Red Inferno 1945 – Robert CONROY

  

Le point de divergence de ce roman se situe en 1945, au moment où les Américains atteignent l’Elbe.

Au lieu de s’arrêter sur l’Elbe comme dans la réalité, le président Truman décide ici d’envoyer deux divisions vers Berlin, craignant que Staline ne veuille plus partager Berlin après l’avoir prise.

Staline se sentant menacé par l’avancée américaine, décide d’attaquer les américains. Une première attaque russe décime les deux divisions américaines sans toutefois les éliminer. Les survivants des deux divisions se réfugient dans les décombres de Postdam.

Alors que les américains s’attendent à ce que les russes massacrent les deux divisions américaines avancées, les soviétiques, au contraire, se dirigent à toute vitesse vers l’Elbe où ils se regroupent. Le plan que Joukov a imaginé, sous la pression de Staline prévoit une poussée continue en direction d’Anvers afin de couper les américains de leur port de ravitaillement principal. Pendant que le front central soviétique sous le commandement de Chuikov, progressera en direction du Rhin, les fronts Nord sous le commandement de Rokossovsky et Sud sous le commandement de Koniev doivent contenir les tentatives de contre-attaques américaines.

Le président Truman fait appel à  un colonel, professeur d’Histoire spécialiste de l’Histoire de la Russie pour tenter de deviner les réactions de Staline.

Face à la menace Russe, les américains décident de pratiquer une guerre d’attrition, leurs troupes reculant à chaque fois de quelques kilomètres pour profiter de toutes les positions stratégiques afin d’infliger un maximum de pertes à l’ennemi et de se retirer avant que les Russes ne puissent faire peser toute leur puissance.

Pour pouvoir stopper le rouleau compresseur soviétique, les américains doivent absolument frapper le point faible des communistes : le ravitaillement et surtout le ravitaillement en carburant. C’est pourquoi, ils décident de rapatrier la quasi-totalité de leurs avions du pacifique vers l’Europe. Ces avions permettent aux américains d’obtenir la domination aérienne mais surtout, de lancer un raid massif sur les puits pétrolifères russes et roumains, détruisant en un seul raid la totalité de l’appareil de production pétrolifère des soviets.

Malgré toutes ces mesures, les soviétiques semblent irrésistibles, les américains devront-ils utiliser la bombe atomique contre les soviets ?

Un roman intéressant et relativement crédible. On suit les événements principalement à travers les yeux du prof d’Histoire, de combattants de premières lignes (américains et soviétiques) ainsi que des combattants russes et américains autour de Postdam.

Ma note personnelle : 17/20

Je rajoute ci-dessous la référence du fil de discussion sur ce sujet sur air-defense.net dont il est question dans les commentaires de Frederic:

http://www.air-defense.net/forum/index.php?topic=15343.0

Voir aussi l’avis d’Eumène de Cardie:

http://notesdeumene.wordpress.com/2011/02/20/robert-conroy-red-inferno-1945/

Site web consacré à l’auteur: http://www.robertconroybooks.com/

Page wikipedia traduite en français et mise-à-jour par Frédéric Goudon: https://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Conroy

Publicités

The URI to TrackBack this entry is: https://daidin.wordpress.com/2011/11/27/red-inferno-1945-robert-conroy/trackback/

RSS feed for comments on this post.

10 commentairesLaisser un commentaire

  1. Sur le forum Air Défense, on a développé un long fil sur cette possibilité d’un affrontement entre Occidentaux et Soviétiques en 1945.

    Il semble bien que la supériorité aérienne américaine n’aurait pas changé le résultat des courses en cas d’attaque brusque de l’Armée Rouge. Face à la masse de manœuvre soviétique, on aurait été refoulé au moins d’Allemagne avant que les armées anglo saxonnes ne se réorganisent:

    Voici le lien sur le fil (11 pages mais avec des liens intéressants) :

    http://www.air-defense.net/forum/index.php?topic=15343.0

    L’état major britannique avait sortit un plan  »ou cas ou » les Occidentaux prendraient l’initiative d’un tel conflit, l’Opération Unthinkable :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Unthinkable

    Et estimé que l’on se serait cassé les dents;

    • Dans ce roman, les américains ne parviennent pas non plus à empêcher les Russes d’arriver au Rhin, mais arrivés là, ils leur ont préparé une surprise.

  2. Pouvez vous indiquer les bases de départ du raid sur les installations pétrolières soviétiques. Vu le rayon d’action des B-17 et B-24 US et des avions du Bomber Command britanniques, elles doivent être autour de la Méditerranée et au Moyent Orient pour frapper le Caucase.

    Au fait, je suis le contributeur Frédéric qui a discuté un peu avec vous il y a un an sur la série  »Le régiment perdu » 🙂

    • Je viens de relire le passage pour ne pas dire de bêtise.

      D’après un rapport que lit Zhukov, Environ 1.000 chasseurs P47 et P51 partis d’Iran et d’Irak ont attaqué tous les aéroports du Caucase (notamment de Bakou et Grozny), y détruisant ou immobilisant aux sols les quelques 500 chasseurs obsolètes basés dans la région. Une deuxième vague de plusieurs centaines de B17 et de B24, accompagnés de quelques B29 a ensuite rasé toutes les installations pétrolières du Caucase (puits, raffineries et lieux de stockage). Les voies ferrées ont été fortement endommagées également en de nombreux endroits.

      Pendant le même temps une attaque avec le même nombre d’avions partant d’Afrique du Nord et d’Italie prenait pour cibles les champs pétrolifères roumains avec les mêmes résultats mais en comptant des pertes plus importantes chez les alliés.

  3. Concernant ce roman, un long fil a été dédié à ce conflit hypothétique sur le forum suivant :

    http://www.air-defense.net/forum/index.php?topic=15343.0

    Et un intervenant signale que  »les puits d’Oural n’étaient pas connus des étrangers à l’époque……….

    Enfin quitte à attaquer quelque chose, plutôt que les puits autant viser les raffineries………… « .

    • L’auteur ne parle effectivement pas des puits de l’Oural, uniquement de ceux du Caucase mais comme je l’ai dit plus haut, les Américains rasent tout: puits, raffineries, stocks, chemins de fer…

  4. Merci pour la réponse, mais vu les résultats  »moyens » du bombardement stratégique sur l’Allemagne, imaginer qu’un seul raid permet de démolir l’ensemble de l’industrie pétrolière russe est romanesque 😉

    Voir le premier grand bombardement sur un champ pétrolier effectué par les américains :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Op%C3%A9ration_Tidal_Wave

    Et le fait que des milliers d’avions décollent d’Iran et d’Irak implique que les Alliés sont parvenus à garder ce pays alors sous contrôle soviéto-britannique depuis 1941 ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Invasion_anglo-sovi%C3%A9tique_de_l%27Iran ) et sont parvenus à construire des bases aériennes en nombre en temps record.

    • Concernant les résultats moyens, il s’agit ici de raids massifs, précédés d’attaques sur les aéroports qui ont décimé la chasse soviétique.

      L’attaque sur le caucase est passée par la turquie et celle de Ploesti par la yougoslavie, ce qui permet de contourner le gros de la défense anti-aérienne.

      De plus, il s’agit d’installations pétrolifères ce qui signifie qu’une fois les incendies démarrés, il devient très difficile de les arrêter surtout si les bombardement continuent.

      Pour ce qui est de la capacité des américains à construire des bases aériennes, je n’ai pas trop de doutes, vu leurs capacités.

      Ce qui est plus problématique, c’est de garder le secret sur toute cette opération.

  5. Ce roman n’est pas le plus mauvais de Conroy, mais j’avoue qu’il fut le dernier de l’auteur que je lirais (cf. http://notesdeumene.wordpress.com/2011/02/20/robert-conroy-red-inferno-1945/) . Avec sa manie de mettre des histoires d’amour partout et de jouer avec une flopée de personnages sans relief il a fini de me décevoir. Ceci étant je préfère nettement celui-ci à « 1945 » (l’invasion du Japon) où les défauts du récit sont encore plus flagrants !

  6. […] Le blog uchronique de Daiden […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :