives soit empêchée voir repérée.

Ma note personnelle: 15/20
Le Vecteur Moscou – Robert LUDLUM
Le livre de Poche
570 pages

Black Eagle Force – Eye of the Storm – de Buck STIENKE et Ken FARMER

BEF

 

 

Mike Herman inspecte son Ranch situé à proximité de la frontière mexicaine, lorsqu’il tombe sur deux hommes en train de dépouiller une douzaine de cadavres. Une fusillade s’en suit où Mike tue les deux hommes. Il ne sait pas encore qu’il vient de tuer deux membres du clan des Tres Locos (reconnaissables au triple LLL tatoué sur leur corps).

Lorsque les autres membres de la bande s’aperçoivent que leurs associés ne sont pas revenus, ils envoient des renforts.

La situation s’envenime, Mike et son père sont des ex-marines, ils ont un petit arsenal dans leur ranch, y compris des fusils qui peuvent tirer des balles de calibre .50, capables de percer un blindage léger. La sœur de Mike a un diplôme d’ingénieur et a fabriqué un fusil magnétique qui permet d’envoyer des projectiles à grande vitesse, faisant ainsi d’énormes dégâts.

De son côté, Louis Torrejon, le chef de la bande des LLL, furieux de se voir ainsi défier, fait appel à un colonel de l’armée mexicaine à qui il loue l’utilisation de deux transports de troupes M113 ainsi que des soldats qui les accompagnent.

Malgré leur armement, les texans semblent complètement surclassés quand apparaissent soudainement de drôle d’engins mi-avions, mi hélicos, (il s’agit en fait de M600, avions légers dotés de capacités de décollage et d’atterrissage vertical – voir photos ci-dessous) qui prennent à partie les mexicains.

M600:

army_skycar   M600

Mike reconnaît dans le commandant des secours, Dare Philips, un ancien camarade de combat. Celui-ci, impressionné par les actions défensives des Herman, propose à Mike et à sa sœur de rejoindre son organisation, la Black Eagle Force. La BEF a été formée sous Ronald Reagan pour intervenir partout où les agences gouvernementales ne pouvaient pas intervenir officiellement. Son équipement est financé de façon officieuse et son équipement a été régulièrement mis-à-jour.
Ses membres sont tous d’anciens militaires appartenant à toutes les branches de l’armée, de la marine et de l’USAF.

Mike et sa sœur acceptent de rejoindre l’équipe, lui en tant que pilote et elle en tant qu’ingénieur mécanicien pour installer une version lourde de son fusil magnétique sur les M600 et M200 de la BEF à la place de la Gatling.

Les appareils utilisé par la BEF, outre un Galaxy C5M, sont en effet essentiellement des M600/A équipés d’une mitrailleuse Gatling 7,62, de deux missiles air-sol Hellfire, de deux PAASM (Precision Attack Air to Surface Missile)et de 4 AIM 92 Stinger ( missiles à détection de chaleur). Ils sont en outre totalement rééquipé en matière d’avionique, recouverts de plusieurs couches du revêtement utilisé sur les chasseurs furtifs F117, et le cockpit, l’avionique et les moteurs sont protégé par un blindage « dragonskin ».

Lors de l’attaque du ranch des Herman, des communications ont été interceptées par les agences gouvernementales entre Luis Torrejon et Javier Cojone, un mexicain qui s’est enrichi via des trafics en tout genre et notamment le trafic d’armes. Les conversations portaient sur la livraison par les LLL de deux armes nucléaires de faible puissance (apparemment les mêmes que celles évoquées dans le roman d’Andy FARMAN).

Javier Cojone est un criminel qui est depuis longtemps dans le collimateur des américains mais il jouit de la protection du gouvernement mexicain. De plus, fou d’antiquités maya, il réside sur une île qui abrite une pyramide Maya qu’il a aménagé en résidence. Cette île a été fortifiée et est protégée contre les attaques aériennes notamment par deux canons antiaériens ZSU 23-4 et par un lance-missile SA15-Gauntlet.

ZSU 23-4:

 ZSU-23-4-latrun-4

SA15-Gauntlet

 sa15

Un travail pour la BEF!!!

Bon, on n’est pas dans un roman gauchiste, les auteurs affirmant haut et fort leur patriotisme…, ils font dire à leurs héros qu’ils regrettent de devoir respecter les règles d’engagement parce qu’elles coûtent des vie, on autorise une organisation para-militaire à opérer aux EU mais aussi à l’étranger tout-à-fait officieusement, l’administration est encore une fois responsable de tous les maux…

Ceci dit, ce n’est pas aussi grave que dans le roman de Jeff HEAD mais beaucoup plus marqué que dans ceux de Tom Clancy par exemple.

Sinon, l’action est constante et pas mal écrite, même si les auteurs ont tendance à répéter un peu trop certaines constantes techniques (la vitesse des projectiles par exemple). Les engins sont originaux et pas trop éloignés de ce qui existe.

Un roman d’action ma foi assez distrayant même si la première partie (l’attaque du ranch par les LLL) est un peu longue.

Ma note personne 15/20
Black Eagle Force – Buck STIENKE et Ken FARMER
Edition Kindle

A noter le site web consacré à la série: http://www.blackeagleforce.com/

ou un blog consacré à la série: http://blackeagleforce.blogspot.fr/

Une interview des auteurs en deux parties sur youtube:

http://www.youtube.com/watch?v=CaG0sVGdxao
http://www.youtube.com/watch?v=nJhTnxCAfOo

Armageddon’s Song Volume 1 – Stand To – Andy FARMAN

Arma1

Un Colonel Général russe imagine un plan pour détruire l’occident et fait appel à une infographiste américaine pour mettre son plan en image. Persuadée de participer à la création d’un nouveau jeu online, l’informaticienne crée une démo reprenant des scènes de destruction simultanées par explosion nucléaire pour une centaine d’emplacements.

En fait, le Colonel Général Alontov veut utiliser cette démo pour convaincre les chinois de s’allier à eux pour écraser l’occident. Il espère créer une situation chaotique en occident en faisant détoner une centaine de bombes de 2 kilotonnes (ces bombes transportées dans des valises sont des rescapées de la guerre froide), sur des endroits stratégiques disséminé à travers le monde. Pour ce faire, il a fait parvenir à tout une série de groupes terroristes ou nationalistes, des bombes qui seront déclenchées dans le courant d’une journée par un signal émanant d’un satellite. En profitant du chaos, la Russie, alliée à la Chine devrait être à même de vaincre les armées occidentales désemparées.

En parallèle, des coups d’états fomentés dans la plupart des pays de l’ex pacte de Varsovie et de l’URSS, doivent ramener au pouvoir des régimes qui s’aligneront sur Moscou et qui participeront à l’attaque sur l’Occident.

Dans ce premier tome, nous assistons au lancement de l’attaque. Le plan de déclenchement de l’attaque nucléaire est en grande partie neutralisé par la destruction du satellite qui devait lancer le signal pour faire exploser les bombes un peu partout dans le monde. Un des groupes terroristes réussit cependant à faire exploser sa bombe à quelques centaines de mètres de la Maison Blanche, détruisant partiellement celle-ci.

Si le plan des russes a pu être déjoué, c’est du en grande partie à la défection de deux espions russes, Svetlana Vorsoff et Constantine Bedonavich, ceux-ci ont accepté de collaborer avec le gouvernement britannique. lorsque des membres des services secrets britanniques tentent d’éliminer Svetlana et Constantine, les policiers britanniques et la CIA découvrent que le premier ministre britannique est impliqué et qu’il s’apprête à négocier la reddition de la Grande-Bretagne. Avec les preuves de la trahison en main, les américains et les britanniques parviennent à obtenir le remplacement du premier ministre et la création d’un véritable cabinet de guerre.

Les coups d’états dans les pays de l’Est réussissent presque tous à l’exception de la Lituanie, la Biélorussie et la Pologne. Lorsque les troupes de l’ex-union soviétique se lancent à l’assaut de la Biélorussie et de la Pologne, les troupes de l’Otan subissent l’assaut dans un premier temps avant d’organiser la contre-offensive. Les occidentaux parviennent à abattre plusieurs des avions radars soviétiques mais ceux-ci ne sont pas sans défense, ils envoient une douzaine de Su37 furtifs (voir  1ere photo ci-dessous) descendre les Awacs alliés. Ces avions semblent encore plus efficaces que les F117 (voir 2eme photo ci-dessous) et parviennent à abattre les Awacs et leurs escortes.

Su37 berkut   F1173

D’un autre côté, des parachutistes russes parviennent à s’emparer d’un aéroport à Leipzig, perturbant le déploiement des troupes occidentales et menaçant même de les couper en deux. Pendant ce temps, les troupes russes font usage de l’arme chimique pour percer les lignes de l’Otan.

Dans l’Océan pacifique, les choses ne vont pas bien non plus pour les américains et leurs alliés. Un groupe aéronaval chinois a été détecté, centré autour d’un porte-avion chinois inconnu (Il apparaît que ce porte-avion est un porte-avion russe qui a été revendu aux chinois et réarmé avec l’aide des Russes). Cette Task-Force a rendez-vous avec une Task-Force équivalente russe également centrée autour d’un porte-avion.

La Task-Force américaine envoyée à la rencontre des navires russes et chinois subit une attaque nucléaire et le porte-avion américain John F. Kennedy est coulé avec toute son escorte…

————————————————————————————————————————————————————–

Un roman intéressant même s’il n’est pas sans défaut à mon humble avis.

Je peux en effet concevoir intellectuellement l’utilisation de l’arme chimique ou nucléaire dans une attaque surprise, alors que le ou les pays frappé(s) se retrouverai(en)t dans une situation tellement chaotique qu’il(s) serai(en)t dans l’impossibilité de riposter. L’argument de la dissuasion revient cependant en force si on utilise une de ces armes alors que le pays en face est encore en mesure de riposter et parfois de façon très violente.

On peut aussi se demander combien de pays de l’ex bloc soviétique seraient susceptibles d’être victime d’un coup d’état pro-russe sans qu’il n’y ait de résistance intérieure. Le nombre de pays rejoignant la Russie me paraît largement surestimé et il n’est fait aucune allusion à une résistance dans des pays comme la Tchéquie ou la Hongrie par exemple. L’armée de ces pays semble se ranger en bloc derrière les nouveaux dirigeants.

Ma note personnelle: 16/20
Armageddon’s Song: Stand To – Andy FARMAN
Edition Kindle

Pour le volume 2:  Armageddon’s Song: Advance To Contact
Pour le volume 3: Armageddon’s Song: Fight Trough
Pour le volume 4: Armageddon’s Song: The Longest Night
Pour le volume 5: Armageddon’s Song: Crossing The Rubicon

Le site web de la série: http://andyfarmansnovels.blogspot.fr/


The Fourth Crisis –« The Battle of Taïwan » de Peter VON BLEICHERT

Fourth Crisis

Lorsqu’un général chinois décide que le temps est venu de réunifier Taïwan au reste de la chine, il utilise les grands moyens. Faute d’avoir réussi à persuader le président chinois d’attaquer Taïwan par surprise, il utilise un hacker pour pénétrer les systèmes informatiques taïwanais et déclencher une attaque sur une ville de la chine communiste. Les 50 missiles qui tombent sur la ville font de nombreux morts civils.

Outré par cette attaque, le président et le comité central chinois autorisent l’attaque sur Taïwan. Le général Zhen a préparé son plan depuis longtemps, il est certain que les missiles communistes pourront suffisamment réduire les défenses de l’île pour que les troupes chinoises puissent l’envahir par les airs et par le mer.

Non content de s’en prendre à Taïwan, l’Armée Populaire de Libération Chinoise s’en prend également aux américains en lançant des attaques sur le groupe naval formé autour du Porte-avion Georges Washington ainsi que sur les bases américaines de Guam et d’Okinawa.

Va-t-on assister à une guerre entre les deux grandes puissances ?

Si l’idée était bonne, elle n’est malheureusement pas très bien exécutée. Les opérations sont souvent à sens unique, le taux de réussite de l’attaque chinoise initiale par exemple est stupéfiant. On a l’impression que quand l’auteur veut qu’une frappe soit efficace, les systèmes d’armement se dégradent.

Je prendrai l’exemple des attaques de missiles balistiques chinois sur le groupement du George Washington où les missiles américains sont impuissant à arrêter un seul missile alors que plus tard dans le roman, alors que les rôles s’inversent, les mêmes missiles américains se révèlent beaucoup plus efficace. Il aurait suffi dans la première attaque de saturer les défenses américaines pour rendre l’attaque beaucoup plus crédible.

Un autre exemple : les parachutistes communistes par exemple attaquent le principal aéroport militaire de Taïwan après que l’île ait été bombardée par des tirs de missiles et s’en emparent  sans aucun combat comme si l’aéroport n’avait pas de garnison.

Il y a également des erreurs de grammaire (l’auteur commence une phrase au présent et la poursuit à l’imparfait ou vice-versa) incompréhensibles et répétées au début et à la fin du bouquin, comme si seul le milieu avait été corrigé.

Dans le même genre, préférez Tom CLANCY.

Ma note personnelle : 12/20
The Fourth Crisis –« The Battle of Taïwan » de Peter Von Bleichert
Edition Kindle

Sur le même thème: Dragon Storm: China Invades Taïwan de T.J. McFADDEN

After America – John BIRMINGHAM

 Dans cette suite de Without Warning, nous suivons les personnages du 1er tome dans leurs nouvelles aventures alors que le mystérieux phénomène qui a entraîné la disparition de la plupart des habitants de l’Amérique du Nord a enfin disparu.

Le président Kipper essaie de reconstruire ce qu’il peut de son pays en ruine et en proie au pillage des pirates venus du monde entier. Il doit aussi faire face au gouverneur du Texas, l’ex-général Blackstone. Cette reconstruction se fait à partir de Kansas City mais aussi des 2 côtes des Etats-Unis et Kipper est conscient qu’elle ne pourra se faire que grâce aux immigrants.

Le général Blackstone a été forcé à la démission par le président Kipper et s’est présenté aux élections de Gouverneur de l’Etat du Texas où il a été élu. Depuis son état, il mine la position du président en accueillant une partie des représentations diplomatiques (notamment celle d’Israël qui trouve Blackstone plus proche de ses positions). De plus, il laisse sévir au Nord du Texas, des bandes de brigands qui chassent les immigrants venus s’installer là et récupère ensuite les fermes dévastées, étendant petit à petit son état.

Miguel Pierado s’est justement installé dans le Nord du Texas. Sa ferme est attaquée par des bandits qui travaillent, si pas sous les ordres de Blackstone, en tout cas au mieux de ses intérêts. Seul Miguel et sa fille Sofia s’en sortiront vivants. Après le massacre de sa famille, Miguel décide de mettre sa fille Sofia à l’abri avant d’entreprendre sa vengeance contre les assassins. Il entreprend un périple à travers des territoires infestés de bandits.

Jules et le Rhino ont été chargés par un homme d’affaires de retrouver des documents précieux dans un coffre fort de son appartement à New-York. Or New York est un vrai champ de bataille où les troupes du gouvernement fédéral doivent affronter des hordes de pirates sud-américains, africains, nord-africain, Russes, Tchétchènes, Serbes…

Al Banna, évadé de la prison où les Français l’avaient enfermé a décidé de régler ses comptes. Il envoie des tueurs pour régler son compte à la famille de Caitlin et enlever celle-ci. De plus, il a comme ambition de s’emparer des territoires vides des Etats-Unis pour y installer les musulmans chassés de leurs terres par l’attaque nucléaire israélienne. Une féroce bataille va donc s’ensuivre pour le contrôle de New York.

Caitlin pensait être tranquille, elle s’est établie dans une ferme en Angleterre avec son mari Bret, le reporter de guerre qu’elle a rencontré à Paris. Ils ont eut une fille ensemble que Caitlin a décidé d’appeler Monique. Après la tentative d’assassinat sur Bret et Monique, Caitlin se lance à la poursuite d’Al Banna, d’abord en Allemagne et puis à New York.

Ce deuxième volume m’a laissé un peu sur ma faim, on sent qu’il s’agit d’un tome de transition. Les personnages  convergent les uns vers les autres et le troisième tome amènera sans doute une réunion générale ?

Il ya un élément qui m’a particulièrement gêné dans ce tome : personne ne cherche à savoir exactement ce qui a déclenché le phénomène qui a fait disparaître quelques centaines de millions de Nord-américains et on a l’impression que personne n’y pense puisque des milliers de personnes s’installent dans les territoires touchés.

Passe encore pour les pillards qui viennent emporter tout ce qu’ils peuvent emmener et rentrent chez eux mais pour ceux qui veulent s’installer définitivement, rien ne leur garantit que le phénomène ne va pas se reproduire.

Enfin, certains passages, notamment ceux qui concernent le voyage de Miguel Pierado, m’ont paru un peu longs.

Ma note personnelle : 14/20
After America – John Birmingham
Edition Kindle

%d blogueurs aiment cette page :