Titres uchroniques aux Editions des Régionalismes & PNRG Editions

Qui pourrait imaginer que dans une maison d’édition appelée Editions des Régionalismes, on pourrait trouver, au milieu d’ouvrages sur l’agriculture, la cuisine ou le folkore, de la science-fiction, de la fantasy et même de l’Uchronie?

Si ces œuvres sont certes anciennes, elles contiennent ceci des ouvrages indispensables à l’amateur d’uchronie comme ceux de Rénouvier ou Geoffroy-Château

luchronie-dans-lhistoirelhorloge-des-sieclesciel-de-feucomment-la-francela-bataille-de-dorkingle-siege-de-londresnapoleon-apocryphe

Publicités

Ghost Fleet – P.W. SINGER & August COLE

ghost-fleet2

Dans un futur pas si lointain, la Chine dirigée par un “Directorat” décide de prendre la place des Etats-Unis en tant que leader mondial. Pour cela, elle va se livrer avec l’aide des russes à une attaque surprise : L’attaque surprise chinoise parvient à détruire tous les satellites de communication et de détection des USA, tous les porte-avions et les sous-marins nucléaires dans le Pacifique et permet l’invasion d’Hawaï qui est occupée militairement, le contingent américain sur place étant rapidement éliminé. Cette attaque est soutenue par une puissante offensive informatique notamment via des puces informatiques fabriquées en Chine largement utilisées dans le matériel courant et contenant des virus.

Les Etats-Unis, d’abord sonnés organisent la riposte autour d’un navire expérimental mis en sommeil, le super destroyer Zumwalt. L’atout maître de ce dernier est un rail-gun qui permet d’envoyer des projectiles à plusieurs centaines de kilomètres avec une grande vitesse et une cadence de tir rapide. Ce vaisseau abandonné pour cause de coûts trop important, est remis en état et bénéficie des avancées scientifiques qui ont enfin permis une mise au point efficace. L’autre aspect de la contre-offensive américaine est basé sur une riposte informatique.


Un roman qui se laisse lire si on accepte le point de départ, à savoir l’attaque surprise chinoise qui réussit au delà de ce que l’on pourrait imaginer: les porte-avions et sous-marins nucléaires américains sont détectés via les émissions de leurs réacteurs et coulés par des attaques combinées dont l’arme principale sont les missiles balistiques, les ordinateurs américains sont neutralisés très facilement par le piratage des informaticiens chinois, les satellites sont abattus les uns après les autres sans réaction américaine…

Personnellement, j’ai toujours un peu de mal à accepter ces attaques de grande envergure sans que qui que ce soit n’ait détecté le moindre indice et qui atteignent tous leurs objectifs sans rencontrer de problème.

Il y a d’autres points qui affaiblissent ce roman : des caractères qui manquent de consistance ou qui n’ont pas vraiment leur place dans un thriller technologique telle une tueuse psychopathe qui s’en prend aux soldats chinois de la force d’occupation, le recours à une arme miracle pour triompher de l’ennemi, le côté à sens unique de l’action qui fait qu’au début les américains sont totalement dépassés, quasiment sans réaction dans tous les domaines et qu’ensuite, c’est au tour des chinois de vivre la même chose (ce sentiment est sans doute renforcé par le fait que pendant l’attaque chinoise, on ne reçoit aucune information du côté américain).

En résumé un roman distrayant mais qui est loin d’être parfait.

Ma note personnelle: 12/20
Ghost Fleet – P.W. SINGER & August COLE
Version Kindle

Le trône de Jade – Naomi NOVIK

Temeraire_0001

Dans ce deuxième tome, téméraire et le capitaine Laurence se retrouvent dans de mauvais draps : L’œuf de Dragon d’où a éclot Téméraire était un cadeau offert par la Chine à Bonaparte. L’empereur de Chine furieux a envoyé une délégation dirigée par le propre frère de l’empereur pour récupérer Téméraire. Le frère de l’empereur est consterné de découvrir qu’un dragon céleste a pu choisir un simple capitaine de vaisseau comme compagnon. Il ne digère pas non plus le fait que l’on puisse mettre un dragon céleste en danger en le faisant combattre.

Malgré toutes ses tentatives de séduction, la délégation chinoise ne parvient pas à décider Téméraire de se séparer de Laurence. Il est alors décidé entre les autorités anglaises et la délégation chinoise d’embarquer Téméraire et Laurence pour la Chine en espérant qu’une fois là-bas, Téméraire se fera une raison et acceptera de rester près des siens.


Le trône de jade nous entraîne dans un voyage autour de l’Afrique jusqu’à la Chine sur un transport de Dragon, vaisseau très lent qui du coup est prétexte à nous faire découvrir la vie à bord des vaisseaux du XVIIIème siècle mais aussi l’esclavage qui saigne l’Afrique. On a aussi le temps d’aborder les problèmes de compréhension entre les cultures anglaise et chinoise.

L’auteur nous fait aussi rencontrer de nouvelles races de dragon et nous permet de découvrir la civilisation que les chinois ont développé en harmonie avec les dragons. En effet, si ces derniers sont rares en Angleterre et ont du coup été tous recrutés pour des tâches militaires, en Chine ils pullulent et servent également à beaucoup d’usage civils. Les dragons, en Chine, peuvent aller à l’école, étudier la poésie, gagner leur vie ou se retrouver à mendier…

Un excellent deuxième tome qui permet à l’auteur d’approfondir son monde. Le premier avait apporté des bases, celui-ci nous permet de rentrer plus dans la psychologie draconique. Naomi Novik y développe aussi de façon brillante une civilisation qui a intégré les dragons au cœur de ses traditions.

C’est un ouvrage très plaisant à lire, les pages défilent sans que l’on s’en rende compte, mais qui garde quand même un côté « lecture pour adolescents ».

Ma note personnelle : 16/20
Le Trône de Jade
Naomi NOVIK

Si vous voulez d’autres avis:

Le bibliocosme

Le culte d’Apophis

Albédo

Published in: on 19 novembre 2016 at 17 h 36 min  Comments (2)  
Tags: , , , , , , ,

Le Grand Medico – Headon HILL

le-grand-medico

Le major Harold Pentreath, fils de Lord Pentrath, revient des Indes où il a servi sa majesté. Il est bien décidé à épouser Helen, la fille du docteur du village de Gwynant même contre l’avis de son père, le Lord qui règne sur le village depuis son château. Après une entrevue orageuse avec son père, Harold revient annoncer à sa mère et à sa sœur que tout est arrangé et que son père a donné son accord au mariage. Pendant la nuit qui suit, le Lord ne se sentant pas très bien envoie un de ses domestiques chercher une préparation que le médecin de Gwynant (qui est son médecin personnel depuis longtemps) lui concocte dans son laboratoire. Cette préparation est très délicate parce que l’un de ses composants est, à forte dose, un poison violent.

Au matin, le Lord est retrouvé mort dans son lit, le médecin diagnostique une mort naturelle mais peu de temps après, des rumeurs naissent laissant entendre que la mort du Lord n’est pas naturelle et que quelqu’un l’aurait aidé à trépasser.

Si Harold pense que ces rumeurs vont s’éteindre rapidement, il se trompe car le Grand Medico a jeté son dévolu sur Helen et a conçu un plan diabolique où Helen se voit obliger de sacrifier son propre père ou son fiancé.

Harold et Helen parviendront-ils à déjouer les plans de ce dangereux individu ?


Une tour hantée, un vieux repaire de contrebandiers, des escrocs hauts en couleur, des personnages secondaires intéressants, voilà de nombreux éléments qui me font penser aux aventures de Harry Dickson.

Ce roman qui s’il n’est pas parfait au niveau de l’intrigue, nous présente outre sa galerie de personnages intéressants, une description très imagée du village de Gwynant.qui donne envie de visiter ce village. Alors, en route pour Gwynant !

 

Ma note personnelle : 16/20
Le grand Médico – Headon HILL
Collection e-baskerville
Traduction Jean-Daniel Brèque et H.Charron
Edition Kindle

On peut acheter ce roman au format epub aux moutons électriques , sur le site de Kobobooks ou sur celui de la FNAC

Ce roman peut être également achetée sur Amazon 

ou en version papier chez Rivière Blanche

La 25ème heure – Feldrik RIVAT

La 25eme heure - Feldrik RIVAT   25-eme-heure_0002

Ce roman débute par l’arrivée du « Biographe » en gare de Leysin (Suisse), cet homme a en fait rédigé les mémoires de Louis Bertillon, le fameux policier depuis ses débuts à la Sureté dirigée par Marie-François Goron et c’est par l’artifice de la lecture des mémoires de Bertillon que nous entrons dans cet ouvrage.

Nous découvrons ainsi un jeune inspecteur débutant, un peu gauche et tout juste intégré qui se voit rattaché dès sa première enquête au fameux Eudes Lacassagne, surnommé « Le Khan ». Lacassagne, habitué à travailler seul, est peu enthousiaste à l’idée de travailler avec ce jeune homme qui a encore tout à apprendre. Bertillon quant à lui est impressionné de travailler avec ce célèbre inspecteur mais est très vite étonné par les diverses particularités de Lacassagne: Le Khan se déplace toujours à pied, il ne semble connaître ni le froid, ni la faim, ni la douleur; il remonte régulièrement sa montre, verse un liquide étrange sur un sucre à intervalles réguliers et appelle un moineau qui vient lui manger dans la main. Mis à part ces étrangetés, le Khan est doué d’un esprit de déduction remarquable et va toujours droit au but.

Bientôt Lacassagne et Bertillon se retrouvent au cœur d’une sombre affaire de morts qui sont amputés d’un doigt et qui ont subi des rituels d’embaumement particulièrement exotiques, morts qui disparaissent puis réapparaissent. Cette aventure complexe entrainera nos deux détectives à travers le Paris mondain, le Paris scientifique, le Paris Occulte dans et sous les rues de la capitale, dans les dédales et jusqu’au sommet de la tour Eiffel en construction.


J’ai découvert ce roman grâce à une offre de lecture gratuite du premier chapitre et cette lecture m’a donné envie d’acheter ce roman, achat que je n’ai pas regretté.

C’est un excellent roman aux frontières du policier, du fantastique, de l’ésotérisme et du Steampunk, trop riche pour pouvoir le résumer. On y retrouve un grand nombre de noms illustres tels que Charcot, Bertillon, Méliès, Pinkerton…, à tel point que l’on pourrait craindre qu’ils ne soient que prétexte à partager l’érudition de l’auteur mais il y a une raison à la présence de la plupart de ceux-ci et l’ont ne peut qu’admirer le brio avec lequel l’auteur a su façonner un récit qui nous permette de retrouver tous ces grands esprits.

J’ai hâte de retrouver la suite dans le tome 2.

Ma note personnelle: 17/20
La 25ème heure – Feldrik RIVAT
Les éditions de l’homme sans nom
446 pages

Celia et son fantôme – Barry PAIN

celia-et-son-fantome

Celia en a assez des remarques de son père, elle décide à dix-sept ans de quitter le domicile parental et son emploi pour aller vivre une vie d’aventure grâce aux cinq livres qu’elle a réussi à économiser. Mais elle a à peine quitté sa maison qu’un étrange individu l’aborde. Cet homme qui semble connaître tant de choses sur elle et sur ses parents lui révèle qu’il est un fantôme mais un fantôme en plein jour, est-ce possible?


Deuxième incursion de Barry PAIN dans la collection Baskerville avec une histoire de fantôme plutôt sympathique. L’auteur reste dans le domaine du fantastique dans une nouvelle agréable et bien écrite. Et pour 0.99€, c’est donné!

Ma note personnelle: 15/20
Célia et son fantôme -BarryPAIN
Traduction de Jean-Daniel Brèque
Edition Kindle

Vous pouvez acheter cette nouvelle sur le site des Moutons électriques  ou sur les sites de la FNAC, Kobo-Books et Amazon.

La voie des Rois – Brandon SANDERSON

The Way of Kings La voie des rois

Roshar est un monde balayé par des tempêtes étranges qui ont bouleversé l’équilibre écologique de la planète au point que certains animaux et certaines plantent ont créé des mécanismes qui leur permettent de s’enfoncer dans le sol ou de rétracter les parties exposées de leurs individus. Les hommes n’ont pas cette chance et ils ont tout intérêt à s’abriter pendant les tempêtes s’ils ne veulent pas perdre la vie. Ces tempêtes transportent aussi une forme d’énergie qui est absorbée dans des gemmes. L’énergie contenue dans ces gemmes peut alors être utilisée pour façonner des objets voire des bâtiments, soigner des personnes, infuser de la puissance dans une épée ou une armure…

Jadis, il y avait sur ce monde des ordres de chevaliers qui combattaient des ennemi terribles dont on ne se souvient plus maintenant que comme des créatures mythiques. Ces chevaliers ont laissé en héritage leurs armes et leurs armures « magiques » qui sont portées par des nobles. Ces nobles ont notamment comme caractéristique d’avoir les yeux clairs.

A l’époque où se situe le récit, dix princes d’Alekhtar dirigent des armées qui combattent les Parshendi sur la plaine brisée. Ces princes sont là pour venger l’assassinat du roi des Alethi, Gavilar, par un assassin à la solde des Parshendi. Depuis 10 ans, ces princes dirigent chacun leur armée séparément sur la plaine brisée pour s’emparer des précieuses gemmes géantes qui y abondent, pour cela, ils doivent amener leur armées de plus en plus loin sur une plaine qui est creusée de nombreux fossés. Pour franchir ces fossés, ils ont créé des ponts mobiles que des esclaves portent jusqu’au lieu de combat, déposant les ponts puis les reprenant jusqu’au fossé suivant.

Depuis quelques temps, Dalinar Kholin, frère du roi assassiné Gavilar et commandant d’une des dix armées est assailli par des visions lors des tempêtes qui assaillent la plaine brisée. Ces visions lui montrent des images du passé et lui parlent d’un ennemi oublié qui pourrait revenir bientôt, les vois qu’entend Dalinar lui enjoignent d’unir les princes.

D’autres personnages apparaissent dans ce roman dont Kaladin, apprenti chirurgien auprès de son père, devenu soldat pour protéger son jeune frère mobilisé de force. Kaladin avait démontré de grande prouesses en tant que soldat, parvenant même à tuer un noble ennemi vêtu d’une armure magique mais il a été trahi par un noble Alethi qui en a fait un esclave pour s’emparer de l’armure. Passant de maître en maître, Kaladin est finalement vendu à l’un des princes Alethi qui en fait un porteur de pont.


Ce premier roman d’une série prévue en dix tomes (le 3ème est prévu en anglais pour la fin 2017) montre déjà les prémices d’une oeuvre immense, ce premier tome faisant à lui seul 1250 pages. L’univers créé par Sanderson est encore une fois fouillé et cohérent avec un système de magie novateur et très riche. On comprend dès lors qu’il lui faudra un très long développement pour en fouiller toute la diversité. Bien entendu ce premier tome est une longue introduction, il souffre donc un peu de longueurs par moment mais il y a énormément de choses à découvrir et il peut donc être normal d’avancer à petits pas pour ne pas noyer le lecteur.

Pour ce qui est du système de magie ou des Chevaliers Radieux, il sont en grande partie oubliés sauf par les érudits qui étudient dans les grandes bibliothèques ce qui fait que le lecteur apprend en même temps que les personnages redécouvrent certaines pratiques.

Un très bon début pour une oeuvre qui promet d’être épique.

Ma note personnelle: 17/20
La Voie des Rois (The way of Kings) – Brandon SANDERSON
Version Kindle

%d blogueurs aiment cette page :