Fleur de Bagne 1: De Cayenne à la place Vendôme – Marie-François GORON et Emile GAUTIER

De Cayenne

 

Mais qui est le baron de Magloire, cet homme débarqué d’on ne sait où et qui a ouvert une banque à Paris. D’où vient sa fortune qui lui permet d’organiser de somptueuses réceptions auxquelles se pressent tous ceux qui comptent : Ministres, généraux, hommes d’affaires ou journalistes…

Comme le titre le laisse présager, avant d’être un homme en vue, le baron de Magloire a connu un passé nettement moins avouable…

Sans doute prévu dès le départ pour être développé en plusieurs volumes, ce roman est dès lors un peu bancal si on le lit tout seul. Par exemple ; les auteurs commencent par le récit d’un meurtre et d’une épouse qui veut se venger du meurtrier et puis on laisse ce meurtre de côté pour ne plus en reparler (je suppose que l’on en reparlera dans les volumes suivants).
Ce premier volume est plutôt une longue introduction (trop longue sans doute parce qu’elle ralentit à mon goût le déroulement du récit) qui ne m’a pas vraiment convaincu. Autant les parties se déroulant en France ou en Angleterre m’ont paru intéressantes, autant les aventures du « Héro » en Amérique du Sud m’ont parues tirées en longueur.

Pour ce qui est de la partie positive, l’ouvrage est rythmé et même si, comme je l’ai dit, le récit est parfois tiré en longueur, il n’en capture pas moins l’attention du lecteur. Les deux auteurs ont manifestement apportés chacun leur expérience l’un de policier et l’autre d’ancien anarchiste, apportant une touche de crédibilité aux personnages de bandits ou d’anarchiste. Si on peut s’amuser des théories scientifiques développées dans le livre, elles apportaient cependant une touche « fantastique » au roman à l’époque..

La grande originalité à mon humble avis vient du fait que le personnage principal de ce premier tome est un bandit sans scrupules, pas un Arsène Lupin ou un Robin des bois. Non, les auteurs ont choisi un être où il n’y a rien à sauver, qui ne fait rien de philanthropique ou de désintéressé.

En résumé un premier volume un peu faible mais maintenant que l’introduction est terminée, on pourrait avoir d’excellentes surprises pour les volumes deux et trois de cette trilogie.

Ma note personnelle : 13/20
Fleur de bagne 1 : De Cayenne à la place Vendôme de Marie-François GORON et Emile GAUTIER.
Collection e-baskerville
Edition Kindle

Ce roman peut être acheté sur Amazon à l’adresse suivante:http://www.amazon.fr/De-Cayenne-Place-Vend%C3%B4me-ebook/dp/B009UWQTTK/ref=sr_1_27?s=digital-text&ie=UTF8&qid=1371932371&sr=1-27&keywords=jean+daniel+breque

On peut également acheter cette œuvre au format epub à l’adresse suivante: http://www.moutons-electriques.fr/livre-214

Ou sous format papier chez « Rivière Blanche »:http://www.riviereblanche.com/fleurdebagne.htm

Publicités

Le Demi-Monde: Hiver – Rod REES

Le demi-monde hiver   Le demi-monde hiver-2

Ella Thomas, jeune chanteuse de Jazz afro-américaine est recrutée par l’armée américaine pour une mission délicate. En effet, l’armée a demandé à une firme informatique de lui créer une simulation la plus réaliste possible pour entraîner ses soldats dans des conditions de guerre asymétrique, c’est-à-dire une guerre opposant d’un côté une armée traditionnelle et de l’autre des rebelles, terroristes ou guérilleros.

C’est ainsi que la société Para-Digm Cybe Research  a conçu le Demi-Monde, cette simulation est la première à tourner sur un ordinateur quantique de classe ABBA. Les participants sont complètement immergés dans la simulation. Et quelle simulation !

Imaginez 30.000.000 de personnes (créées à partir de personnes existantes ou ayant existé comme Joséphine Baker)  vivant sur un territoire trop petit et gouvernés par les avatars de personnages parmi les plus cruels de l’Histoire, tels Henri Tudor, Shaka Zulu, Beria, Heydrich, Ivan le Terrible, Robespierre, Torquemada…

Le Demi se découpe en 5 segments de taille similaires comme des tranches de gâteau :

DM map 1004 Forbidding City

  • Les Essaims (The rookeries)
  • Le Rodina
  • Le Quartier-chaud
  • NoirVille
  • Le Coven

Les Essains sont peuplés par des gens d’origine anglo-saxonne ( des Américains, des Britanniques et des Allemands en proportion à peu près égales). On parle anglais et la religion ascétique qui y est pratiquée est appelle le Non-Hédonisme. Heydrich est le leader politique de cette région et Alcester Crowley (nécromancien de la 1ère moitié du 20ème siècle) en est le leader  religieux.

Le Rodina est peuplé majoritairement de slaves : Russes, Polonais et Ukrainiens. On y parle le Russe et on y pratique un athéisme militant : le rationalisme.

Le Quartier-chaud est peuplé de méditerranéens : des Français, Italiens, Vénitiens et Espagnols, on y parle le Français. Les habitants du Quartier chaud sont résolument hédonistes. Ils sont convaincus que le devoir numéro un de l’humanité réside dans  la poursuite du plaisir.

NoirVille  est peuplée majoritairement d’Arables et d’Africains, on y parle l’arabe. La religion est appelée l’ilpréralisme qui prône la suprématie de l’homme et la soumission de la femme. Les hommes sont deux fois plus nombreux que les femmes.

Le Coven est majoritairement sino- Japonais et la religion pratiquée est la doctrine ellétique qui enseigne que la paix et la prospérité ne régneront sur le demi-monde que lorsque les hommes accepteront d’occuper une position subordonné devant la société. Cette doctrine a donné naissance à un mouvement féministe terroriste : les suffrigettes.

Il y aussi les NuJus, une composante d’inspiration juive qui représente un 6ème de la population totale et est répartie de façon égale dans chaque secteur.

Le problème, c’est que Norma,  la fille du président des Etats Unis s’est retrouvée impliquée dans cette simulation et qu’elle ne peut sortir de la simulation qu’en atteignant un des portails du « jeu ». Or, pour une raison encore inconnue, l’intelligence artificielle qui dirige la simulation a fermé tous les portails sauf un.

D’après les informations que les techniciens de l’armée ont pu recueillir, Norma a été capturée par les SS de Heydrich et qu’arriver à insérer une personne dans les essaims, sans qu’elle se fasse repérer par les SS n’est pas chose aisée. La seule possibilité est d’introduire une chanteuse de jad (l’équivalent de notre Jazz)

Si le sujet en lui-même n’est pas neuf (ce n’est certes pas la première fois que des êtres vivants se retrouvent prisonniers d’une simulation informatique), le monde créé par Rod REES est lui tout à fait personnel et original. On se retrouve dans un monde steampunk qui contient des éléments qui le situeraient entre la fin du 19ème siècle et le milieu du 20ème siècle. Les véhicules qui y circulent sont mus par la vapeur. Si on y retrouve des ballons, il n’ y a pas de trace d’avions. Les gens se battent à coups de cocktails molotovs contre des chars à vapeur…

Au niveau de l’action, on ne s’embête pas, cela bouge beaucoup et les combats sont nombreux (ce qui est normal vu qu’il s’agit d’une simulation d’environnement de combat) ; les rebondissements et les surprises abondent.

L’auteur fait preuve d’un certain humour (voir les personnalités répliquées adresser leur prières à ABBA ou lorsque Ella Thomas, bien malgré elle devient prophétesse et se retrouve avec 12 apôtres…).

Le roman n’est cependant pas dépourvu de défauts. Par exemple, l’explication sur la présence de la fille du président mais surtout, la justification principale. S’il s’agit d’une simulation de guerre asynchrone pour entraîner les soldats de notre époque, pourquoi créer une simulation aussi éloignée de notre époque. Pourquoi ne pas avoir choisi une époque plus moderne où les soldats américains auraient pu s’entraîner au combat avec des armes modernes ? L’auteur justifie cela en disant que les soldats se trouvent souvent confrontés à des combattants qui disposent d’armes plutôt dépassées mais de la à revenir à 1870…

A noter le site officiel du demi-monde: http://www.thedemi-monde.com/

et le blog du demi-monde: http://thedemi-monde.blogspot.be/

Ma note personnelle 15/20

Rod REES
Le demi-monde
Editions J’ai Lu
Collection : Nouveaux millénaires
542 pages

Published in: on 20 juin 2013 at 20 h 52 min  Comments (2)  
Tags: , , , , , ,

Dragon’s Fury – Jeff HEAD

Dragon's Fury

1970, le professeur Lu Pham en travaillant sur un système pour diminuer la signature acoustique des navires vietnamiens, pose les bases mathématiques de torpilles fonctionnant sur base du principe de la super cavitation. Grâce à son procédé, ces torpilles pourraient atteindre une vitesse de 600 nœuds. Le développement de ces torpilles permettrait au Vietnam de faire payer aux américains les nombreux morts de la guerre du Vietnam au nombre desquels on retrouve les parents de Lu Pham. Celui-ci propose son idée à son supérieur mais ce dernier jette le mémo de Lu Pham à la poubelle en lui répondant que même si son idée est intéressante, le Vietnam n’a pas les moyens financiers et humains de développer de telles armes.

Ce mémo n’est cependant pas perdu pour tout le monde puisque le soir même, un espion chinois récupère le mémo dans la poubelle.

2008. La chine a invité le professeur Lu pham à s’installer en Chine des années auparavant. Elle lui a permis de développer la torpille à super cavitation en lui fournissant tous les moyens nécessaires. Depuis de nombreuses années, le président Jien Zenim prépare son grand projet : l’expulsion des occidentaux de toute l’Asie en récupérant Taïwan mais aussi en éliminant toute présence américaine dans la région, que ce soit à Diego Garcia, à Guam, aux Philippines, au Japon…

Pour ce faire, il a initié des contacts avec l’Inde pour développer une union basée sur les « 3 sagesses » :

  1. Tous les hommes et les femmes sont égaux
  2. Tous partagent équitablement les récompenses d’une société laborieuse et industrieuse.
  3. Un but, une pensée, un peuple pour la paix mondiale.

La Chine  a bénéficié de l’installation de nombreuses sociétés occidentales sur son territoire pour développer son industrie. Pendant plusieurs décennies, la Chine a infiltré des espions aux Etats Unis, multipliant les vols de technologies civiles ou militaires.  Là ou ses espions ne pouvaient accéder, elle a acheté des politiciens, des journalistes ou des scientifiques.
Cette politique d’espionnage a connu son apogée sous l’administration démocrate de Bill Clinton, particulièrement naïve et corrompue !

Ces vols de technologies ont permis à la chine de rattraper une partie de son retard militaire en développant de nouveaux missiles, de nouveaux avions et navires mais surtout la redoutable torpille à super cavitation du professeur Lu Pham.

En plus de cela, la Chine a développé un grand nombre de porte-containers qui peuvent être en quelques semaines transformés soit en navire de soutien (équipé de multiples tubes lance-missiles ou lanceur de torpilles) soit en porte-avions d’escorte, soit en barges de débarquement…

11 avril 2009. Lancement de la CAS (Coalition of Asian States) formé de la Chine et de l’Inde (soit les deux pays les plus peuplés au monde), avec annonce de liens économiques privilégiés entre les deux puissances. Cette union économique (dont l’un des effets sera la faillite de toutes les sociétés occidentales installées dans les deux pays puisqu’elles perdront des marchés et qu’en plus les deux pays imposent des taxes sur tout ce qui est produit en Chine et en Inde par des usines qui n’appartiennent pas à un à un ressortissant de la CAS) est doublée de l’annonce de droits d’exploitation de la Sibérie concédés par la Russie à la Chine et à l’Inde (moyennant rétribution évidemment).

30 Juin 2009, annonce de la création de la GIR (Greater Islamic Republic), formée par l’union entre l’Iran, le Turkménistan, le Tadjikistan, l’Ouzbékistan, l’Afghanistan et le Kirghizstan.
Cette Union a été rendue possible par la reconnaissance par les plus hautes autorités religieuses sunnites et chiites de l’Imam Hasan Sayeed comme la réincarnation du 12ème Imam, le Mahdi qui doit conduire un Islam unifié à la victoire contre les Infidèles.

Hasan Sayeed annonce immédiatement que la GIR adhère aux principes des trois sagesses de la CAS (avec de légères modifications concernant l’égalité des hommes et des femmes). Et une alliance entre la GIR et  la CAS. Il annonce également qu’après des contacts avec le Pakistan et l’Irak pour organiser des référendums dans ces deux pays afin de décider s’ils doivent rejoindre la GIR et se soumettre à l’autorité d’Hasan Sayeed.

Bien que Hasan Sayeed professe le désir de réunir les pays musulmans de manière pacifique, le président américain Weisskopf n’en croit pas un mot, il pense que la GIR veut réunir tout le monde musulman par la force si nécessaire.

Le Pakistan vote l’adhésion au GIR et l’Irak également mais à l’exception notable du Kurdistan qui lui vote son indépendance aussitôt reconnue par les Etats-Unis et par ses plus fidèles alliés. Hasan Sayeed refuse de reconnaître l’indépendance du Kurdistan et menace l’état Kurde et ses alliés.

Le 1er novembre, la GIR attaque par surprise le Kurdistan mais aussi la base aérienne d’Incirlïk en Turquie qu’elle arrive à rendre totalement inopérante malgré de lourdes pertes.

Le Kurdistan est entièrement conquis en quelques jours par les armées de la GIR et finit par accepter l’annexion par la GIR.

S’installe alors une sorte de guerre froide dans la région,  la Syrie organise des manœuvres militaires près de le frontière turque en réponse à une concentration de troupes de la GIR dans la région. Tout semble indiquer que l’on se dirige vers une confrontation entre la GIR et la Syrie.

Le 10 janvier 2010, la Lybie, l’Algérie, le Tchad, le Yemen, le Soudan et Oman rejoignent la GIR.

Le 18 Janvier 2010, la Syrie et la GIR attaquent conjointement la Turquie, les manœuvres syriennes s’avérant donc être une tromperie. Éthiopie et la Jordanie rejoignent également la GIR et le conflit s’étend. Hasan Sayeed déclarant que tous les pays islamistes qui n’ont pas rejoints la GIR sont gouvernés par des dirigeants corrompus et vendus aux occidentaux, la GIR attaque tous azimuts.

Les Etats-Unis et leurs alliés se retrouvent obligés de voler en catastrophe au secours de leurs alliés.

28 février 2010, la Corée du Nord lance une attaque massive surprise sur la Corée du Sud. Les Etats-Unis se dépêchent d’envoyer une puissante flotte pour amener des troupes et un soutien aéronaval à son allié. Cette flotte est attaquée par surprise par la flotte chinoise qui coule la quasi-totalité des navires américains grâce aux torpilles du professeur Lu Pham (torpilles surnommées « Dragon’s Fury » d’où le titre).

Après cela, la Chine profite de l’affaiblissement des Etats-Unis pour s’avancer dans le pacifique avec l’aide d’autres pays asiatiques mineurs, elle s’empare des Philippine du japon, de Taïwan, Guam… L’Inde s’empare de la base de Diego Garcia et les deux pays finissent par envahir l’Australie.

Au Moyen-Orient, la GIR conquiert tous les territoires arabes à part une partie de l’Égypte et finit par atteindre les frontières d’Israël avec de lourdes pertes de part et d’autres…

Et pendant ce temps, l’Amérique est confrontée à des attaques de navires chinois soi-disant civils mais qui sont en fait des navires lances missiles portant l’équivalent chinois des Tomahawk puis à de nombreuses attaques terroristes menées par des chinois, musulmans ou membres du mouvement Aztlan (mouvement qui a une existence réelle et qui revendique un état Indépendant sur une partie du Mexique et des anciens états ayant appartenu au Mexique comme la Californie ou le Texas).

Il me faudrait sans doute 10 pages pour résumer ce très gros bouquin, aussi vais-je laisser le suspens pour ceux qui voudraient le lire malgré ma critique.

Bon l’idée de départ n’était pas mauvaise, l’utilisation d’une super torpille pouvant être lancée de très loin et terminant sa course à 600 nœuds représente en effet une sorte d’arme ultime contre la marine américaine.

Que la Chine et l’Inde puissent s’entendre économiquement autour de l’idée des trois sagesses, passe encore même si je ne pense pas que l’Inde se lancerait dans une aventure militaire pareille.

Que la CAS et la GIR puissent devenir des alliés de circonstances pourquoi pas ?

Mais bon venons en à ce qui ne colle pas selon moi et qui dénote d’une connaissance très sommaire de la diplomatie mondiale ou plutôt d’une vision très « Tea Party » :

Je commencerai par la description que l’auteur donne de lui-même, bon républicain attaché aux valeurs traditionnelles des EU et bon chrétien…

Ensuite, la vision de l’auteur de la politique des EU : selon lui, les EU se sont affaiblis sur le plan économique en délocalisant massivement ses entreprises, ils ont par la même accéléré le développement économique de la Chine et des autres puissances asiatiques. Toujours selon lui, les EU étaient trop ouverts aux étrangers, permettant l’infiltration de nombreux espions et l’installation de nombreuses cellules dormantes.

Selon l’auteur, les EU sont devenus trop complaisants, surs de leur force et se sont de plus laissés vendre par des gens avides de gains et de pouvoir, prompts à la corruption. Heureusement, il y a les honnêtes patriotes,  par exemple, les ex-marines qui aident des jeunes noirs des ghettos à entrer à l’Université, notamment en leur donnant 10.000 dollars…

Pas encore convaincus, pourtant tout y est :

A)     Jeff Head est membre de la NRA (National Riffle Association), il développe donc des arguments du genre : «Ce que cela signifie, c’est que l’on va dire au peuple américain et ils vont le voir qu’être désarmés mène à un accroissement de la violence. ». Dans son roman, les agences gouvernementales sont à peu près impuissantes à détecter les terroristes et la seule action vraiment efficace vient de la réaction des « bons citoyens armés » qui parviennent à combattre les terroristes dès le début de leurs attaques. Apparemment, cela ne provoque aucune recrudescence de la criminalité… Ici aussi on a un thème du Tea Party qui voudrait dissoudre toutes ces agences inutiles pour laisser les bons et honnêtes citoyen régler les problèmes.

B)     Jeff Head défend les idées du mouvement « Pro Life » et développe dans ce roman toute une histoire visant à prouver que l’être humain, contrairement aux animaux est doté de la faculté de raisonnement dès les premiers développements du fœtus et que dès lors l’avortement est un assassinat. Cette histoire, outre qu’elle n’a rien à voir avec le reste de l’histoire, permet à l’auteur de développer sa bigoterie en long et en large. Si au début, j’ai lu ces chapitres, à la fin, je les passais tout de suite.

C)     Je parlais de bigoterie, comme la plupart des membres du Tea Party, Jeff Head se définit comme un bon croyant et on trouve dans son bouquin des sentences comme : « la technologie nous a souvent fourni un avantage mais la prière reste notre arme la plus puissante ».

D)     Les Journalistes des chaînes classiques sont prêts à se vendre au plus offrants. On se souviendra que pendant la guerre du Golfe, les seules informations que les membres du « Tea Party » considéraient comme exactes étaient les informations de Fox News, une chaîne qui serait considérée dans la plupart des pays européens comme une chaîne de propagande. Ici, le journaliste vedette de WNN (allusion à peine voilée à CNN) est corrompu par les chinois et présente toujours ceux-ci comme des défenseurs de la paix qui sont contraints à la guerre par les EU.

E)      L’auteur profite de son roman pour nous parler d’un conflit entre honnêtes chasseurs et pêcheurs d’un côté et défenseur de l’environnement et membre de l’administration corrompue (selon lui). A noter que l’auteur a écrit un bouquin sur ce conflit.

Ensuite, pour les points que je trouve problématiques :

1°) L’unification des sunnites et des chiites, comme on peut le voir actuellement en Syrie, cela semble peu probable.

2°) La reconnaissance du Kurdistan par la Turquie me semble quasi impossible.

3°) L’efficacité des unités (de tous les pays en général) me semble bien trop forte, il ne semble presque  pas y avoir d’unités d’élites et quasi aucune unité plus faibles.  Même les unités de milices civiles se battent jusqu’à la mort.

4°) L’acceptation par certains souverains de l’Union avec la GIR (en s’effaçant au passage) me semble tout aussi improbable (est-ce que Khadafi aurait renoncé au trône ?)

5°) L’importance du mouvement Aztlan est montée en épingle au-delà de toute réalité.

6°) Le fanatisme des unités m’apparaît aussi comme tout à fait irréaliste. Autant on peut l’attendre de certaines unités musulmanes comme des meilleures troupes chinoises ou indiennes, autant cela apparaît peu probable pour l’ensemble des unités et notamment pour certains terroristes Aztlan qui se font tuer bêtement alors qu’ils auraient la possibilité de s’enfuir.

7°) Poutine est présenté comme un opportuniste profitant de la situation de guerre pour enrichir son pays mais le fait pour la Russie de laisser passer un million de soldats musulmans sur son territoire pour aller attaquer la Bulgarie et le reste de la Turquie en Europe me paraît aussi relever du grand n’importe quoi.

8°) Nous avons droit aussi à une vision très « Tea party » de certains pays. La France, les Pays Bas, la Belgique et l’Espagne ne veulent pas s’impliquer dans la guerre, même après l’invasion de la Turquie (qui est pourtant membre de l’Otan). On sent là les reproches qui ont été adressé après la deuxième guerre d’Irak, d’ailleurs l’auteur fait aussi allusions aux armes chimiques de l’Irak (qui n’ont semble t’il jamais existé ou dont l’existence n’a jamais pu être prouvée même après la conquête de l’Irak.

9°) La chine abat la Station spatiale Internationale dont de gros débris tombent sur le Brésil, provoquant de nombreux morts. Au lieu de s’excuser, la Chine envenime la situation en tentant de rejeter la faute sur les EU au point de faire du Brésil un allié des Etats-Unis.

10°) Alors que la CAS et la GIR sont déjà bien occupés dans leur guerre avec les EU et leurs alliés, elles décident d’attaquer la Russie ? Le gain économique semble bien faible par comparaison avec le fait de se rajouter un nouvel ennemi aussi puissant militairement.

11°) La Grèce décide de s’allier à la GIR pour récupérer Chypre ? Peu probable également.

12°) Que le Vénézuela soit en Guerre contre les Etats-Unis, n’étonnera pas grand monde mais pourquoi l’Argentine s’allie t’elle à la CAS ? Parce qu’il y a un gouvernement de Gauche ?

13°) A une ou deux exceptions près, l’auteur voit souvent les états comme des blocs, réagissant de façon unanimes. Ainsi pas d’opposition en Argentine comme dans les pays européens (alors que l’auteur aurait pu en profiter pour y voir des troubles causés par les minorités musulmanes). Ceci semble démontrer une méconnaissance de ces pays.

14°) Une erreur mineure celle-là, l’auteur parle du Roi de Syrie, je suppose qu’il aura rectifié entretemps avec la place qu’a pris ce pays dans l’actualité.

En conclusion, un roman très orienté qui a pourtant quelques bonnes idées au départ mais qui dérape très vite. Alors que le conflit au départ est relativement plausible, l’auteur se perd assez vite. Les mouvements de troupes se résument à envoyer 500.000 à gauche, 2.000.000 à droite. La guerre qui au début restait conventionnelle se termine à grands coups de bombardement nucléaires tactiques et de bombardement orbitaux.

En 8 ans de guerre, les Etats-Unis et la Chine développent des engins qui ne sont pas près de voir le jour, des supers avions  géants et des sous-marins géants capables de transporter des milliers d’hommes et des tonnes de matériel. Après que la Chine ait abattu la station spatiale internationale, les EU vont envoyer 6 ou 7 stations spatiales surarmées dans l’espace à eux seuls, envoyer  une expédition vers Mars et vers la ceinture d’astéroïdes pour en ramener des projectiles qui serviront au bombardement orbital. La chine développera des canons à particules…

Notons que l’auteur ne nous épargne pas les phrases comme celle-ci: « Nous sommes le peuple le plus intelligent et le plus libre de la Terre.» (Phrase prononcée par le président des EU dans son bouquin), que les chinois et leurs alliés multiplient les attaques par traitrise et que l’une des conclusions de l’auteur est : « Le temps passant, il y eut une reconnaissance parmi la grande majorité des gens qu’une morale basée sur des valeurs judéo-chrétienne serait la meilleure base pour établir la liberté, la paix et la prospérité ».

SI Jeff Head semble avoir de temps en temps une bonne idée des raisons qui ont pu pousser certaines personnes à détester les EU, il ne pousse cependant pas jusqu’à leur donner raison. S’ils ont été des victimes, ce sont des victimes collatérales de conflits créé par leurs dirigeants et ils avaient la responsabilité de faire élire des dirigeants capables et un régime démocratique (et républicain de préférence).

Enfin, l’ouvrage avait été publié originellement en plusieurs volumes et aucun travail d’édition ne semble avoir été effectué lors de l’édition en un seul volume ce qui nous apporte énormément de répétitions lorsque des personnages ressassent ce qui s’est passé dans les volumes précédents.

Si vous cherchez de bons techno-thrillers, allez plutôt voir du côté de Tom CLANCY ou John BIRMINGHAM

Ma note personnelle : 04/20
Jeff HEAD – Dragon’s Fury
Kindle Edition

 

%d blogueurs aiment cette page :