Les dossiers secrets de Harry Dickson Tome 1 – Brice TARVEL

  

Brice Tarvel nous présente deux nouvelles aventures d’Harry Dickson le celèbre détective américain popularisé par Jean RAY

La main maléfique et L’héritage de Cagliostro .

 Comme mon propos n’est pas de résumer ces deux histoires, je me contenterai de donner mon avis

 J’ai mis un peu de temps à entrer dans la première nouvelle mais  j’ai plus apprécié la fin que le début, sans doute parce que je n’ai pas retrouvé tout de suite l’ambiance londonienne qui fait le charme des Harry Dickson, il a fallu 3 chapitres avant que je ne me sente à l’aise dans ce récit.

Pour la deuxième nouvelle, je l’ai trouvée un peu courte, j’aurais aimé un peu plus de détails sur Cagliostro notamment. Sans vouloir dévoiler l’histoire, j’ai trouvé les explications d’Harry Dickson un peu trop modernes. Je trouve qu’il parle de sujets que nous pourrions facilement accepter à notre époque mais qui devraient être très nébuleux voire totalement incompréhensibles pour des villageois bretons de l’époque. De plus, placer les prénoms Philoxène et Sophonisbe dans la même nouvelle, cela fait un peu lourd, Passe encore s’ils avaient appartenu à  la même famille.

Quand on critique ce genre d’ouvrage, on se doit de le faire pour l’ouvrage en lui-même mais aussi en le comparant avec les histoires originales de Jean Ray.

Autant le dire tout de suite, il y a plusieurs années que je n’ai plus lu d’aventures d’Harry Dickson. J’en ai lu beaucoup étant plus jeune, que ce soit dans la collection Marabout ou dans celle des Nouvelles Editions Oswald(NEO).  Je ne peux donc comparer ces deux récits de Brice Tarvel qu’avec mes souvenirs

Alors que Jean Ray utilisait souvent le fantastique pour créer une atmosphère, quitte à démontrer par la suite que ce qui avait l’air fantastique n’était qu’une supercherie montée par un quelconque savant fou, Brice Tarvel lui assume le côté fantastique et science-fictionnesque sans état d’âme. Pourquoi pas, l’époque et les lieux choisis se prêtent sans problème au fantastique. On pourrait même dire qu’ils l’appellent.

Je n’ai pas retrouvé l’ambiance dont j’avais gardé le souvenir dans les récits de Jean Ray sans doute parce que le style de Brice Tarvel est plus moderne et son récit plus rapide mais j’ai passé un bon moment en lisant ces deux nouvelles. J’achèterai surement le tome 2.

Ma note personnelle : 15/20

Publicités

The URI to TrackBack this entry is: https://daidin.wordpress.com/2011/02/04/les-dossiers-secrets-de-harry-dickson-tome-1-brice-tarvel/trackback/

RSS feed for comments on this post.

3 commentairesLaisser un commentaire

  1. Bonjour.
    En parlant de Harry Dickson, connaissez-vous la production du Carnoplaste, « éditeur de fascicules » ?
    Vous y trouverez d’autres exploits du fameux détective, ayant pour auteurs Isidore Moeduns & Robert Darvel…
    Et en fouillant un peu dans la production présentée sur le site, vous croiserez de nouveau l’ami Brice Tarvel, pour tout autre chose…
    Bien amicalement,
    Robert Darvel/Le Carnoplaste

    • Bonjour,

      Je m’y intéresserai certainement quand j’aurai lu les quelques dizaines d’ouvrages qui m’attendent encore (dont deux Harry Dickson par Gerard Dole).

      La vente se fait uniquement via le site?

      Philippe

      • Sur le site, c’est le plus rapide & le plus pratique.
        Mais on peut les commander en librairie.
        Cordialement.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :