War With Russia – General Sir Richard Shirreff

war-with-russia

Alors que les combats en Ukraine reprennent, le président russe devant les difficultés économiques qui touchent son pays, décide de s’en prendre aux Pays baltes qui eux aussi ont de fortes minorités russophones. Les troupes spéciales russes provoquent donc des incidents et tirent sur des baltes russophones pour faire croire à une agression contre leurs minorités. Profitant de cette action, les russes attaquent les Pays Baltes et s’emparent de ceux-ci.

Devant cette agression caractérisée de trois pays membres de l’Otan (agravée par la destruction d’un navire britannique et d’un navire allemand dans le port de Riga), les pays membres de l’alliance ( déjà au courant de la menace mais paralysés par les indécis) finissent par se mettre d’accord pour mobiliser des troupes et les envoyer à la frontière avec les Pays Baltes pendant que les britanniques envoyent une flotille formée autour du porte-avions Queen Elisabeth.

Le Queen Elisabeth, insuffisamment protégé est repéré et coulé par un sous-marin russe, avec plusieurs centaines de victimes.

L’escalade menace mais les russes ont installé des missiles nucléaires S-400 d’une portée de 400km dans l’enclave de Kaliningrad et menacent de les employer si l’Otan tente de reprendre les Pays Baltes


Disons le tout de suite, ce livre n’est pas un grand roman. C’est plutôt une charge contre les politiciens qui ont décidé de couper les budgets de la défense de l’Otan et de laisser cette organisation dans l’impossibilité de réaliser ses missions.

Si le général et ancien adjoint au commandant suprême des forces alliés en Europe (SACEUR) connaît la matière militaire (au moins au niveau de l’armement et des forces en présence), il n’en est pas pour autant un bon romancier.

Les personnages sont caricaturaux, les politiciens sont quasiment tous incompétents au point de faire prendre des risques inutiles aux militaires, les combats ne sont pas particulièrement bien décrits et surtout la défaite de l’invasion russe est un peu trop « facile » et dpend en trop grande partie d’un virus informatique.

De plus, n’importe quel pays doit savoir que si on laissait faire les russes contre un membre de l’Otan sans réagir, ce serait la fin de l’alliance.

Ma note personnelle: 12/20
War with Russia – General Sir Richard Shirreff
Edition Kindle

Pour d’autres avis: L’avis d’Eumène de Cardie

Le Pays fantôme – Patrick LEE

le-pays-fantome_0001

Une nouvelle entité est apparue de la Brèche, les dirigeants de Tangent sont tellement inquiets par les découvertes qu’ils ont fait grâce à cette entité qu’ils se rendent immédiatement chez le président des EU. Alors qu’ils venaient de quitter le président, le convoi des dirigeants est attaqué à l’arme lourde. Tous les membres de l’équipe et de l’escorte sont tués à l’exception de Paige Campbell qui est capturée.

Paige a eu le temps de prévenir Bethany, son assistante surdouée en informatique et de lui demander de trouver le seul homme en qui elle a encore confiance ; Travis Chase. Le même Chase qui avait quitté Tangent de peur de mettre le monde en danger (voir fin du tome 1).

Bethany trouve Travis et ensemble, ils découvrent, grâce à un deuxième exemplaire de l’entité que la mise en marche de l’appareil créé un passage dans le futur au même endroit mais un futur où tout à l’air mort. Les villes sont désertes et en ruine, même les satellites semblent détraqués. Après quelques temps passé dans le futur, ils découvrent quelque chose de bizarre : il n’a aucune carcasse de voiture, comme si quelqu’un les avait toutes enlevées.

En revenant dans le présent, ils ont aussi acquis une information : la catastrophe est proche. Utilisant l’entité pour passer dans le futur, y voyager et revenir dans le présent à l’endroit où Paige est enfermée, ils parviennent à délivrer celle-ci.

En réunissant leurs informations, les agents de Tangent découvrent que quelle que soit la cause de la catastrophe, le président des EU devait être au courant et que c’est lui qui a donné l’ordre de les éliminer.


Un deuxième tome toujours aussi speedé, moins dérangeant que le premier mais qui là aussi nous confronte à l’apocalypse.

Une lecture agréable et divertissante.

Ma note personnelle: 16/20

Le Pays Fantôme – Patrick Lee
Editions l’Atalante
327 Pages

Voir ma critique du Tome 1

Published in: on 25 décembre 2016 at 23 h 13 min  Comments (4)  
Tags: , , , , , , , ,

Ghost Fleet – P.W. SINGER & August COLE

ghost-fleet2

Dans un futur pas si lointain, la Chine dirigée par un “Directorat” décide de prendre la place des Etats-Unis en tant que leader mondial. Pour cela, elle va se livrer avec l’aide des russes à une attaque surprise : L’attaque surprise chinoise parvient à détruire tous les satellites de communication et de détection des USA, tous les porte-avions et les sous-marins nucléaires dans le Pacifique et permet l’invasion d’Hawaï qui est occupée militairement, le contingent américain sur place étant rapidement éliminé. Cette attaque est soutenue par une puissante offensive informatique notamment via des puces informatiques fabriquées en Chine largement utilisées dans le matériel courant et contenant des virus.

Les Etats-Unis, d’abord sonnés organisent la riposte autour d’un navire expérimental mis en sommeil, le super destroyer Zumwalt. L’atout maître de ce dernier est un rail-gun qui permet d’envoyer des projectiles à plusieurs centaines de kilomètres avec une grande vitesse et une cadence de tir rapide. Ce vaisseau abandonné pour cause de coûts trop important, est remis en état et bénéficie des avancées scientifiques qui ont enfin permis une mise au point efficace. L’autre aspect de la contre-offensive américaine est basé sur une riposte informatique.


Un roman qui se laisse lire si on accepte le point de départ, à savoir l’attaque surprise chinoise qui réussit au delà de ce que l’on pourrait imaginer: les porte-avions et sous-marins nucléaires américains sont détectés via les émissions de leurs réacteurs et coulés par des attaques combinées dont l’arme principale sont les missiles balistiques, les ordinateurs américains sont neutralisés très facilement par le piratage des informaticiens chinois, les satellites sont abattus les uns après les autres sans réaction américaine…

Personnellement, j’ai toujours un peu de mal à accepter ces attaques de grande envergure sans que qui que ce soit n’ait détecté le moindre indice et qui atteignent tous leurs objectifs sans rencontrer de problème.

Il y a d’autres points qui affaiblissent ce roman : des caractères qui manquent de consistance ou qui n’ont pas vraiment leur place dans un thriller technologique telle une tueuse psychopathe qui s’en prend aux soldats chinois de la force d’occupation, le recours à une arme miracle pour triompher de l’ennemi, le côté à sens unique de l’action qui fait qu’au début les américains sont totalement dépassés, quasiment sans réaction dans tous les domaines et qu’ensuite, c’est au tour des chinois de vivre la même chose (ce sentiment est sans doute renforcé par le fait que pendant l’attaque chinoise, on ne reçoit aucune information du côté américain).

En résumé un roman distrayant mais qui est loin d’être parfait.

Ma note personnelle: 12/20
Ghost Fleet – P.W. SINGER & August COLE
Version Kindle

Dragon Storm: China Invades Taïwan – T.J. McFADDEN

Dragon Storm - China Invades taiwan

Et si la Chine profitait de l’élection d’un président américain hésitant pour tenter de réunir la province rebelle à la république populaire. En menaçant d’ouvrir une guerre sur deux fronts (la Corée et Taïwan), la république populaire de Chine parvient à maintenir les Etats-Unis hors du conflit.

Si les communistes peuvent lever une énorme armée, les Taïwanais ont un léger avantage qualitatif mais celui-ci sera t’il suffisant pour contenir les hordes de l’armée populaire. Les deux camps découvrent les problèmes logistiques causés par la corruption (défenses absentes sur les plages de Taïwan et matériel absent du côté communiste). Qu’importe, la milice populaire envoyée en première ligne est endoctrinée et prête à mourir par milliers (et les dirigeants chinois sont prêt à sacrifier cette milice si cela peut leur permettre de conserver leurs meilleures unités pour la percée décisive).

Si les Taïwanais se battent comme des lions et parviennent à freiner l’avance des communistes (avec notamment l’appui d’un groupe de « Tigres volants », mercenaires occidentaux volant sur toutes sortes d’appareils dont certains fortement bricolés) en détruisant une bonne partie de la flotte rouge, la chute de l’île semble inéluctable. L’opinion publique occidentale émue par la résistance héroïque de l’île fera-t’elle pencher la balance? C’est ce que vous découvrirez en lisant ce roman!

—————————————————————————————————————-

Quelques très bonnes trouvailles au niveau tactique rendent la lecture de ce roman intéressante même si on peut s’étonner de voir le peu d’ampleur des attaques de cellules communistes infiltrées ou comme dans « The Fourth Crisis« , une attaque aéroportée se dérouler quasiment sans perte. Un autre reproche que l’on pourrait faire se situe au niveau de l’essoufflement de l’attaque chinoise. Même si la flotte n’est plus capable d’amener suffisamment de troupe, l’aviation chinoise devrait être à même d’amener des renforts terrestres. Lorsqu’on connaît le montant des dépenses militaires chinoises de ces dernières années, l’on ne peut que s’étonner de voir les « communistes » peiner autant à maintenir leur offensive.

Le contexte politique peut aussi poser question; comment imaginer les Etats Unis laisser un de leurs alliés se faire conquérir sans réagir? Ce serait créer un dangereux précédent et pousser d’autres pays dans les bras de l’ennemi.

En résumé, un roman bien écrit mais basé sur des hypothèses discutables.

Ma note personnelle : 14/20
Dragon Storm: China Invades Taïwan de T.J. McFADDEN
Edition Kindle

Invasion – DC ALDEN

Invasion

 

2029, l’Europe appauvrie par les crises économiques et par la coupure des livraisons pétrolières des pays arabes, s’est retrouvée isolée de son allié américain. L’Arabie unifiée(une entité qui recouvre tous les pays du Maroc au Pakistan, et jusqu’à la Somalie dans le sud) lance une attaque massive surprise sur l’Europe. Des milliers de cellules dormantes attaquent les bases militaires, les commissariats de police et tous les points névralgiques, créant un chaos complet à l’intérieur des pays européens. Des attaques cyber- terroristes neutralisent les réseaux informatiques et les communications de tous les pays occidentaux pendant qu’à la demande des Arabes, la Russie attaque l’Allemagne et la Turquie, membre de l’Union européenne, envahit la Grèce. Des navires arabes accostés paisiblement dans des dizaines de ports européens, débarquent des milliers d’hommes et de véhicules militaires.

Pris à la gorge, attaqués de toutes parts et affaiblis par la situation chaotique interne, les pays européens ne peuvent opposer qu’une résistance limitée à l’invasion et seule l’Angleterre parvient à résister quelques temps avant de devoir replier ses troupes en Ecosse.

————————————————————————————————

Si ce roman n’est pas mal écrit, il n’en reste pas moins qu’il apparaît comme hautement fantaisiste. Ce roman date de 2006 mais même à cette époque, les dissensions entre chiites et sunnites étaient connues et l’auteur ne nous explique pas comment l’Arabie s’est retrouvée unifiée sous l’autorité d’un seul homme. On voit mal les princes des monarchies arabes actuelles céder leur place où des membres d’obédience opposées s’allier après des siècles de conflits. Et que dire d’une attaque de la Russie qui laisserait une Arabie unifiée et élargie à l’Europe à ses portes? Le problème est le même pour les Turcs qui se retrouveraient isolés au sein d’une grande nation arabe? On pourrait aussi se demander comment Israël aurait pu laisser une telle unification se produire alors qu’elle met son existence même en péril.

Parlons ensuite du déroulement du conflit qui prévoit le largage de 100.000 parachutistes ou l’invasion simultanée de toutes l’Europe. D’une part, il y a le succès total de toutes les opérations de sabotages, apparemment, aucun des pays européens n’a pu détecter l’installation sur son territoire d’une seule cellule de combattants arabes alors que celles-ci se révèlent lourdement armées, l’auteur se contentant de dire que ces cellules ont reçu comme consigne de se dissimuler jusqu’au grand jour. Aucun terroriste n’a donc cédé à la tentation de commettre un attentat et personne n’a commis de faute mettant en péril la sécurité de l’opération? A cette échelle, cela me semble impossible. D’autre part, que dire de la défense européenne complètement sabotée par les attaques virales, elle est quasiment absente (à part en Angleterre), la marine est inexistante sauf deux ou trois frégates (encore une fois anglaises) et est en retard de technologie sur les arabes. . On peut encore admettre qu’une Arabie unifiée et riche ait pu acquérir du matériel de pointe comme des chasseurs furtifs F22 mais pourquoi les occidentaux n’en seraient ils pas équipés. L’auteur semble aussi avoir complètement sous-estimé la logistique que nécessite une telle opération, les troupes arrivent sans rencontrer de véritables opposition ou de problème et l’on transporte des divisions entières en un clin d’œil.

Quant à l’isolement des Etats-Unis, il est complètement étonnant que ceux-ci laissent se créer une nation arabe qui s’étendrait de l’Angleterre au Pakistan sans réagir.

En résumé, il y a de nombreuses failles et invraisemblances dans ce roman qui laisse apparaître une dénonciation des gouvernements laxistes de gauche et la naïveté des occidentaux face aux fourbes arabes. Même si on ne peut taxer ce roman d’islamophobe en tant que tel, il y a quand même de nombreux points où l’on sent l’auteur proche des idées de l’extrême droite en dénonçant l’apathie des occidentaux face à la montée d’un radicalisme religieux qui ferait de nos pays de véritables poudrières et des nids de terroristes en puissance. On ne peut nier qu’il y a dans nos pays de futurs terroristes mais certainement pas au niveau qui est décrit dans ce roman.

Ma note personnelle: 12/20
INVASION – DC ALDEN
Edition Kindle

Published in: on 28 octobre 2015 at 11 h 17 min  Comments (4)  
Tags: , , , , , ,

Armageddon’s song volume 4: The Longest Night – Andy FARMAN

Armageddon's song vol4

Alors qu’une mission secrète pour éliminer le premier ministre russe est en cours (la position du premier ministre a été communiquée par le chef du KGB, Elena Torneski  en échange du versement d’une somme rondelette sur un compte numéroté)), les combats atteignent leur point culminant sur le Vormundberg où au cours d’une nuit décisive (d’où le titre), les restants des divisions anglaises, américaines, françaises, belges hollandaises… vont parvenir à freiner et à infliger suffisament de pertes aux troupes russes et à leur alliés pour permettre l’arrivée des renforts américains et canadiens.

Lorsque la confirmation de l’échec de l’attaque russe est avérée, le nouveau premier ministre russe, Elena Torneski décide de la cessation des hostilités. L’alliance sino-russe est rompue.

Au Royaume-Uni, la ministre  de la défense Danyella Foxten-Billings tente de se faire mousser en dénonçant un »crime de guerre » commis par un des régiments de sa Majesté et en voulant faire arrêter le régiment entier en public mais sa tentative tourne court et abouti à sa chute suivie par celle de son amant par ailleurs Premier ministre de sa Majesté qui s’apprêtait à retirer son pays de l’alliance pour laisser les autres pays poursuivre la guerre contre la Chine..

—————————————————————————————————-

Un volume un peu court, qui voit la fin des hostilités entre les russes et les occidentaux, si les combats sont toujours très réalistes, on voit cependant se répéter certaines idées sur la corruption des politiciens par opposition et l’honnêté et à l’honneur des soldats (certains militaires belges, hollandais ou danois refusant d’obéir aux ordres de retrait de leurs troupes des combats).

Il n’est pas question du front asiatique dans ce volume si ce n’est pour parler de l’explosion nucléaire sur Sydney.

On peut aussi se demander où sont passés les avions furtifs russes évoqués dans les premiers volumes.

Ma note personnelle: 14/20
Armageddon’s Song volume 4: The Longest Night – Andy FARMAN
Edition Kindle

Pour le volume 1: Armageddon’s Song: Stand To
Pour le volume 2: Armageddon’s Song: Advance to Contact
Pour le volume 3: Armageddon’s Song: Fight Through
Pour le volume 5: Armageddon’s Song: Crossing The Rubicon

Le site web de la série: http://andyfarmansnovels.blogspot.fr/

Armageddon’s Song Volume 3 – Fight Through – Andy FARMAN

Armageddon's song vol3

Dans ce troisième tome, les occidentaux tentent de neutraliser les missiles nucléaires chinois en montant une attaque combinée (et compliquée) qui vise à bombarder les silos de missiles balistiques chinois et à couler le sous-marins Xia (seul sous-marin nucléaire lanceur d’engin chinois) en même temps.

Pendant ce temps, les chinois tentent de neutraliser la base française de Kourou pour empêcher les français de lancer de nouveaux satellites d’observation.

Pour ce qui est des attaques plus classiques, les russes tentent de percer le front avant que les renforts américains et canadiens n’arrivent au front et ne le renforcent suffisamment pour empêcher les soviétiques de passer. Alors que l’offensive russe ne semble pas pouvoir être stoppée à temps, le général Allain, commandant en chef des troupes de l’Otan en Europe lance une grande offensive aéroportée derrière les lignes russes pour couper les lignes de ces derniers avant de lancer deux divisions derrière le gros des troupes russes pour effectuer un mouvement en tenaille et ajouter à la destruction des unités d’arrière garde et de ravitaillement russe.

Une opération visant à éliminer le président russe en lançant une bombe atomique via un avion furtif est également en cours en Russie.

L’opération contre les chinois est une réussite presque totale, même si elle coûte cher: deux sous-marins d’attaque américains sont coulés par un sous-marin d’attaque chinois qui protégeait le Xia, celui-ci et son escorte sont coulés par le sous-marin britannique Hood. Seuls trois missiles chinois parviennent à être lancés, leurs cibles: Pearl Harbor, San Diego et Sidney. L’un de ces missiles ne pourra pas être intercepté… (Et oui je laisse le suspense jusqu’au résumé du tome suivant).

L’opération contre Kourou est elle déjouée à temps et la tentative d’un des sous-marins de détruire la base avec un missile nucléaire est contrée par les défenses de la base.

———————————————————————————————————

Si l’on sent que l’auteur est très à l’aise dans les descriptions de batailles et s’il parvient à déjouer le piège du manichéisme en nous présentant des personnages humains avec leurs qualités et leurs défauts de part et d’autre ainsi que des combats plus équilibrés que dans les romans de Tom Clancy par exemple (on voit ici un sous-marin chinois couler deux sous-marins d’attaque américains par exemple), on se demande quand si l’auteur va quand même nous conduire à l’Armageddon ou s’il parviendra à stopper l’holocauste?

 Ma note personnelle: 15/20
Armageddon’s Song: Fight Through – Andy FARMAN
Edition Kindle

Pour le volume 1: Armageddon’s Song: Stand To
Pour le volume 2: Armageddon’s Song: Advance to Contact

Pour le volume 4: Armageddon’s Song: The Longest Night
Pour le volume 5: Armageddon’s Song: Crossing The Rubicon

Le site web de la série: http://andyfarmansnovels.blogspot.fr/

Le Secret Interdit – Bernard SIMONAY

Le secret interdit

Un « accident d’avion » qui fait 120 victimes, c’est beaucoup de cadavres et pourtant il en manque 3, trois personnes qui sont effectivement montées à bord et qui n’ont eu aucun moyen de descendre de l’avion. Lorsqu’on sait que cet avion a emporté une bombe dont le seul but était de tuer l’une de ces  trois personnes disparues, on se doute que cela rend nerveux les commanditaires de l’attentat.

Une tempête qui ravage un petit port de pêche mais laisse une petite zone tout à fait intacte autour d’un navire…

Ces deux mystères ouvrent ce livre mais si pour le premier, il n’y a pas immédiatement d’explications, pour le deuxième, l’écrivain Kevin Kramer, spécialiste des romans d’aventures maritimes, a distinctement vu un homme en position de méditation sur le bateau voisin du sien et il a eu la très nette impression que c’était cet homme qui protégeait les deux bateaux de la tempête.

Sa curiosité éveillée par cet événement, Kevin se renseigne sur le propriétaire du bateau et apprend que Paul Falcon, le propriétaire du bateau se trouvait à plusieurs milliers de kilomètre de là au moment de la tempête.

Kevin décide d’enquêter sur toute cette affaire, et pourquoi pas d’en faire un roman. Il se rend donc chez Paul Falcon malgré un avertissement d’un agent du FBI qui lui interdit de rencontrer les Falcon. Alors qu’il est en pleine conversation avec Katherine et Paul Falcon, la propriété de ceux-ci est attaquée par une centaine de soldats kamikazes, ressemblant plus à des zombies qu’à de véritables soldats. Falcon parvient à repousser l’attaque sans utiliser d’armes visibles mais  Kevin, blessé pendant l’attaque, s’évanouit. Lorsqu’il se réveille, la propriété n’existe plus, détruite par le feu.

Cependant les Falcon ne sont pas morts et ils reprennent contact avec Kevin par l’intermédiaire de lettres signées d’un Ankh (croix ansée égyptienne). En suivant les instructions des Falcon, Kevin rencontrera Alexandra, une jeune française qu’il a l’impression d’avoir toujours connu.  Une romance naît très vite entre eux mais les instructions de Katherine et Paul Falcon vont les entraîner dans un voyage initiatique.

D’apprentissage physique et spirituels en voyages à travers l’Europe, l’Afrique et l’Asie (Allemagne, France, Ecosse, Tibet, Turquie, Egypte) Kevin et Alexandra vivront au cours de régressions dans leurs vies antérieures de véritables épreuves face à l’inquisition, aux templiers, aux ottomans  ou aux  romains. Ces épreuves les transformeront et les modèleront jusqu’à leur permettre de se rappeler qui ils étaient dans ce lointain passé, lorsqu’ils vivaient sur une île appelée « Atlantide » et comment utiliser les pouvoirs de l’esprit tels que la télékinésie ou la téléportation.

Ils découvriront alors qui est Paul Falcon et en quoi ils lui sont liés. Peuvent-ils faire confiance à Paul Falcon ou doivent-ils plutôt faire confiance à la Sainte-Vehme, cette organisation mystérieuse, bien déterminée à éliminer Paul Falcon et tous ceux qui le suivent pour préserver l’humanité?

————————————————————————————

Plus j’avançais dans cet ouvrage, plus je me demandais comment Bernard SIMONAY allait réussir à mixer tous les ingrédients qu’il mettait dans ce roman: l’Atlantide, le Trésor des Templiers, la carte de Piri Reis, les exhibitions des pouvoirs de medium de Daniel Dunglas Home, les pouvoirs mystérieux de l’esprit, les théories du complot, le Triangle des Bermudes…(et même l’affaire de Roswell). Et bien cela fonctionne plutôt bien, l’auteur a réussi à faire prendre la sauce et au final, on pourrait croire à son explication et au fait que tous ces mystères sont liés.

La fin de l’ouvrage reprend des considérations que certains pourraien qualifier d’utopiques voire naïve mais que pour ma part je qualifierais de vision optimiste du futur de l’humanité.

En fait mon plus gros reproche résiderait dans le fait que ce roman est peut-être un peu court vu l’ampleur du récit. Le rythme est rapide, ce qui rend la lecture agréable, mais j’aurais apprécié un peu plus de temps pour digérer toutes les régressions et les effets qu’elles ont sur les personnages.

Ma Note personnelle : 16/20
Le secret interdit – Bernard SIMONAY
Edition Kindle.

A noter: le site de l’auteur

Hammerhead – Jason Andrew BOND

Hammerhead

Jeffrey Holt est démolisseur, bon pas juste le gars qui désosse des bagnoles pour en récupérer des pièces détachées ou du métal. Non, lui il réceptionne des vaisseaux spatiaux que l’on fait s’écraser dans une zone précise et qu’il se charge de dépecer ensuite.

Un boulot tranquille somme toute si les calculs sont bien faits et que le vaisseau se crashe bien là où il doit. Mais aujourd’hui, ce n’est pas le jour de Jeffrey, d’abord son avion n’a pas été entretenu par le mécanicien habituel et il a manqué de s’écraser suite à une défaillance du moteur puis une araignée venimeuse a tenté de le piquer et ensuite le vaisseau a failli manquer le terrain prévu, le manquant lui-même de peu et ne se désintégrant pas complètement.

Si on ajoute que l’avion de Jeffrey a été saboté pour que son moteur se coupe, que l’araignée était un minuscule robot téléguidé et qu’il y avait encore des passagers à bord du vaisseau qui s’est écrasé, on se doute que le reste de la journée de Jeffrey promet d’être intéressante.

Alors qu’il soigne une survivante du crash du vaisseau, Jeffrey entend le bruit caractéristique d’un hélicoptère en approche. Avec l’aide de la passagère survivante (qui s’avère être un membre d’une unité de soldats d’élites), Jeffrey parvient à neutraliser le commando de 4 hommes chargés de nettoyer l’épave et à s’emparer du Kiowa qui les a amenés.

Décidant de fuir avec le Kiowa, Jeffrey est pris en chasse par trois autres Kiowas qu’il parvient à détruire, c’est que Jeffrey n’est pas n’importe quel pilote, c’est l’un des rares survivants (et le plus ancien) de l’unité des Hammerheads, une unité de pilote de chasse où la durée de survie moyenne était de six semaines et Jeffrey y a survécu pendant plusieurs années…

L’unité des hammerheads était formée des meilleurs pilotes, exposé à une thérapie génétique approfondie pour améliorer la coordination oculo-manuelle, le temps de réaction et la stabilité vasculaire pour supporter plus de G. L’escadrille des Hammerheads a combattu pendant une guerre contre des extraterrestres , guerre dont on n’apprendra pas grand chose dans ce volume.

————————————————————————————————————————————–

Je ne désire pas dévoiler trop l’histoire de ce roman aussi je vais vous laisser le loisir de découvrir par vous même pourquoi le vaisseau était encore habité par des membres d’équipage et pourquoi on a tenté de faire taire Jeffrey.

En commençant ce roman, je me suis dit, bah encore une de ces histoire où les méchants attaquent un type qui n’a l’air de rien mais qui se révèle être un ancien super-combattant (pas de chance les gars, vous êtes tombés sur John Rambo ou sur le cuisinier, « juste le cuisinier », voire sur Monsieur Myagi) qui va apprendre à ces jeunots trop confiants qu’il faut se méfier des apparences.

Mais l’auteur a su rajouter une touche en introduisant un doute, après quelques temps, on apprend de la bouche des personnes qui cherchent à tuer Jeffrey et la survivante du crash que la guerre avec les extra-terrestres aurait été inventée par les militaires afin d’augmenter le budget militaire et que les soi-disant souvenirs des « survivants » comme Jeffrey auraient été implantés en eux. On se retrouve donc à se demander qui a raison et quel est le bon camp.

Si ce roman n’est pas parfait, il m’a quand même tenu accroché et j’ai hâte de lire la suite: Hammerhead resurrection

Ma note personnelle : 16/20
Hammerhead– Jason Andrew BOND
Edition Kindle

Si vous êtes  intéressés: le site de l’auteur, son nom est BOND, JASON BOND http://www.jasonandrewbond.com/Books.html

Saucer – Stephen COONTS

Saucer

Rip Cantrell est un jeune ingénieur en séismologie membre d’une équipe de recherche dans le désert à la frontière Sud de la Libye.

Apercevant un morceau de métal à quelques centaines de mètre de leur campement, Rip s’approche et découvre qu’il semble s’agir d’un véhicule .En empruntant du matériel de forage à un archéologue qui fait des fouilles à proximité, il parvient à dégager une soucoupe volante et après quelques tâtonnements, à l’ouvrir.

Etant donné que la soucoupe était prise dans la roche, l’archéologue estime qu’elle doit être là depuis au moins 140.000 ans.

Peu de temps après la découverte de Rip, les satellites américains repèrent ce drôle d’engin et une équipe de militaires de l’agence d’enquête sur les OVNIS débarque sur les lieux. Pendant ce temps, un des collègues de Rip a pris contact avec leur Boss, Roger Hedrick, un milliardaire australien qui envoie un commando de mercenaires pour s’emparer de la soucoupe.

Les australiens prennent tout le monde en otage mais à la faveur d’une intervention de l’armée libyenne, Rip et Charlotte Pine (une pilote d’essai qui accompagnait les américains et qui vient de quitter l’USAF pour entrer dans le civil) parviennent à faire décoller la soucoupe.

Rip et Charlotte parviennent à emmener la soucoupe aux Etats-Unis mais pas dans le but de la livrer au gouvernement. Rip en tant que découvreur de la soucoupe pense que la soucoupe lui revient de droit et il amène donc la soucoupe dans le Missouri, chez son oncle Egg, un bricoleur de génie, qui la cache dans un hangar. Rip et son Oncle découvrent que les ordinateurs de la soucoupe contiennent une base de données immense qui permettrait à l’humanité de faire des progrès scientifiques considérables. Rip découvre aussi que  la soucoupe, en plus des contrôles manuels peut aussi être contrôlée par la pensée.

Cependant, en chemin Rip et Charlotte ont dû se poser en Égypte et aux États-Unis pour faire le plein d’eau. Ils ont été aperçus aux deux endroits et le monde est en ébullition suite aux vidéos qui sont diffusées sur toutes les chaînes de télé.

Lorsque Rip, lors d’un vol d’essai se fait volontairement repérer en plein match de Baseball au-dessus du stade de Denver pour détourner les recherches de la propriété de son oncle, le président des États-Unis perd son calme et décide de mettre l’aviation américaine en alerte permanente avec des survols du territoire de jour comme de nuit par des avions de chasse. Rip se pensait à l’abri mais les mercenaires australiens à la solde de Hedrick les retrouvent et emmènent la soucoupe en exerçant un chantage sur la mère de Rip. Ils obligent Charlotte à piloter la soucoupe jusqu’en Australie.

Hedrick désire vendre la soucoupe aux enchères. Pour cela, il invite des délégations Russe, Japonaise, Chinoise et Européenne dans son ranch transformé en camp retranché et protégé notamment par des militaires australiens grâce à l’appui de politiciens hauts placés et corrompus.

Charlotte est chargée de montrer la soucoupe et ses capacités aux différentes aux différentes délégations et découvre pendant ces visites que plusieurs délégations ont posé des bombes à bord de la soucoupe. Elle s’empare de ces bombes et les dissimule dans la propriété d’Hedrick.

Pendant que Rip rejoint l’Australie pour récupérer Charlotte et sa soucoupe, il parvient à s’infiltrer dans le ranch mais est capturé par

Lorsque les européens emportent les enchères, des commandos japonais attaquent le ranch de Hedrick pour s’emparer de la soucoupe mais ne parviennent pas à ouvrir celle-ci.

Profitant de la confusion créée par l’attaque des Japonais, Rip appelle la soucoupe et parvient à s’enfuir avec elle en emmenant Charlotte alors que derrière eux, des missiles de croisières lancés par les américains détruisent la propriété du milliardaire australien.

————————————————————————————————————————–

Ce livre m’a laissé un peu perplexe, trop léger pour un bon techno-thriller et en même temps pas assez drôle pour être un roman humoristique. Le président nous est ici décrit comme un idiot (comme dans le très bon « A planet for the president d’Alistair Beaton catcorr&keywords=a+planet+for+the+president« ) mais c’est à peu près le seul élément comique et on peut se demander si ce n’est pas plutôt un désir de l’auteur de présenter un président démocrate incapable.

On se retrouve donc avec une histoire où un séismologue revendique uns soucoupe volante qu’il a trouvé, la dissimule dans un ranch des États-Unis sans être repéré, parvient à s’infiltrer dans un ranch gardé par une petite armée alors qu’il n’a aucune formation spéciale et à la fin parvient à conserver la propriété de sa soucoupe pour céder celle-ci au Space and Air Museum.

Que dire aussi de cette équipe militaire de recherche sur les UFO qui se fait capturer par des mercenaires et disparaît pendant deux jours sans que personne ne s’en inquiète ou d’un président qui ordonne de tirer des missiles de croisière sur un ranch en Australie ?

Non vraiment, c’est un roman trop mal positionné pour être intéressant. Les meilleures parties sont celles qui décrivent les combats, ce qui n’est pas étonnant, Stephen Coonts étant un auteur plus connu pour ses techno thrillers « sérieux ».

Ma note personnelle : 12/20
Saucer de Stephen Coonts
Edition Kindle

 

 

%d blogueurs aiment cette page :