Les bas-fonds de Mesa – David WEBER & Eric Flint

bas-fonds-de-mesa-1a bas-fonds-de-mesa-1b

bas-fonds-de-mesa-2a bas-fonds-de-mesa-2b

Pour bien comprendre ce roman, quelques explications sur la société mésane s’imposent. Il faut savoir que la colonisation de Mésa a été entreprise par des colons originaires de Beowulf dont les membres les plus influents étaient Leonard Deitweiler et sa famille. Ces colons avaient comme objectifs l’amélioration de la race humaine par les manipulations génétiques sans les freins que Beowulf avait imposé à ces recherches.

Dès lors, toute la théorie politique a été pensée pour que les lignées disposant du meilleur matériel génétique dominent la société mésane et règnent sur les autres colons, les colons disposant du plus mauvais patrimoine génétique ne pouvant occuper que des fonctions intermédiaires au mieux. Poussant la logique jusqu’au bout, ils ont créé des esclaves génétiques pour les servir, ces esclaves étant « fabriqués » pour des buts précis : travailleurs de force, esclaves de plaisirs… et n’ayant bien entendu aucun droit.

Au sommet de la pyramide se trouvent les dirigeants de l’Alignement Mésan, le gouvernement occulte de Mésa dirigé lui-même par la famille Deitweiler. Seule une petite partie (quelques milliers de personnes quand même) des membres de l’alignement est au courant du nom des dirigeants et des véritables buts de l’Alignement. Le gouvernement dirige l’ensemble de Mesa officiellement. On retrouve des citoyens disposant de tous les droits puis en dessous, des anciens esclaves affranchis : les cissecs qui sont cantonnés à une vie très difficile dans des bâtiments dont la qualité est inférieure en tous points à ceux des citoyens et qui vivent surtout de débrouillardise. Ensuite on trouve les esclaves génétiques qui n’ont bien entendu aucun droit.

Afin de dissimuler au maximum leurs activités, la famille Deitweiler a créé ce qu’elle appelle l’Oignon : plusieurs couches de camouflage qui leur permettent de se dissimuler au sein de la société mésane sans que personnes ne sache qui sont ces dirigeants occultes ni même qu’ils existent. Ainsi, le gouvernement mésan dirige officiellement la planète, la société Manpower Incorporated s’occupe du commerce des esclaves génétiques et d’autres organisations pour gérer le reste de leurs activités illégales.

Pour arriver à ses fins, l’alignement a cherché à détruire toute structure pouvant s’opposer à ses desseins en poussant les gouvernements les plus opposés aux manipulations génétiques à se faire la guerre d’où la guerre entre Manticore et Havre suivie de la Guerre entre la Ligue Solarienne et l’empire stellaire de Manticore.

 

Alors que le conflit entre Manticore et Havre s’est arrêté suite aux révélations des deux supers-Espions Anton Zilwicki et Victor Cachat, Manticore se prépare à l’assaut de la Flotte de la ligue solarienne. En effet, les responsables de la Ligue Solarienne pensent que l’alignement mésan n’est qu’une fable inventée par Manticore.

C’est pour cette raison que les deux espions décident de retourner sur Mésa afin de trouver des preuves irréfutables de l’existence de l’alignement. Malgré la publicité de leur dernière visite sur Mésa, ils pensent que c’est le dernier endroit où l’on s’attend à les voir débarquer.

Ayant réussi à débarquer sur Mésa, Victor et Anton découvrent assez rapidement que l’alignement Mésan a décidé de faire disparaître les preuves de son existence en provoquant de faux accidents ou des actes « terroristes » au cours desquels les membres de l’alignement auraient trouvé la mort. Et pour cela, tous les moyens sont bons et le nombre de victimes importe peu. Si les citoyens « normaux » de Mésa se retrouvent en pleine guerre civile avec leurs esclaves génétiques ou les Cissecs, descendants affranchis de ceux-ci, c’est tout bénéfice pour l’alignement.

Lorsque les dirigeants officiels de Mesa déclenchent une répression brutale sur les Cissecs, Victor et Anton décident d’agir. Anton retourne vers Manticore pour demander du secours tandis que Victor va tenter d’aider les Cissecs et pour cela, va devoir chercher de l’aide auprès des seules organisations cissecs en état de résister aux forces de l’ordre mésanes : les gangs des bas-fonds de Mésa.

Nos héros survivront-ils ?


 

Un roman qui permet de saisir un peu mieux la société Mésane mais qui ne fait pas avancer l’intrigue principale. Comme je l’ai déjà signalé je pense, le point fort de cette série est plutôt la partie « Space Opéra » que la partie espionnage. Je pense aussi que David Weber est un meilleur écrivain que son co-auteur.

Ce n’est encore une fois pas un grand roman avec une fin trop prévisible mais il doit être lu pour avoir une bonne compréhension de Mesa. A lire toutefois avant d’arriver au prochain Honor Harrington (Uncompromising Honor) sinon vous apprendrez ce qui s’est passé dans ce roman-ci.

Ma note personnelle : 14/20
Les bas-fonds de Mesa – David WEBER & Eric Flint
Editeur : L’Atalante

Publicités

1634: The Baltic War – David WEBBER & Eric FLINT

1634

1634 fait suite aux évenements de 1633 et de « Ring of Fire ». Ce roman nous raconte comment l’Amiral Simpson vient lever le siège de Lubeck (où Gustave-Adolphe était encerclé par les Français et les Danois) avec sa flotte « d’Ironclads ». Ces Ironclads à qui il a fait remonter le cours de l’Elbe en franchissant tous les obstacles et en détruisant au passage la forteresse de la ville libre d’Hamburg qui entendait lui barrer le passage.

Mais pendant ce temps, les Français et les Danois ne restent pas inactifs: Grâce aux emplaires des encyclopédies que les américains possédaient, les français ont développé une carabine de cavalerie et l’ont produite en assez grand nombre pour équiper plusieurs milliers de cavaliers et les danois expérimentent des mines sous-marines et des torpilles montées au bout de galères.

Aussi ingénieux soient-ils, les Danois ne peuvent empêcher la destruction de la flotte qui faisait le siège de Lubeck et la cavalerie française ne peut intervenir à temps pour empêcher l’armée de siège d’être battue par les Suédois et les Américains.

D’autre part, la délégation Américaine qui était enfermée dans la tour de Londres est libérée par un commando dirigé par Harry Lefferts, qui fait également évader Crowmell et Sir Thomas Wentworth (ancien premier ministre renversé par un complot à la cour).


On retrouve dans ce récit l’efficacité dont est capable le duo Weber et Flint, un récit qui donne envie de continuer à lire, c’est fluide et intéressant et les combats sont crédibles.

Si on n’atteint pas le suspense de 1633, le récit avance et plusieurs pistes se développent pour les romans suivants de la série.

Pour le tome 1: 1632
Pour le tome 2: 1633

Voir aussi l’anthologie Ring of Fire ou plusieurs auteurs connus et des fans ont développé des éléments de cet univers dans des nouvelles qui sont parfois le point de départ d’une série de romans liés à l’univers de 1632.

Et la page que j’ai consacré à cette série: 1632-Verse

Ma note personnelle : 16/20
1633 –  Eric Flint et David Weber
Edition Kindle

L’avis d’Eumène de Cardie: 1634 – The Baltic War

Pages mises à jours

1632verse: Quelques ajouts et mises à jour (livres parus et à paraître)

1636 - The Chronicles of Dr Gribbleflotz

La Saga Kirov: ajout des livres 20 à 22

Kirov XXII

Published in: on 16 janvier 2016 at 17 h 43 min  Comments (2)  
Tags: , , , , , , , ,

The Wallenstein Gambit – Eric FLINT

Morris Roth le joaillier de Grantville est obsédé par les massacres de Chmielnicki (voir partie intitulée « Moyen-âge » sur la page de Wikipedia). Si le seul moyen d’éviter ces massacres était une alliance avec Wallenstein, il faudrait alors acheter une très longue cuillère.

Cette nouvelle ouvre le fil d’intrigue développé vers l’Europe orientale qui reprend pour l’instant 1636: The Kremlin Games de Paula Goodlett and Gorg Huff.

Ma note personnelle: 16/20
The Wallenstein Gambit – Eric Flint   Ring of Fire
Edition Kindle

Here Comes Santa Claus – K.D. WENTWORTH

Ring_of_Fire_(anthology)-cover

Si Gottfried Heinrich von Pappenheim, officier général au service duc de Friedland, Albrecht Von Wallenstein, se rend à Grantville incognito avec deux de ses sbires pour trouver Julie MacKay, ce ne peut être que pour venger Wallensteinn tué par les deux balles de Julie à la bataille de l’Alte Veste? A  moins que les assassins ne soient pas ceux que l’on croit et que von Pappenheim ne soit venu pour jouer au Père Noël?

 ——————————————————————————————————————————————————–

Encore une nouvelle intéressante par l’examen des différences culturelles entre l’Amérique du XXème siècle et l’Europe du XVIIème siècle en s’appuyant simplement sur l’histoire du Père Noël. C’est aussi une nouvelle importante pour la suite de la série parce qu’elle présente des ouvertures politiques (on y apprend notamment que le Général Impérial Albrecht von Wallenstein a survécu à la bataille de l’Alte Veste.

Ma note personnelle: 16/20
Here Comes Santa Claus – K.D. WENTWORTH  in Ring of Fire
Edition Kindle

The Three R’s – Jody DORSETT

Ring_of_Fire_(anthology)-cover

Lorsque l’évêque COMENIUS apprend qu’il existe une nouvelle puissance qui autorise la liberté religieuse, il envoie le Diacre Jan Billek  plaider la cause de l’église des frères, des protestants originaire de Moravie afin de leur permettre de se réinstaller sur les terres dont ils ont été expulsés.
Malheureusement pour l’église des frères, Grantville n’a pas les moyens de soutenir tous les opprimés du 
XVIIème siècle mais certains habitants sont prêts à donner un coup de main afin d’enseigner les trois R: Reading, Righting and Revolution et parmi eux, il y a des gens à Grantville dont la spécialités est de créer des problèmes.

————————————————————————————————————————————————————————————————————————————

Une nouvelle qui, si elle est un peu moins captivante au niveau de la lecture, nous indique quand même ce qui risque de se passer dans la suite de la série 1632: une société qui tend à  privilégier sa survie et sa défense mais qui laisse certains de ses citoyens tenter d’influencer certains événements ou corriger ce qu’ils considèrent comme des injustices.

Ma note personnelle: 15/20
The Three R’s – Jody DORSETT in Ring of Fire
Edition Kindle

A Witch to live – Walt BOYES

Ring_of_Fire_(anthology)-cover

Lorsque le père Eberhardt arrive à Sühl pour y faire brûler, il s’attend à une pleine coopération des autorités de la ville (après tout il a des preuves incontestables, le père de la jeune fille était lui-même un sorcier) mais celle-ci vient de rejoindre les Etats-Unis et il va au devant de grosses surprises.

———————————————————————————————————————————————————————————————————————————–

Une nouvelle intéressante sur le thème de l’inquisition et des procès de sorcières, on y suit le cheminement intellectuel d’un Jésuite, le père Friederich Spee qui a initié et participé à de nombreux procès de sorcières et qui est persuadé que les 200 sorciers et sorcières qu’il a vu condamnés et brûlés étaient innocents. Il a compris depuis longtemps que beaucoup de sorciers avaient été dénoncés afin de permettre à leurs dénonciateurs de s’emparer de leurs biens.

Ma note personnelle: 16/20
A Witch to live – Walt BOYES in Ring of Fire
Edition Kindle

Skeletons de Greg DONAHUE

Ring_of_Fire_(anthology)-cover

Lorsque les citoyens de Grantville ont décidé d’incorporer tous ceux qui le voudraient dans leur milice y compris des allemands qui combattaient dans l’armée ennemie, ils se doutaient bien qu’il y aurait des pommes pourries.

Ma note personnelle: 15/20
Skeletons de Greg DONAHUE in  » Ring of Fire« 
Edition Kindle

American Past Time de Deann ALLEN et Mike TURNER

Ring_of_Fire_(anthology)-cover

Que peut faire un jouer de baseball dans l’Allemagne du 17ème siècle, quels défis s’offrent à lui lorsqu’il n’y a aucun joueur de son niveau à Grantville. On ne peut quand même pas s’attendre à ce que les Allemands puissent mettre sur pied leur propre équipe avec des gens qui ne connaissent rien à ce jeu non?

Une nouvelle sans grand impact sur la saga « 1632 » même si elle est reliée elle-aussi à l’attaque des Croates sur Grantville et l’intervention du capitaine Gars, mais plaisante à lire.

Ma note personnelle: 15/20
When the chips are down in « Ring of Fire« 
Edition Kindle

When the chips are down – Jonathan CRESSWELL & Scott WASHBURN

Ring_of_Fire_(anthology)-cover

Quand il n’y a plus de Chips, il suffit d’en refaire! Facile sauf quand on se trouve plongé dans l’Allemagne du début du XVIIème siècle. Il faut déjà trouver des pommes de terres (qui sont appelées la racine du diable et ont la réputation d’être aphrodisiaque ce qui les rend peu populaires auprès des gens pieux mais surtout qui ne sont pas au goût de la population allemande) et de l’huile.

Quand Larry, Eddie et Jimmy décident de faire des chips pour tout Grantville, ils n’ont peut-être pas correctement évalué la quantité de chips nécessaire où le temps qui faudra pour en faire en quantité. Heureusement les membres du clan RichterGretchen et Gramma en tête sont là pour sauver le coup.

Une bonne nouvelle tout-à-fait dans l’esprit de la série.

Ma note personnelle: 16/20
When the chips are down in « Ring of Fire »
Edition Kindle

%d blogueurs aiment cette page :